Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 38
Invisible : 0
Total : 42
· SHElene · Gigi Paix · Carou · PapillonMystere
13117 membres inscrits

Montréal: 17 nov 12:39:57
Paris: 17 nov 18:39:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Vedova nera Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Harley Queen

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
61 commentaires
Membre depuis
13 janvier
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 4 févr à 12:16
Modifié:  4 févr à 13:10 par Emme
Citer     Aller en bas de page




Elle commence par se regarder dans le miroir
L'ambiance est sombre et les murs rouges
De ses doigts, elle tire son bas comme un tiroir
Elle descend sa robe, la remonte puis songe...



De dos, sa silhouette est fine, et distrayante
Elle se redresse comme si une bibliothèque en dépendait
Il lui fallait être ni discrète ni scintillante
Non, elle, ce n'était vraiment pas ça qu'elle recherchait





Elle prit son rouge à lèvres le plus rouge et le plus foncé
Le mit comme si des lèvres en touchaient d'autres effrontément
Mademoiselle prit un immense chapeau noir bleuté
Mit ses plus hauts talons, prit son sac, ses bijoux résonnants



Comme un air de piano se jouait derrière elle
C'était classe et fatalement destiné à devenir
Elle prit les escaliers et tourna comme une hirondelle
Encore et encore jusqu'en bas, à n'en plus finir



Ziiip... Clac. La porte tristement bâtie se referma
La voilà ! Marchant dans les flaques, dans cette rue
Où seules quelques lanternes régnaient au milieu de ça
Elle déambulait avec grâce même pour un ange déchu




Elle avait une de ces longues cigarettes à la main
Ses cheveux dévalaient son dos comme si tout était permis
Tout ce qui était dans l'état lui appartenait en vain
Elle l'aurait regardé si elle avait pu ! Elle aurait donné sa vie





Alors ce soir, par le plus triste des hasards


Minuit dépassé, et il semblerait plus aucun exutoire



Elle chavire et puis après tout il se fait tard


Elle remonta simplement, son corps enveloppé de noir








Ziiiip... Clac... la porte se referma de nouveau

Elle ne savait alors ni le but ni les intentions

Et puis tout ce qui fut n'était pas si beau

Elle remonta encore et encore et tourna en rond...










 
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
944 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 4 févr à 12:38 Citer     Aller en bas de page

J'aime bien... j'ai l'impression d'être dans une salle de cinéma d'art et d'essais chouette lecture.

  SHElene
Harley Queen

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
61 commentaires
Membre depuis
13 janvier
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 4 févr à 13:25 Citer     Aller en bas de page

Merci

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 4 févr à 16:56 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir alpacina,

Superbe !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Harley Queen

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
61 commentaires
Membre depuis
13 janvier
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 7 févr à 11:33 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 118
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0227] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.