Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 237
Invisible : 0
Total : 240
· Allantvers · marchepascal
Équipe de gestion
· Catwoman
13169 membres inscrits

Montréal: 15 déc 03:28:49
Paris: 15 déc 09:28:49
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Ecume Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
643 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 13 août à 06:50
Modifié:  13 août à 11:19 par Fried
Citer     Aller en bas de page

Rouleaux de blanche effervescence
Sur les eaux violentes du chahut
Bouillonnement de notre essence
Force de la vague qui chut.

Elle vient et jamais ne divague
Tag de sel, lame sans fin.

Depuis la barre déferlent les générations
L'esprit bulle passe d'un roulement
Comme se culbutent les nations
en palabre de sable frémissant.

On attend la nouvelle vague
Comme le renouveau chez nos enfants
Et que leur esprit bouillonne
D'un futur commencement.

Ah, voilà la vague
Plongez dedans !
C'est le sel de vie
L'éternel mouvement.

La génération passe et étonne
L'écume est l'instant présent
L'esprit et le sel qui nous sonne
La conscience de ce moment.

L'histoire se ressasse
Dans le ressac du temps
L'humanité nous dépasse
D'écume et d'embruns changeants.

Photo que j'ai prise à Mahabalipuram en Inde.

 
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
742 commentaires
Membre depuis
1er mars
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 13 août à 07:38 Citer     Aller en bas de page

Le ressac éternel de l'écume est imagé ici de manière émouvante, à coup sûr, un poème à lire et à relire!!

J'ai adoré ma lecture.

Rose-Amélie

  🌷
erd

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
195 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 14 août à 01:12 Citer     Aller en bas de page

Bonjour !

Beau trait de plume, pour nous dessiner ces ... «vague à l'âme»,

Citation de Fried
Rouleaux de blanche effervescence
Sur les eaux violentes du chahut


La vie, au gré de ce ressac empreint d'idées qui s'entrechoquent dans une belle vérité. Un beau poème qui parle et nous incite à réfléchir au message placé dans cette bouteille échouée sur notre plage.

Citation de Fried
L'histoire se ressasse
Dans le ressac du temps

L'humanité nous dépasse
D'écume et d'embruns changeants.



A + ...

  ...
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
22038 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 14 août à 02:01 Citer     Aller en bas de page

Joli poème, la vie comme la vague qui un jour s'échouera sur le rivage du temps, après bien des tempêtes.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
5069 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
4 novembre
  Publié: 14 août à 03:47 Citer     Aller en bas de page

La mer, ses vagues au présent sans cesse renouvelé et le sablier qui s'écoule.
J'aime beaucoup les réflexions qu'amènent ce poème.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
643 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 14 août à 06:45 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous Rose, Cerdick, Ode et Lacase.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 232
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0312] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.