Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 786
Invisible : 1
Total : 793
· Jean-Claude Glissant · SHElene · Amanda · Tychilios · Aude Doiderose
Équipe de gestion
· Maschoune
13112 membres inscrits

Montréal: 15 nov 15:00:01
Paris: 15 nov 21:00:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Mon théorème Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PaulMUR

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
128 commentaires
Membre depuis
17 avril
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 12 juil à 10:44 Citer     Aller en bas de page

J’ai inventé un théorème
Qui finit toujours par « je t’aime »
Abscisse, ordonnée ou bien droite
L’amour finit toujours en boîte

J’ai fabriqué une machine
Où le bonheur toujours domine
J’ai remplacé tous les ancrages
Par des baisers dans les nuages

J’ai construit un petit bateau
Qui ne supportera pas l’eau
Mais qui nous fera un grand lit
Où apaiser nos appétits

J’ai maçonné une maison
Plus petite que de raison
Mais qui l’hiver protégera
Les serments que l’on se dira

J’ai composé une chanson
Une seule rime : c’est ton nom
Car à quoi bon aller chercher
Un verbe autre que t’aimer.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5121 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 12 juil à 12:58 Citer     Aller en bas de page



Yvon

  YD
glycine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
113 poèmes Liste
602 commentaires
Membre depuis
8 août 2018
Dernière connexion
9 novembre
  Publié: 12 juil à 14:20 Citer     Aller en bas de page

Même si je n'aime pas les mathématiques, donc les théorèmes... j'ai trouvé ce poème charmant...
Une construction emplie d'amour... et une belle conclusion... Bravo !

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
1927 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 12 juil à 16:34 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Paul

Alors, les cours de maths... à quelle heure ? Des théorèmes comme celui-ci valent la peine d'être étudiés ! Beaucoup de douceur et beaucoup d'amour émanent de ce charmant poème.

Merci pour ce bel instant de lecture.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
666 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
6 novembre
  Publié: 12 juil à 18:45 Citer     Aller en bas de page

Un petit monde qui fait envie !
Superbe

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
1766 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 13 juil à 02:27 Citer     Aller en bas de page

bonjour
Un théorème superbement expliqué, j'aime beaucoup

  Critiques acceptées
EmikoLian


Tant que l'ouir, le hanter et le voir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
176 commentaires
Membre depuis
24 mai
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 14 juil à 08:48 Citer     Aller en bas de page



Très agréable composition, une manière d'écrire sur l'amour que j'ai aimé.

Lian

  Lian, aussi vive que l'eau, née au coeur d'un lotus!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 324
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0734] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.