Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 49
Invisible : 0
Total : 53
· Wilhelm · Cidnos · doux18
Équipe de gestion
· Adamantine
13064 membres inscrits

Montréal: 19 mai 13:23:09
Paris: 19 mai 19:23:09
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: L'indiscernabilité des lits , masses mouvantes... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
483 poèmes Liste
6107 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
19 mai
  Publié: 16 mars à 16:54
Modifié:  25 mars à 13:07 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Entre rues mentalisées d'approche somatique
Et denses mouvements sensoriels d'éclats allégoriques
Je hume le matin onirique qui pleut dans mon regard
De braise, de biais, de billets brillants mais sans art

Éternelle hallucination de visages écumeux d'un âge feint
Agoraphobe chemin vertigineux d'un lit à baldaquin
Vers des parallèles cris striant la boue du jour fleuri
En des pensées mortelles martelées par des mots assouvis

Cueillant l'herbeuse rosée d'une main (encore) tombée du ciel
Loin des cascades volubiles de voix finement ciselées d'irréel
Je marche en apparence derrière les draps du vide cérébral
Où dansent les geais frileux et les cornemuses diencéphales

Ce sont des pas empruntés par la mer qui redeviennent œil
Caressant les chatons endormis sur les branches des cercueils
Seuls états d'âme nue que je peins au blanc de ma mémoire
À la verticale des sens conçus par la réflexion innée des miroirs

Avec l'humour des vers à l'intérieur des ventres rebondis
Chaque sourire mange plus qu'une addition d'un mal écrit
D'instant que touche la bouche qui s'ouvre d'un vent glacial
Émouvant recueillement d'un reflet au-delà impartial

Lorsque la chair s'éteint dans le silence ouateux de l'aube
Je deviens autre à l'horizon des visions sinueuses de l'Ob
Flou cosmique que digère la veine en portées syllabiques
Mots pour maux encrés par l'immaturité d'efforts phalliques

L'essence du même être qui s'avoue naître d'incertitude(s)
Accordant au refus le droit d'exister en fine similitude
Toute lumière en tête fait du sang sa propre identité
Indiscernable, rebelle, au poète errant, créant l'infinité...

Hubix.

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14714 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 16 mars à 18:20 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Hubix,

J'ai adoré te lire !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
411 commentaires
Membre depuis
1er mars
Dernière connexion
19 mai
  Publié: 17 mars à 12:35 Citer     Aller en bas de page

Citation de ODIN
C'est brodé ce texte



Cousu main, mais pas vilain!

On vous suit volontiers dans cette envolée qui désarticule les conceptions et cristallise certaines hallucinations, le tout marqué au pas d'allitérations réussies...

Salutations poétiques,
Amitiés
Rose-Amélie

  🌷
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
3739 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
17 mai
  Publié: 18 mars à 06:50 Citer     Aller en bas de page



Entre rues mentalisées d'approche somatique
Et denses mouvements sensoriels d'éclats allégoriques
Je hume le matin onirique qui pleut dans mon regard
De braise, de biais, de billets brillants mais sans art


L'essence du même être qui s'avoue naître d'incertitude(s)
Accordant au refus le droit d'exister en fine similitude
Toute lumière en tête fait du sang sa propre identité
Indiscernable, rebelle, au poète errant, créant l'infinité...





Une envolée qui désarticule les conceptions et cristallise certaines hallucinations (Rose-Amélie). J'adhère à cette synthèse.

Je me rends compte en même temps les années lumières, en richesse de vocabulaire, qui sépare un francophone de naissance et un étranger qui sur le tard apprend cette langue sublime...
La dernière strophe m'a plus particulièrement frappé à la fois par sa profondeur simple (accordant au refus le droit d'exister en fine similitudes) et en même temps par la complexité d'être aussi simple que possible (Indiscernable, rebelle, au poète errant, créant l'infinité )...

J'ai aimé lire ton poème et m'imprégner de sa force de frappe.

Bien à toi Hubix,
actuaire


  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
483 poèmes Liste
6107 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
19 mai
  Publié: 29 mars à 13:58 Citer     Aller en bas de page

Merci...

Amitiés...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 207
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0279] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.