Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 32
Invisible : 0
Total : 33
· pirate24
13086 membres inscrits

Montréal: 22 mars 00:28:08
Paris: 22 mars 05:28:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le nuage et l'enclume ou les voyages d’un bipolaire. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
227 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 15 mars à 17:04
Modifié:  18 mars à 03:48 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Le nuage et l’enclume ou les voyages d’un bipolaire.

Multipliant les émotions par l’infini,
Ses humeurs varient d’extases en mélancolies,
Dans un défi constant qu’il adresse à la vie,
Il lutte sans relâche contre sa maladie.

Ses combats incessants lui montrent qu’il existe,
Mais l’empêchent toujours de savoir qui il est,
Il faut tout le talent d’un grand équilibriste
Pour faire cohabiter ces deux êtres opposés.

Un monde alternatif repeint en noir et blanc,
Aux allures changeantes de ses débordements,
Le fait danser au rythme d’une valse à deux temps.
Un petit pas à droite pour les plaisirs ardents,

Un autre sur la gauche pour la peine endurée.
Sur un air opposant des accords inversés,
Il laisse divaguer le fil de ses pensées,
En douleurs languissantes, ou projets empressés.

D’exaltantes bouffées l’éloignent du commun,
De furieuses pulsions le rendent invincible.
En ignorant la peur, il devient surhumain
Avec dans le regard des lueurs indicibles.

Ne sachant distinguer ni le mal ni le bien,
Il se rit des effets que ses actions entraînent,
Et l’orage passé, ne se souvenant de rien,
Il reprend son chemin sans savoir où il mène.

Le tyran intérieur qui contrôle sa vie
Lui fait payer très cher tous ses libres élans.
Il attend abattu dans le fond de son lit,
Et voit voguer son âme entre vide et néant.

L’ennui est sa prison et la peine est cruelle.
Il repousse sans cesse cette ombre qui l’étreint,
Poursuivant un combat forcené, contre celle
Qui attend patiemment pour l’emporter enfin.

Georges Ioannitis
Tous droits réservés

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14040 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 15 mars à 17:21 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Georges,

Superbe poésie !



Belle soirée !
Toutes mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
3506 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 15 mars à 17:22
Modifié:  16 mars à 02:43 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

C'est exactement ça.
Un de mes proches amis est bipolaire et je suis bien conscient des dégâts qu'occasionne cette terrible maladie : socialement, en famille...

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
197 poèmes Liste
10757 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 16 mars à 04:14 Citer     Aller en bas de page

Merci Georges d'avoir mis noir sur blanc ces maux (mots) qui me touchent aussi puisque j'ai perdu une nièce atteinte de cette maladie, qu'elle cachait, mais qui s'est malheureusement rappelée à elle... à nous ...
Et je pense beaucoup aujourd'hui à ses enfants qu'elle a laissés dans le vide ...

Amicales pensées

  ISABELLE
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
1570 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
19 mars
  Publié: 16 mars à 14:37 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Georges
Un beau texte qui éclaire sur cette maladie ...de nos jours on arrive à la stabilisé par une thérapie associée à des moyens médicamenteux !
Merci

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
227 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 17 mars à 09:47 Citer     Aller en bas de page

_Merci Sibylla pour votre gentillesse et votre constance. Mes amitiés sincères, Georges.
_Merci In poésie pour votre attention, j’ai moi aussi dans mon proche environnement des personnes atteintes par ce mal. L’une d’entre elles logeait dans une maison avec un modeste jardin, elle décida un jour d’acheter dix beaux ânes du Poitou. Georges
_Merci Mashoune, pour votre visite. La maladie s’exprime sous différents degrés, mais quinze personnes sur mille seraient atteintes de cette maladie en France. Nous sommes nombreux à avoir un proche concerné. À bientôt j’espère, Georges
_Merci Pied en verre, votre retour me fait un énorme plaisir, vous m’avez manqué. Georges

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
689 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
21 mars
  Publié: Hier à 05:45 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Georges,
Merci, un grand merci pour cette magnifique compréhension, sans jugement, de cette saleté de maladie qu'est la bipolarité et qui peut se déclarer à n'importe quel âge, suite à un groc choc émotionnel, soucis en cascade, prédispositions génétiques... Il y a tant de formes et de degrés dans la bipolarité.
J'ai écrit la dessus également mais n'ai jamais ni lu ni même fait état de ces lignes. La majorité des personnes perçoivent les bipolaires comme des fous, peut-être ont-ils raison ?! Je laisse à chacun sa perception et garde pour moi la mienne.
Bipolarité =enfer sur terre pour soi et les siens, même avec un traitement à vie.
Maschoune, pour tout ce que je viens de citer, je comprends ta nièce et la souffrance qu' elle a du endurer...

" L'ennui est sa prison et la peine est cruelle.
Il repousse sans cesse cette ombre qui l'étreint,
Poursuivant un combat forcené, contre celle
Qui attend patiemment pour l'emporter enfin."

Emporter de manière naturelle... ou volontaire car là également se trouve le danger constant de la bipolarité. Quand la souffrance de l'esprit est trop grande, vouloir en finir... Je sais... Je suis bipolaire.


Texte enlisté pour mémoire quand les jours seront sombres.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
227 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
21 mars
  Publié: Hier à 11:39 Citer     Aller en bas de page

Votre témoignage est bouleversant, Mawringhe. Vous avez raison de mentionner les différents degrés d'intensité que présente cette affection. Je sais la douleur que vous endurez, et la peine de vos proches. J’en ai été victime moi-même au sein de mon couple. Ce mal qui ronge de l’intérieur est bien sûr terrible, mais il fait d’autres victimes. Le sentiment de n’être que spectateur impuissant face à autant de détresse est aussi un calvaire pour celui ou celle qui accompagne le malade. Celle avec qui j’ai vécu plusieurs années, disparue aujourd’hui, avait été diagnostiquée tardivement. Ton mon soutien et mon amitié, Georges.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 108
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0392] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.