Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 51
Invisible : 0
Total : 54
· Fried · Solitas · Teumii
13123 membres inscrits

Montréal: 16 juin 17:15:12
Paris: 16 juin 23:15:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: A l'ouvrage (aux hommes poètes) -repost- Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17623 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 10 mai à 16:39
Modifié:  10 mai à 17:00 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

L'amour à l'ouvrage il tissait sa belle étoffe
Je le savais sage à prendre ses précautions
Ses mains caressaient l'or taffetas d'émotions
Invoquant quelques sorts, allant des seins aux saufs

Le coeur à l'ouvrage la toile se tendait
Illuminant messages en arabesques fines
Délicat il brodait des perles libertines
Toujours il patientait pour que ce soit parfait

Les yeux à l'ouvrage fixant son beau travail
Rendant hommages aux artisans de jadis
Aux instincts de fusion quand la douceur s'immisce
Sur ces terres en moisson que leur tableau détaille

L'amour à l'ouvrage il demeurait si étrange
En domptant, sauvage, les tissus les plus durs
Assouplissant des doigts les plus fières armures
Et pleurant à l'émoi on l'aurait cru un ange ..

Le coeur à l'ouvrage, en vrai maître d'orchestre
Ses gestes volages créaient chorégraphies
Pour poser les reliefs ordonnés à l'envie
La soie criait griefs que tout son art séquestre

Les yeux à l'ouvrage, le savant adoré
Faisait témoignage de coloris en gerbes
Quand il me vit pendue à son oeuvre superbe
Des instants confondus, amants d'éternité ...


A tous les poètes de la gente masculine
27 Juillet 2005

J'avais envie de reposter ce texte car je trouve que nous ne manquons pas de talents par ici...

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
1349 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 10 mai à 17:26
Modifié:  10 mai à 17:27 par Mawringhe
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Bestiole

Et combien vous avez eu raison ! Ce repost dédié à ces Messieurs est superbe et aussi mérité par toutes ces belles plumes masculines que nous avons !

Merci à vous pour ce " re-partage" pour certains et partage pour moi qui ne le connaissais pas ! Je trouve ce texte magnifique et ai passé un très agréable instant de lecture, voyant au fil du poème tantôt ces messieurs en couturiers, tantôt en peintres, tantôt musiciens mais toujours dans l'art... et surtout l'art de nous enchanter au final par leurs écrits.

Je note chez certains une sensibilité exacerbée qui dépasse de loin certaines sensibilités féminines... par un choix de mots, un assemblage de vers qui m'émerveillent.

Bien à vous.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14959 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 10 mai à 18:03 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Bestiole,

Magnifique poésie en hommage !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8168 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 11 mai à 02:03 Citer     Aller en bas de page

merci BESTIOLE,
- ce texte est agréable à lire, autant à parcourir, en tant que membre de la "gente dite masculine", ce serait prétentieux de vouloir faire croire comme tu l'écris,
"je trouve que nous ne manquons pas de talents par ici"
- que ces remarquables se reconnaissent.
- pour moi, une fois disparu, ce sont les regards restants qui en feront "foi".
grosses bises de SAM.

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
4177 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 11 mai à 04:46 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Que la poésie soit écoutée comme un orchestre, jouée sur la scène d'un théâtre ou même vue d'un simple coup d'œil comme un tableau et voilà le poète parcourant les sentiers de création, dérobant aux arts leurs essences. Je me rapproche de ce que dit Maw.
Un beau poème ou le mot ouvrage prend tout son sens.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
437 poèmes Liste
21678 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 11 mai à 09:47 Citer     Aller en bas de page

Une belle broderie de mots, merci pour eux, ce poème est un délice que tu leur offres et que je partage amplement.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 109
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0330] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.