Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 87
Invisible : 0
Total : 89
· Mini Ludx
Équipe de gestion
· Bestiole
13279 membres inscrits

Montréal: 22 oct 12:28:54
Paris: 22 oct 18:28:54
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: « Hikikomori » (concourir ou s’isoler) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
186 commentaires
Membre depuis
19 mars
Dernière connexion
8 octobre
  Publié: 19 mars à 18:15 Citer     Aller en bas de page

« Hikikomori » (Concourir ou s’isoler)

Sans cesse éprouver, sans cesse endurer,
Les mains lacérées, les genoux écorchés,
Nous concourons à exister dans cette somme d’individualités,
Foule parmi la foule, tenter d’incarner sa singularité.

Sans cesse évaluer, sans cesse faire ses preuves,
Le courage calciné, le moral à l’épreuve,
Nous concourons à courir sans relâche, comme des chiens,
En animal de compétition dans cet incessant va et vient.

Sans cesse négocier, sans cesse protester,
Le souffle au cœur, le corps en sueur, à jamais prostré,
Nous concourons à lutter, face contre terre, pour notre survie,
A sauvegarder nos miettes de dignité – guerre des nerfs contre l’asthénie.

Le sang coule, les revendications s’enchaînent, se déchaîne la colère
Jusque sur le pavé de l’Elysée : le palais s'attire les foudres de guerre
Et les manchots de la présidence qui n’y comprennent que dalle
Savent, en revanche, comment envoyer le peuple crever la dalle.

Sans cesse la sélection : notre pedigree passé au crible !
Sans cesse la concurrence : éliminée, notre valeur-travail pour cible !
Nous concourons à flinguer nos emplois en proie à un modèle économique peu crédible.
Est-ce cela le renouveau de l’humanité, le champ des possibles ?
Sommes-nous condamnés à l’isolement comme ces Hikikomoris, ermites de l’invisible ?

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
181 poèmes Liste
4718 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 19 mars à 18:30 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Franck, et bienvenu sur LPDP.

Il n'y a pas beaucoup de poèmes de la teneur de celui-ci. Peu de poètes pour le social.

C'est amusant, car il y a peu j'ai écrit justement un poème sur la poésie de combat. Je le mettrai bientôt ici.

Un joli coup de gueule. Je reviendrai te lire avec plaisir.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15674 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 20 mars à 12:29 Citer     Aller en bas de page

bienvenue sur lpdp
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
186 commentaires
Membre depuis
19 mars
Dernière connexion
8 octobre
  Publié: 20 mars à 14:15 Citer     Aller en bas de page

Merci pour votre accueil.

Bien à vous.

Franck

 
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
11 juin
  Publié: 20 mars à 17:44 Citer     Aller en bas de page

Une avalanche d'injonctions qui épuise, un monde dans lequel l'homme est "A bout de souffle" en somme...
et une saine colère dans ce poème, premier écrit prometteur !
Au plaisir de te lire.
Bienvenue sur lpdp !

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 20 mars à 17:49 Citer     Aller en bas de page


Bonsoir Franck,

J'ai aimé te lire !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
186 commentaires
Membre depuis
19 mars
Dernière connexion
8 octobre
  Publié: 21 mars à 04:06 Citer     Aller en bas de page

Merci à toutes les deux pour vos retours.

Portez-vous bien et à très vite.

Franck

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
1884 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 23 mars à 17:51 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Franck et bienvenue parmi nous,
C'est effectivement le"marche ou crève"qu'en ces temps difficiles nous ressentons tous. Tu t'insurges à juste titre car "les manchots de la présidence n'y comprenne que dalle !" et là je comprends bien" manchots" dans son sens premier, estropié. Le seul bémol que je mettrai est qu'il ne sont malheureusement pas estropiés que des bras, la tête a du prendre cher aussi !!!
Merci pour ce partage, à bientôt dans d'autres lectures.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
186 commentaires
Membre depuis
19 mars
Dernière connexion
8 octobre
  Publié: 24 mars à 17:18 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Mawringhe

Tout d'abord merci pour ton accueil.

Effectivement, la tête a dû en prendre un coup, peut-être pas suffisamment pour qu'ils arrêtent de se regarder le nombril…

Enfin… Ce n'est que mon avis.

A très vite pour de nouvelles lectures.

Franck

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 233
Réponses: 8
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0567] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.