Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 730
Invisible : 0
Total : 736
· NicoNavel · Tychilios · Galatea belga · Elodie Daraut · Wilhelm
Équipe de gestion
· Catwoman
13170 membres inscrits

Montréal: 6 août 12:27:37
Paris: 6 août 18:27:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémères 2020 (semaine 6) : "L’apparence" :: Famille carte postale Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
159 poèmes Liste
1524 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
6 août
  Publié: 28 juil à 07:23
Modifié:  3 août à 12:55 par SHElene
Citer     Aller en bas de page

Famille carte postale


Ta meilleure amie s’est faite plaquer
Pourtant son couple semblait parfait
Des enfants souriants et bien élevés
Un mari avenant à l’humeur gaie !

Parti, avec une blonde excentrique.
Tu lui conseilles de se consoler
En draguant en ligne sur Meetic
Pour débusquer un gars musclé

Elle l’a trouvé presqu’illico
Même pas eu besoin de photos
Il l’a séduite avec des mots brûlants
Quelques échanges affriolants

Je gloussais de leur correspondance
Qu’elle me faisait lire en prenant le thé
Coquine avec un p’tit côté romance
J’enviais parfois sa nouvelle liberté

Le hasard a voulu que le profil
De celui qui lui répondait fébrile
C’était celui d’un homme plutôt aigri
Qui traînait au bureau tard dans la nuit

Un homme qui dormait depuis des années
A l’hôtel du cul tourné
Tu le connais bien, hélas
Ce sont ses chemises que tu repasses

Les apparences te trompent

Comme ton mari avec ton amie
Celle à qui tu gardes les gosses
Quand soi-disant elle va chez son psy
Pour se remettre de son divorce.





  SHElene
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
227 poèmes Liste
5736 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
3 août
  Publié: 28 juil à 10:44 Citer     Aller en bas de page

Surprise surprise ! Wahou la déconvenue mahousse !

Le mieux est d'avoir un homme qui repasse lui-même ses chemises... ça change tout

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
392 poèmes Liste
4291 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
2 août
  Publié: 29 juil à 02:11
Modifié:  29 juil à 02:13 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonjour SHElene,
une dame de fer aura toujours de la poigne pour faire repasser son mari.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
5619 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
2 août
  Publié: 29 juil à 04:20
Modifié:  29 juil à 04:20 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

L'amitié est chère pas de doute. Et pour la bagatelle tu repasseras !
Merci pour le sourire

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
502 poèmes Liste
23276 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
4 août
  Publié: 31 juil à 09:50 Citer     Aller en bas de page

Il te fallait brûler ses chemises et lui passer le disque de Rika Zarai " sans chemise sans pantalon" et lui mettre sa valise dehors.
Il y a des situations cocasses, mais ces apparences agacent.
J'ai ri de ce film qui doit se passer chez bien des couples.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
320 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
2 août
  Publié: 2 août à 07:32 Citer     Aller en bas de page

SHElene, c'est la double peine, j'espère pour toi que c'était juste une fiction sinon j'ai la possibilité de te présenter Ginette et sa recette…

Bises-bises

Franck
















 
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
159 poèmes Liste
1524 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
6 août
  Publié: 3 août à 12:54 Citer     Aller en bas de page

Et oui JB, un homme qui a une centrale vapeur de préférence Merci pour le conseil

Pichardin, tu as raison, d'autant que maintenant, elle est toute froissée Merci de ton com

Et oui Lacase, merci de lui rappeler et avec la bague au doigt, tu passeras ...

Aaaaah, merci Ode de rire de la situation, et en plus tu regorges de bonnes idées pour garder la tête haute.

Franck, ta Ginette, elle me rappelle les Têtes Raides, recette bonne humeur garantie
Oui c'est un mix de situations inspirées d'expériences contées par des copines, pas du tout loin de la réalité donc. La mienne a connu des travers qui pourrait faire grincer aussi, mais que je n'ai pas encore poétisé sur le ton de la plaisanterie.. des bibises!

  SHElene
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 152
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0250] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.