Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 42
Invisible : 1
Total : 46
· Lapoètesse · SHElene · Tristamourir
13058 membres inscrits

Montréal: 17 jan 16:27:44
Paris: 17 jan 22:27:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Les "je" sont faits... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
758 poèmes Liste
5900 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 13 jan à 12:20
Modifié:  14 jan à 04:16 par Hubix-Jeee
Citer     Aller en bas de page

Comme des rats qui grignotent
Les restes d'un roman
De chair à varier le temps
L'esprit, jusqu'à la dernière note
Vomit le sens du regard clair
Qui traverse l'infini sidéral
À la recherche du "je" poussière
Définissant l'ordre mental.

La digestion des digressions dure
Des millénaires d'efforts conjugués
À contempler le reflet ombrageux des murs
Sur le visage des gens résignés
Durant l'éphémère éclat des yeux
Qui allume les miroirs exigus
Dans la nuit d'arts précieux
Au périmètre des états oniriques.

Les statues parlent au vent
Des migrations métaphysiques
De quelques silences purulents
Ce dont rêvent les êtres polymorphes
Au large des tatouages outranciers
Sur le satin des peaux, sur le verglas des veines
Quand les cerveaux oublieux exposent
Leurs œuvres défigurées.

L'acide idée coule entre les dents
Selon l'âge et la dégénérescence
Des tissus de mensonges
Ornements disgracieux
Qui recouvrent la mémoire
Des derniers tortionnaires, fonctionnaires
D'une certaine "merditude" universelle
Base de données des "informatichiens".

La poésie, devenue corrosive
Vient déverser son fiel lingual
Aux ouïes des cadavres priant
Devant la déesse "MONEY"
Sortant des bouches d'égout
Au terrain vague de l'absence
Les intellectuels, vérolés et manchots
Pestent contre les "je", nauséabonds...

Hubix.

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
13345 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 13 jan à 16:32 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Hubix,

Superbe !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
677 poèmes Liste
4033 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 13 jan à 21:59 Citer     Aller en bas de page

J'essuie donc je suie noir derrière

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
226 poèmes Liste
14735 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 14 jan à 11:58 Citer     Aller en bas de page

très beau texte engagee
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 111
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0252] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.