Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 174
Invisible : 0
Total : 175
· Andesine
13090 membres inscrits

Montréal: 23 juil 13:48:11
Paris: 23 juil 19:48:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Narcisse Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Helios
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
298 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 17 mai à 21:24
Modifié:  23 mai à 19:32 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Narcisse

Il avait la beauté,
Qu’une déesse en passant lui avait accordée,
Un matin tristounet,
Pour sortir de l’ennui où elle se débattait.

Mais un dieu intriguant,
Un bien étrange sort, à cette œuvre ajouta,
En lui interdisant
Les eaux de la nature pour mirer son minois.

Il était de surcroît,
Bien loin de se montrer le plus futé garçon.
Ne s’en offusquant pas,
Il préférait ses charmes à ceux de la raison.

Les Nymphes aux alentours,
Lui jetant sans vergogne des œillades lubriques,
Pour de tendres amours,
Auraient fait chavirer leur vertu aquatique.

Mais l’élégant benêt
N’appréciait, ni friponnes, ni autres créatures.
Le bellâtre un peu niais
N’aimait que sa personne et sa gracieuse allure.

L’amour qu’il s’accordait
Amenait le jeune-homme à galvauder son âme
Dans des plaisirs bâclés,
Que la morale réprouve et la décence blâme.

Il s’aimait tant et tant
Que ses émois intimes heurtaient le voisinage,
En brames mugissants,
En hurlements faisant trembler le paysage.

Son souhait le plus fort
Était de voir enfin les traits de son visage.
En dédaignant le sort,
Qu’un auguste Olympien lança, en son jeune âge,

Mélangeant son portrait,
Aux têtards et crapauds des reflets d’un étang,
Il fut soudain changé
En une grâce ondulant sur un radeau flottant.

Une fleur singulière
Qui cache en son pistil le souvenir si triste
D’un éphèbe trop fier,
Un sublime imbécile qu’on appelait Narcisse

Georges Ioannitis
Tous droits réservés

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
414 poèmes Liste
13204 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 18 mai à 00:02 Citer     Aller en bas de page

Un texte riche pour pour raconter l'histoire de Narcisse. J'ai toujours pensé qu'il n'était pas possible de réécrire une histoire ou un mythe célèbre ; je dois avouer, qu'une fois encore, je me suis trompée.
J'ai vraiment apprécié la lecture de ce poème.

 
Cerdick


«Un poème bouge avec le temps (Jacques Roubaud)»
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
147 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 18 mai à 01:25 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Une très belle et très intéressante variation sur le texte du «Mythe de Narcisse.»
Quelques traits d'humour, quelques touches sobrement érotiques, donnent au tableau un reflet qui se diffuse agréablement en notre ressenti.
Une interprétation originale. Laquelle, sinon de par les règles grammaticales de notre époque, n'est pas vraiment éloignée de l'atmosphère du vrai sujet pensé par Ovide à l'époque de ses «Métamorphoses». Très réussi.

  CdK
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
463 commentaires
Membre depuis
1er mars
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 18 mai à 07:28 Citer     Aller en bas de page

Cette histoire devient très prenante sous votre plume! Bravo!

Rose-Amélie

  🌷
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14960 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 18 mai à 15:18 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Georges,

L'histoire de Narcisse magnifiquement revisitée par ta très belle plume !



Bonne soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Helios
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
298 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 18 mai à 18:46 Citer     Aller en bas de page

_Merci Adamantine, pour ce charmant commentaire. Amicalement, Georges
_Merci Cerdick pour la bienveillance et la pertinence de vos propos, amicalement, Georges
Boujour Rose-Amélie, je suis ravi de vous retrouver sur ce petit texte, j’espère qu’il vous a fait sourire, Amitiés, Georges.
_Merci, Sybilla de m’avoir accorder quelques instants, mes amitiés sincères, Georges

 
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1637 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 19 mai à 05:56 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Georges
J'ai apprécié la construction du poème ( un vers court , un vers long )
Ce Narcisse sous votre plume ...on le plaindrait presque !
M'enfin quel est l'homme aujourd'hui qui préférerait
"N’aimait que sa personne et sa gracieuse allure." a la joie de partager
"Pour de tendres amours"

merci de m'avoir fait sourire sur ce fat personnage !

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Helios
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
298 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 20 mai à 11:01 Citer     Aller en bas de page

Quel plaisir de vous retrouver, jolis pieds en vers, je suis ravi que vous appréciiez cette alternance de rythme qui donne à ce poème un petit coté déconcertant qui cadre je trouve assez bien avec le texte. Pour répondre à votre interrogation, je crois que ces caractères sont ceux des sociopathes et des pervers narcissiques et ne méritent aucune considérations. Quant à Narcisse lui-même, vous avez raison, l’imbécile est à plaindre. Mes amitiés, Georges.

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
2717 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 23 mai à 18:14 Citer     Aller en bas de page

Je me suis laissé accaparé par votre histoire.
Et je ne peux qu'apprécier le beau style de l'auteur.
Bravo
Cidnos

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Helios
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
298 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 23 mai à 20:49 Citer     Aller en bas de page

Merci Cidnos pour ce charmant commentaire. Vos compliments me touchent d'autant, que je considère ce poème comme l'un des plus accomplis au niveau de la forme. J'aime beaucoup l'impression étrange que cette alternance 12/6 imprime au poème. Amicalement, Georges.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 200
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0352] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.