Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 7
Invisible : 0
Total : 8
· Le fantôme
13081 membres inscrits

Montréal: 26 mai 21:57:53
Paris: 27 mai 03:57:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Notre discernement... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
297 poèmes Liste
2546 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 11 mai à 03:19 Citer     Aller en bas de page

 « Est-ce que notre discernement est aussi fiable que la réalité ? »





    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
2453 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 11 mai à 04:55 Citer     Aller en bas de page

Le sujet est très étudié depuis longtemps, à la fois en science et en philosophie. La réponse à la question que tu poses est par contre simple et unanime : non !

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1127 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 11 mai à 05:39
Modifié:  11 mai à 10:17 par Mawringhe
Citer     Aller en bas de page

Bonjour marchepascal

Une belle interrogation, vaste !

Mon humble point de vue. Entre discernement et réalité, je vais inclure l'intuition, cette "petite voix intérieure" qui nous parle et qui fait souvent que...

Alors, j'ai envie d'être moins catégorique que Didier car même si le sujet est effectivement étudié depuis longtemps, je reste perplexe quant à une réponse définitive.

Perso, je ne l'aborde sous aucun de ces sens, je l'aborde sous le sens de la Foi que l'on peut avoir en notre discernement qui rend réelles les choses... Me suis-je bien faite comprendre ? D'où la fiabilité due à notre force du vouloir !
De plus, le discernement est une clairvoyance, une interprétation d'un fait. La réalité est ce qui est vrai, mais ce qui est vrai pour les uns est-il vrai pour les autres ? Je ne parle pas d'un vase qui est vert... et encore vert pour celui qui n'est pas daltonien Alors, quelle réalité, celle de chacun ! Chacun voit-il "la réalité" de la même manière ? Là, je dis non... Il y a voir et interpréter. Bref, je trouve la question fort intéressante et matière à débat.

Merci marche pascal pour ce partage et ce remue-méninges, j'adore !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Lalique


Le virtuel à ses limites que le réel ignore....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
87 commentaires
Membre depuis
13 avril 2010
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 11 mai à 06:26 Citer     Aller en bas de page

Bonjour MarchePascal,

La réalité ne se construit-elle pas de notre discernement ?

Lalique

  Le nirvana c'est la relation fusionnelle......
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
431 commentaires
Membre depuis
1er mars
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 11 mai à 08:47 Citer     Aller en bas de page

Bonne question! Je vais y réfléchir 😂


Amitiés
Rose-Amélie

  🌷
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3739 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 11 mai à 09:37
Modifié:  14 mai à 09:13 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pascal,

Je suis évidemment tout à fait d'accord avec Didier que je salue avec plaisir.
La question est trop complexe pour être traitée en quelques lignes. J'ai supprimé une bonne partie mais cela reste trop long.

« Est-ce que notre discernement est aussi fiable que la réalité ? »

Au temps des Aztèques

Quand les Aztèques virent les premiers Espagnols à cheval, ils pensèrent qu’ils formaient une seule et compacte unité avec leur monture. À aucun moment, ces hommes qui connaissaient pourtant bien l’astronomie et d’autres sciences encore, imaginèrent qu’il pouvait y avoir deux entités : un cheval et un homme. Quand ils virent l’homme descendre de cheval, ils eurent un grand choc.

Car la compréhension et la reconnaissance de l’objet ne deviennent possibles qu’en les reliant à l’idée ou une série d’idées. Ici en l’occurrence cheval, homme, assis, et finalement homme assis sur un cheval.
La conscience ainsi que les pensées interagissent par conséquent avec la réalité. A défaut de pouvoir y ajouter aucune idée, aucune compréhension ou émotion, l’objet ne fera pas partie du champ de notre conscience.
Ce ne sont donc pas les sens qui donnent la conscience de la réalité. C’est l’association des pensées et des sentiments qui permettent de désigner les choses.

Platon dans son caveau

Dans son livre « la République », écrit en -315 J.C., Platon imagina une mise en scène, un peu comme au cinéma. Il décrivit une immense grotte avec une petite entrée qui se dirigeait vers les entrailles de la terre.
Des hommes enchaînés y vivaient dans l’obscurité et regardaient le fond de la grotte, sorte d’écran géant où se projetaient les ombres de ce qui se passait dehors. Ils pensaient que ce qu’ils voyaient était la réalité.
L’un d’entre eux décida de sortir de la caverne et de l’illusion des projections.
Il se détacha de ses chaînes, sortit en rampant, se retrouva à l’extérieur, dut s’adapter à la lumière du jour (il vivait auparavant dans l’obscurité) et se rendit compte que la source de lumière était le soleil (la réalité) et que les images n’étaient que des projections (reflets).
L’histoire dit que cet homme, philanthrope, voulut revenir dans la caverne pour avertir les autres hommes qu’ils ne voyaient que des projections, mais les autres hommes enchaînés ne le crurent pas.

La science qui n'a de toute façon aucune importance sur un site de poésie


Pour les physiciens quantiques, plus on descend au stade de la micro-échelle et de l’infiniment petit, moins on trouve de matière et à un moment donné, il n’y a plus que de l’énergie (équivalent de matière), un grand champ d’énergie que notre perception nous fait voir comme du "vide" !
C’est difficile à concevoir et dérangeant pour notre raison mais c’est pourtant vrai ! Comme une réalité voilée.

Deux images qui peuvent aider à comprendre

Selon la théorie "dépassée" de Max Planck, les électrons sont dans une sorte d’orbite autour d’un noyau et peuvent changer de plan. Ils sont là mais soudain ils peuvent changer d’orbite ou de champ d’énergie.
Dans la logique de cette mécanicisme linéaire, il est possible d’imaginer l’électron prendre un taxi, se diriger à un endroit, prendre l’ascenseur et changer d’étage.

Par contre en physique quantique, l’électron change de plan, sans route définie, pour réapparaître immédiatement là où il faut, sans que l’on sache comment il y est arrivé et comment il est parti !

Ô Réalité insondable, Ô Mystères de la Natures.

Le physicien Erwin Schrôdinger (aussi philosophe) expliquait déjà il y presque cent ans que la science était dans l'incapacité à rendre authentiquement compte de ce qui touche aux émotions.
Il disait
« Elle ne sait rien, ni du Beau ni du Laid, de l'amer et du doux, de la douleur et du plaisir physique, du bien et du mal, et quand elle s'imagine nous en parler ce qu'elle dit est hors sujet »

Il faisait ainsi valoir ce que pensent aujourd’hui les spécialistes de la physique ; que nous faisons nous-mêmes partie du monde, que nous sommes "dedans", et qu'aussi longtemps qu'on est dans quelque chose il est impossible de se former une vue exacte, "une vue de de Grand Architecte" , comme disent les Anglo-Saxons - de ce quelque chose.



Nos yeux et notre cerveau déforment la réalité. Chaque espèce du vivant sur cette planète voit la réalité, la nature à sa façon avec le spectre qui lui est propre et qui produit dans son cerveau des couleurs, des perspectives, des précisions, des contours ...
On peut bien entendu penser que la seule et unique réalité exacte, soit celle des humains un peu comme du temps où c'était le soleil qui tournait autour de notre planète... qui était évidemment le seul centre de l'univers.

Croire... la vérité par ses seuls yeux, ou sens, est dangereusement inexact. L'histoire nous l'enseigne depuis des lustres, tous les jours... pour ceux qui veulent bien descendre avec leurs pieds de l'estrade de la bêtise humaine qui "pense" (ou plutôt panse) tout savoir et tout comprendre.

Bien à Toi
Etienne

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
435 poèmes Liste
21629 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 11 mai à 09:42 Citer     Aller en bas de page

ACTUAIRE nous a apporté tout son savoir et je l'en remercie. Seulement je suis incapable de réfléchir vraiment à ce que tu nous proposes.
Bises ODE 31 - 17

  OM
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14776 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 11 mai à 16:40 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Pascal,

Magnifique réflexion que tu soulèves avec grand talent !



Belle soirée !
Toutes mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
230 poèmes Liste
15297 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 11 mai à 18:19 Citer     Aller en bas de page

a mediter

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
279 poèmes Liste
4873 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 12 mai à 12:25 Citer     Aller en bas de page

Une belle citation qui a bousculé mes neurones. que dire après cette avalanche de commentaires pertinents.
Pour moi discerner c'est douter et douter c'est dans bien des cas remettre en question la vérité du moment. L'homme est encore loin de la connaissance absolue donc pour atteindre la vérité absolue, il faudra que l'homme fasse preuve de beaucoup de discernement.

Amitiés
Yvon

  YD
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
689 poèmes Liste
14832 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 13 mai à 03:25 Citer     Aller en bas de page



Nous sommes ...en route pour bien de choses comme humains qui habitent un petit coin de l'Univers.
Notre ami Actuaire a bien illustré notre difficultè d'avoir des certitudes.
Ce que je trouve fondamental est que nous devons nous rappeler constamment de ce manque de ceititudes et que nous devons avant tout préferer, en cas de doutes, que l'AUTRE c'est NOUS.
Merci beaucoup, cher Marché, pour ce billet qui nous fait réfléchir et retrouver ici.


lilia


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
297 poèmes Liste
2546 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 14 mai à 01:43
Modifié:  14 mai à 02:02 par marchepascal
Citer     Aller en bas de page

Mais n'y a-t-il pas des êtres humains capables
d'aller au-delà du discernement, effectivement dans l'intuition, dans l'incertitude de la réalité !
Sachant très bien qu'elle s'exprime en nous sommes: " le monde est en nous..."
L'incapacité à définir le (réel ment...) vrai du faux !
Mais le sachant nous permet d'y penser, de la chercher cette réalité (vérité) elle nous fait vivre , comme la mort, la nuit, l'amour de la poésie, n'est-ce pas...
Vous savez mes chers amis (e) je vous adore ! Car ici nous parlons souvent au-delà, ce qui m'épate, m'enivre, et me sort de ceux qui savent, ceux qui comprennent...
Vivons, avançons, et surtout essayons de comprendre ! Je vous embrasse, que cette journée aille sur vos ailes d'extraordinaires découvreurs du temps qui passe, passe, passe, passe, pass, pas, pa, p, , , ,

Merci pour vos réflexions qui m'ont époustouflé !


marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 185
Réponses: 11
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0331] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.