Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 35
· SHElene · Andesine
Équipe de gestion
· In Poésie · Lilania
13205 membres inscrits

Montréal: 19 sept 15:42:45
Paris: 19 sept 21:42:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Instant rare. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
1764 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 13 juin à 15:17 Citer     Aller en bas de page

Ce qui rend l'instant si précieux,
Est quand il n'est pas habitude.
Il en deviendrait ennuyeux
Et reviendrait la solitude.

La solitude même à deux,
Quand, las, l'autre de l'un s'éloigne,
Vers d'autres rives et d'autres cieux,
Où personne ne l'accompagne.

Sachons apprécier ces moments,
Qui nous paraissent éphémères,
La rareté de leurs présents,
Offre encore plus de lumière.

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Cerdick


«Un poème bouge avec le temps (Jacques Roubaud)»
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
195 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
5 septembre
  Publié: 14 juin à 01:15 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Belle idée que d'avoir "poétisé" cette inspiration sur ce qui est défini comme étant ... «Le plus petit élément constitutif du temps».
L'instant présent, moment infinitésimal qui a pourtant une "énorme importance" dans la vie de chacun. Je veux croire que, comme moi, on se souvient plus fortement et plus précisément de ces "instants" qui façonnent une vie, qui bâtissent un passé.
Bien plus fort que de plus longues périodes vécues dans l'habitude et que l'on finit par ranger sur une étagère dans le placard de ses souvenirs épisodiques.
D'où cette vérité ...

Citation de Mawringhe
Sachons apprécier ces moments,
Qui nous paraissent éphémères,
La rareté de leurs présents,
Offre encore plus de lumière.


... une vérité superbement étoilée dans le ciel de cette poésie.

  CdK
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 14 juin à 02:38 Citer     Aller en bas de page

Prenons soin de ces instants précieux, sage poème et un petit instant de réflexion bénéfique que tu nous offres là, merci MAWR;
Bises ODE 31 - 17

  OM
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1745 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 14 juin à 05:44 Citer     Aller en bas de page

un poème d'une belle lucidité, merci pour ce partage
amitiés

  Critiques acceptées
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
551 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 14 juin à 06:14 Citer     Aller en bas de page

"Sachons apprécier ces moments,
Qui nous paraissent éphémères,"
Oui quand le bonheur est là on en a pas toujours conscience.
Joli poème

 
gattopardo
Impossible d'afficher l'image
Tempus fugit
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
370 commentaires
Membre depuis
6 janvier
Dernière connexion
11 septembre
  Publié: 14 juin à 11:30 Citer     Aller en bas de page

Cueillons l'instant futur, car l'instant présent est déjà passé.

  gattopardo
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15601 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 14 juin à 12:05 Citer     Aller en bas de page

profiter de chaque
parcelle du temps

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
1764 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 14 juin à 14:47 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir tout le monde

Un instant précieux... celui de répondre à vos commentaires !

- Cerdick, merci pour ce commentaire très intéressant au niveau du ressenti de "cet instant précieux", je vois que nous en avons la même vision ! Ces moments sont intenses et restent à jamais gravés en nous, c'est bien vrai

- Petite Cigogne qui vient se poser sur mon texte et me laisse un petit commentaire ! Ravie de t'avoir offert ce petit instant "de réflexion bénéfique", merci Ode

- Xenia, merci de ton passage et de l'appréciation de mon petit poème ! A très bientôt

- Fried, très juste "quand le bonheur est là on en a pas toujours conscience." c'est pourquoi il faut garder les yeux écarquillés sur tout ce qui nous entoure et surtout savourer l'instant présent !

- gattopardo, tu es surprenant ! Tu vas m'expliquer ta théorie ! Si le présent était passé, nous l'appellerions le passé car sinon le passé comment s'appellerait-il ? Donc, le présent se vit, se profite, peut et même doit servir de base à ce fameux futur dont tu veux cueillir l'instant... que tu ne peux pas cueillir car il n'est pas encore là ! Au présent, tu cueilles l'instant... Bon, c'est une longue histoire dont nous débattrons, tu dois avoir tes arguments, je te fais confiance ! Merci d'être passé par mon texte ici présent et en espérant te revoir dans un futur proche.

- Mido, exactement, profiter de chaque"parcelle du temps" en te souhaitant les meilleures parcelles qu'il soit !

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
11 septembre
  Publié: 14 juin à 15:26 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Mawr,

Je suis totalement d'accord avec toi !
Sachons savourer les doux moments de bonheur !
Superbe !



Belle soirée !
Toutes mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
gattopardo
Impossible d'afficher l'image
Tempus fugit
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
370 commentaires
Membre depuis
6 janvier
Dernière connexion
11 septembre
  Publié: 15 juin à 03:27
Modifié:  15 juin à 03:36 par gattopardo
Citer     Aller en bas de page

Tempus fugit, le temps file.

De l'avis général, il faut saisir l'instant.

Mais, comme le fait remarquer Fried, "quand le bonheur est là on en a pas toujours conscience."
et ... on le laisse échapper!

Donc, les amants avisés, comme en conduite automobile, faut anticiper!

Et cueillir l'instant futur au moment où il devient présent, car , pendant ce temps, le présent est foutu le camp.


Si vous pas comprendre, moi recommencer.

  gattopardo
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
286 poèmes Liste
5056 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 15 juin à 07:38 Citer     Aller en bas de page

Bonjour ma Belle

Comme d'habitude, une belle poésie - la rareté pour la savourer il faut savoir casser les habitudes combien d'amours échouent sur cette question de l'habitude qui semble gommer tous les nuages, toutes les envies…

,

  YD
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
1764 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 15 juin à 14:43 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir à tous trois

- Sybilla, oui, profitons de tout ce qui nous est donné, c'est important. Merci de ta présence qui elle aussi est un véritable présent par tant d'assiduité !

- gattopardo, je savais bien qu'un chat "retombe toujours sur ses pattes" !
Mais... car il y a toujours un mais avec moi ! j'attire ton attention sur ceci:
Si tu ne vois pas aujourd'hui ce que tu as et que demain ce que tu avais la veille décide de ne plus être là, question à dix sous, que te reste t-il à cueillir...rien, niente, nada, nothing, nichts !!! Toi comprendre ou moi continuer ? chat incrédule conducteur de formule 1 !

- Yvon, merci pour le qualificatif et pour ton commentaire toujours juste !
"L'habitude est une seconde nature" Aristote
Mais elle peut nous faire perdre notre moi et nos désirs, je suis bien d'accord avec toi.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 20 juin à 10:09 Citer     Aller en bas de page

Ici, ce que j'apprécie, c'est la tournure de l'écrit - l'idée de l'instant précieux, rare, à saisir avant qu'il ne s'envole étant familière mais tu l'as bien exprimée...

Surtout là :
"Ce qui rend l'instant si précieux,
Est quand il n'est pas habitude.
Il en deviendrait ennuyeux
Et reviendrait la solitude.

La solitude même à deux,
Quand, las, l'autre de l'un s'éloigne,
Vers d'autres rives et d'autres cieux,
Où personne ne l'accompagne."

Solitude accrochée d'une strophe à l'autre, et cette musicalité...A mes yeux étant déjà tout un poème...

Amitiés...
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
850 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 20 juin à 21:15
Modifié:  20 juin à 21:16 par Flora Lynn
Citer     Aller en bas de page

Mawringhe,
Une vie est constituée d'une infinité d'instants mais chaque instant contient assez de richesses pour former à lui seul une vie, à condition de savoir l'apprécier.Merci Mawringhe de rendre son importance à l'instant en le célébrant si bien dans votre beau poème.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
4377 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 23 juin à 04:46 Citer     Aller en bas de page

Mettons bout à bout tous les moments de bonheur.
Intégrons les bien ancrés dans nos souvenirs.
Éloignons les pleurs et ne gardons que les rires
pour nous faire une vie avec les meilleures heures.

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
1764 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 23 juin à 09:47 Citer     Aller en bas de page

Bonjour à vous trois

- Riaga, merci de ton passage sous mes vers ! Passage que j'apprécie ainsi que ton commentaire. Je suis ravie que ce poème et sa musicalité t'aient touché.

- Flora Lynn, ravie de te retrouver sous mes lignes et merci pour ce commentaire auquel j'adhère totalement.

- QUOIQOUIJE, grand merci pour ces quatre petits vers bien choisis et qui en disent long ! Je garde ta précieuse "recette" !

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 272
Réponses: 15
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0600] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.