Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 27
· Dame Po'M · La Brune Colombe
13050 membres inscrits

Montréal: 10 déc 03:54:36
Paris: 10 déc 09:54:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Carnets de Voyage Intérieur (10) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee
Impossible d'afficher l'image
Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
764 poèmes Liste
5759 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 6 déc à 15:14 Citer     Aller en bas de page

Page 10

Lorsque les murs me parlent de leur identité
Leurs couleurs se muent en mots effervescents
Qui viennent traverser la lumière de la raison.

Le vert, qui se soustrait à la tentation d'aimer
Telle, la griseline qui entoure le silence éventuel
Du jardin où je sème mes pensées, libres, aiguisées.

Le rouge, de la gorge, de l'oiseau qui se déploie
Pour gagner la branche la plus haute du cerisier
Je retiens le sang au bout de mon doigt, piqué à vif.

Me rejoindre, dans l'obscurité, n'a de sens qu'ici
Sur le palier des rêves où les corps viennent s'ouvrir
À la richesse des univers oniriques que l'art dévoile.

Sur la falaise, un homme s'envole, pour ne plus revenir
De l'éther à la terre, de la terre à l'éternité -
Échappé du réel, en apesanteur et sans elle.

La marée vomit du varech, par vagues successives
Des fugues salines au rythme des vents fiers -
Sur le sable, un enfant joue avec la tête d'un oiseau mort.

C'était vers mes 15 ans, si j'ai bon souvenir
Erich Maria Remarque débarquait dans ma vie
Mais j'étais trop à l'Ouest pour comprendre pourquoi.

Et j'en arrive à atteindre (enfin) l'orée des sentiments
À savoir, où me mènera la pensée d'aimer et d'être aimé
Entre l'aube écarlate et sobre et l'aurore brune et primesautière.

Je ne distingue plus que l'empreinte du corps du chat
Ensommeillé, dans un repli des draps de la nuit
Que mes yeux transforment en sagesse lucide.

Hubix.

 
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
664 poèmes Liste
3897 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 6 déc à 15:30 Citer     Aller en bas de page

Jeudi rien les mercredi, c'est comme ça....la la la la la la

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
12927 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 6 déc à 16:22 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Hubix,

Superbe !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 98
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0222] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.