Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 47
Invisible : 0
Total : 49
· Lapoètesse · samamuse
13143 membres inscrits

Montréal: 23 févr 20:23:50
Paris: 24 févr 02:23:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Ab uno Disce Omnes Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


« Quand les doigts jouent, la main passe » (Citation de Shovnigorath)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
321 poèmes Liste
1992 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
23 février
  Publié: 13 févr à 13:29
Modifié:  14 févr à 00:56 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page



Ab uno Disce Omnes *


Qui du riche ou du pauvre est plus spirituel,
Qui du rêve et d’acquis a le plus d’illusions,
Qui pleurniche qui se vautre, qui va à l’essentiel,
Qui dans son bout de vie, se remet en question.

Qui est un être aimé qui est un être haï,
Qui du grand du petit a le plus de hauteur,
Qui du beau ou du laid a le plus d’empathie,
Qui vit dans la folie, qui vit dans la candeur.

Qui a la religion qui a la vérité,
Qui croit que sa version a l’exclusivité,
Qui a la liberté et qui a la critique,
Qui sont les opprimés de votre politique.

Qui est le sexe fort, quel est le sexe utile,
Qui est intelligent et lesquels sont instruits,
Qui vit et qui est mort, lequel est immobile,
Qui marche avec le temps et qui vit de tueries.

Je suis toi, je suis moi, celui qui turlupine,
Je suis l’inquisiteur des belles convictions,
Je suis le grand pourquoi, la question clandestine,
Je suis le demandeur, et vous l’explication.


Ab uno disce omnes = Et qu’un seul vous apprenne à les connaître tous (Virgile, Énéide, liv. II, v. 65)



  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
691 poèmes Liste
4173 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
23 février
  Publié: 13 févr à 13:32 Citer     Aller en bas de page

Je suis, je suis? Le kiki de tous les rikiki? Cémoi...

 
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


« Quand les doigts jouent, la main passe » (Citation de Shovnigorath)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
321 poèmes Liste
1992 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
23 février
  Publié: 13 févr à 13:44 Citer     Aller en bas de page

Citation de ODIN
Je suis, je suis? Le kiki de tous les rikiki? Cémoi...



Wouaaaouhhh, joliiiiiiiiiiii, quelle rapidité a commenter, bravoooo Ooodin, la forme que tu emplois est bien représentative de son fond.

Merci pour ce partage

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
3441 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
23 février
  Publié: 13 févr à 14:46 Citer     Aller en bas de page



Ab uno disce omnes = Et qu’un seul vous apprenne à les connaître tous (Virgile, Énéide, liv. II, v. 65)




Je découvre ces paroles qui nous viennent de nos ancêtres culturels... Respects à tous ceux ( je dois laisser tomber et toutes celles... bizarre... la suprématie d'un genre dans le Temps qui nous poursuit même encore aujourd'hui ) qui ont du partir d'un quasi zéro absolu...

Nous au moins... on a eu la chance de nous construire et/ou reconstruire à partir de leurs fondations parfois étonnamment riches de profondeur...

Sans trop réfléchir... j'aurai, avec mon background, proféré l'inverse... et quand les autres, tous, vous apprennent finalement qui toi tu es... et qui tu pourrais éventuellement devenir...

Et pourtant Virgile ... chapeau bas... C'est un type haut de gamme... une référence... Comment Est-ce possible... qu'il dise une telle ineptie ???

Cela étant dit... que dire encore sur votre liste de questionnement...

Humilité mon ami, est le premier vocable qui me vient à l'esprit... car j'ai atteint l'âge o~u l'égo est mort depuis au moins une décennie...

Tolérance et respect pour la différence... seule attitude permettant une évolution vers le haut...

Car source de découverte et de créativité... source d'inventer d'autres territoires, d'autres horizons... surpasser la médiocrité... l'avenir des masses qui s'entassent.

Mais pourquoi je vous dit tout cela... toi l'artiste... tu sais... tu sens... nous sommes égaux car nous portons en nous le rêve du meilleur pour tous et pas pour seulement quelques uns.

Mes respects Poète Shovnigorath... ainsi que mes amitiés sincères.

Etienne

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Robertoo
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
10 commentaires
Membre depuis
12 mai 2018
Dernière connexion
16 février
  Publié: 13 févr à 15:14 Citer     Aller en bas de page

Virgile comme parrain ou comment habiller de vertus le vide. Excellent poème-logiciel comme d'habitude.

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
13750 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
23 février
  Publié: 13 févr à 16:11 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Sylvain,

Superbe poésie que j'ai adoré lire !



Belle soirée !
Toutes mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


« Quand les doigts jouent, la main passe » (Citation de Shovnigorath)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
321 poèmes Liste
1992 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
23 février
  Publié: 13 févr à 16:23 Citer     Aller en bas de page

Citation de actuaire


Ab uno disce omnes = Et qu’un seul vous apprenne à les connaître tous (Virgile, Énéide, liv. II, v. 65)




Je découvre ces paroles qui nous viennent de nos ancêtres culturels... Respects à tous ceux ( je dois laisser tomber et toutes celles... bizarre... la suprématie d'un genre dans le Temps qui nous poursuit même encore aujourd'hui ) qui ont du partir d'un quasi zéro absolu...

Nous au moins... on a eu la chance de nous construire et/ou reconstruire à partir de leurs fondations parfois étonnamment riches de profondeur...

Sans trop réfléchir... j'aurai, avec mon background, proféré l'inverse... et quand les autres, tous, vous apprennent finalement qui toi tu es... et qui tu pourrais éventuellement devenir...

Et pourtant Virgile ... chapeau bas... C'est un type haut de gamme... une référence... Comment Est-ce possible... qu'il dise une telle ineptie ???

Cela étant dit... que dire encore sur votre liste de questionnement...

Humilité mon ami, est le premier vocable qui me vient à l'esprit... car j'ai atteint l'âge o~u l'égo est mort depuis au moins une décennie...

Tolérance et respect pour la différence... seule attitude permettant une évolution vers le haut...

Car source de découverte et de créativité... source d'inventer d'autres territoires, d'autres horizons... surpasser la médiocrité... l'avenir des masses qui s'entassent.

Mais pourquoi je vous dit tout cela... toi l'artiste... tu sais... tu sens... nous sommes égaux car nous portons en nous le rêve du meilleur pour tous et pas pour seulement quelques uns.

Mes respects Poète Shovnigorath... ainsi que mes amitiés sincères.

Etienne



Bonsoir Étienne,

Virgile ne fais référence ici qu’a La traduction du titre qui m’a paru pertinent pour poser toutes ces questions, merci pour l’interet Que tu portes à mes écrits, je t’en sais gré, reçois mon amitié

Sylvain

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


« Quand les doigts jouent, la main passe » (Citation de Shovnigorath)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
321 poèmes Liste
1992 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
23 février
  Publié: 13 févr à 16:24 Citer     Aller en bas de page

Citation de Sybilla


Bonsoir Sylvain,

Superbe poésie que j'ai adoré lire !



Belle soirée !
Toutes mes amitiés
Sybilla



Merci Sybilla, ma fidèle amie

Sylvain

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 81
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0881] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.