Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 632
Invisible : 0
Total : 635
· EmikoLian · PaulMUR
Équipe de gestion
· In Poésie
13158 membres inscrits

Montréal: 28 févr 10:18:27
Paris: 28 févr 16:18:27
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: D’un galet Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
858 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
27 février
  Publié: 21 nov 2018 à 14:31
Modifié:  9 juil 2019 à 10:41 par Chlamys
Citer     Aller en bas de page

Pétri dans les montagnes, roulé par les ruisseaux
Puis poli dans les fonds des océans bleuâtres
Projeté par les vagues au surplomb de la grève
Et foulé sous mes pieds en quête de massage
Te voici dans ma main

Qui oserait me dire que caillou n’a pas d’âme ?
Toi qui connais les ères avant que vie ne bouge
Toi qui sais la fureur de la terre qui accouche
Et tairas les secrets de Nature et ses drames
Jusqu’à la fin des temps

J’ai moi aussi connu des états de fusion
La joie qui me transporte et des accouchements
Des rivières de larmes et de lointains voyages
Mes intimes ont lissé ce qu’on nomme expérience
J’ai la ride en sagesse

Te serrant dans mon poing, marchant sur le rivage
Je confie sans pudeur à ton humble présence
Mes craintes du moment, ma colère et mes peines
Et prenant à témoin les galets et la plage
Te lance vers le large

Confident de mes larmes, rends-les à cette immense
Qui saura recycler dans sa masse vibrante
Les pollutions issues de mon esprit troublé
Pour me rendre en embruns une énergie plus calme
Et le sel de ma vie
















  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
1632 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
19 février
  Publié: 22 nov 2018 à 09:31 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce subtil et magique partage, Chlamys !

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16026 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
27 février
  Publié: 22 nov 2018 à 12:11 Citer     Aller en bas de page

j'ai aime ma lecture
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
465 poèmes Liste
22290 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
28 février
  Publié: 23 nov 2018 à 09:45
Modifié:  23 nov 2018 à 09:45 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Et l'on dit que les choses, les objets n'ont pas d'âme, ton poème fabuleux m'a sensibilisée, tous ces galets, ces pierres venus de tous horizons pourraient nous en confier des aventures, tu as su si bien en parler.
Merci
Bien amicalement ode 31 - 17

  OM
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
858 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
27 février
  Publié: 23 nov 2018 à 17:17
Modifié:  23 nov 2018 à 17:24 par Chlamys
Citer     Aller en bas de page

Merci à tous pour vos commentaires qui m’encouragent.

@Marselo : « J’ignore si c'était l'idée ou l'intention, mais je crois y déceler l'expression d'un Chakra... »
Je suis inspirée par les sagesses taoïstes, je crois ; la recherche de l’accord avec la nature, une contemplation des cycles ....
Ceci croisé avec une inclination naturaliste .... et peut-être de plus aurais-je été animiste si j’avais eu à choisir une religion ?!
Mais les observations et les sagesses millénaires se rejoignent ... Merci pour l’idée, j’irai voir du coté des chakras !

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
2870 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
26 février
  Publié: 27 nov 2018 à 02:32 Citer     Aller en bas de page

Vous avez vraiment su faire passer des messages ... c'est un très beau poème
Merci du partage
Cidnos

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
858 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
27 février
  Publié: 30 nov 2018 à 14:24 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cidnos
Vous avez vraiment su faire passer des messages ... c'est un très beau poème
Merci du partage
Cidnos


Merci beaucoup !

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
5238 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
28 février
  Publié: 12 août 2019 à 08:21
Modifié:  12 août 2019 à 08:22 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

J'ai cueilli en lisant ce galet "véhicule" posé juste là... entre la nature et l'homme.
Une belle sérénité se dégage de ce poème. Une véritable leçon de vie.
J'aime très... beaucoup
Merci pour le partage

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
858 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
27 février
  Publié: 12 août 2019 à 16:13 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lacase
J'ai cueilli en lisant ce galet "véhicule" posé juste là... entre la nature et l'homme.
Une belle sérénité se dégage de ce poème. Une véritable leçon de vie.
J'aime très... beaucoup
Merci pour le partage


Merci beaucoup !

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 545
Réponses: 8
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,3491] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.