Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 28
· Varh · marchepascal · Ebony · Rosanna · Drôle d'oiseau
12889 membres inscrits

Montréal: 24 juin 18:35:58
Paris: 25 juin 00:35:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Nous ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
164 poèmes Liste
4319 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 18 juin à 11:07
Modifié:  19 juin à 15:03 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

J’ai honte de devoir exposer un décalage de pensées, qui passe souvent inaperçu, par les conditionnés à nos considérations, de privilégiés d’être des « êtres supérieurs », qui s’octroient la liberté de devoir formater, normaliser, ces ignorants, qui ont de la chance de nous avoir rencontré.

Aurais-je tort d’oser réveiller certaines cultures ?

Pour les curiosités qui doivent exister, et dont tu dois faire partie, avec des bémols, parce qu’il ne faut pas généraliser.

Mon épouse (71 ans) et moi (66 ans) blancs de peau, sommes allés au TOGO (un territoire africain, avec une population très accueillante) une récupération pour dommages de guerre, pour des exploitations dites de protectorats, d’un ancien domaine humanisé de développements d’infrastructures allemandes utiles et prévues par les allemands, toujours utilisables, pour du long terme.

Mon épouse à constaté qu’il y avait beaucoup de noirs dans ce pays qui parle notre langue.

De mon formatage de colonialiste, j’ai reçu ma première leçon de reconnaissance de philosophie de vie différente, dans d’autres formes de vivres ensemble. Ces territoriaux n’ont pas besoin de mon paternalisme, ni de mes contraintes issues de prétendus progrès.

Je suis revenu parmi mes anciens « être » qui se disent « êtres supérieurs », et là !!!, c’est horrible... J’ai constaté ce que j’étais avant ce voyage thérapeutique.
Les simples apparences vestimentaires suffisent à faire descendre les reconnaissances de civilisés, d’ayant droit à être respectés, de devoir accepter d’être insultés, ridiculisé, par de gratuits propos, etc.

Nous avons pourtant chez nous, sur notre territoire, qui souvent pour eux aussi est le leur, de récents ou anciens africains, blancs, colorés, noirs, parfois susceptibles, et qui comprennent très vite, ce qu’ils doivent accepter de notre part, par rapport aux textes des doits de l’homme adaptés, dont nous sommes très fiers.

Oui ?

Je suis blasphématoire ?

 
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
520 poèmes Liste
2922 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 18 juin à 12:03 Citer     Aller en bas de page

Qu'une race humaine et des peuples bêtes de pensées parfois

 
Lipstick Cindy


L'homosexualité n'est pas une alternative à l'hétérosexualité mais une autre forme d'amour (Nina B).
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
689 commentaires
Membre depuis
2 mars
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 18 juin à 19:19 Citer     Aller en bas de page

Mon épouse à constaté qu’il y avait beaucoup de noirs dans ce pays qui parle notre langue.
Je suis en admiration devant le don d'observation de ton épouse tu devrais l'amener aux Kerguelen pour voir si elle constate qu'il y a beaucoup de manchots qui ne parlent pas notre langue

  «Si une femme a du génie, on dit qu’elle est folle. Si un homme est fou, on dit qu’il a du génie. (Louky Bersianik 14.11.1930 - 3.12. 2011 auteure de L’Euguélionne l’un des premiers livres féministes au Québec)
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
164 poèmes Liste
4319 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 19 juin à 03:33 Citer     Aller en bas de page

merci d'avoir été sensibilisé à l'essentiel.
derrière les apparences il existe d'autres réalités.

 
Lipstick Cindy


L'homosexualité n'est pas une alternative à l'hétérosexualité mais une autre forme d'amour (Nina B).
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
689 commentaires
Membre depuis
2 mars
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 19 juin à 19:45 Citer     Aller en bas de page

Bon j'vois que t'as compris que c't' une blague

derrière les apparences il existe d'autres réalités
En réalité les apparences servent de bouclier pour se protéger de la réalité

  «Si une femme a du génie, on dit qu’elle est folle. Si un homme est fou, on dit qu’il a du génie. (Louky Bersianik 14.11.1930 - 3.12. 2011 auteure de L’Euguélionne l’un des premiers livres féministes au Québec)
THOMAS Cet utilisateur est un membre privilège


Ne crains pas d'être ignoré, mais d'être ignorant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
125 poèmes Liste
2470 commentaires
Membre depuis
1er juin 2007
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 20 juin à 01:46 Citer     Aller en bas de page

Pas du tout blasphématoire. J'ai depuis longtemps fait un constat semblable.
J'irais même plus loin, car je pense que le mode de vie occidental qui s'est imposé en Afrique a fait émerger des "besoins" et formaté les sociétés en place dans une proportion qui crée de vrais paradoxes culturels. En psychiatrie cette position où aucune solution n'est viable, car on reçoit des demandes contradictoires s'appelle la double contrainte.

L'Afrique a en son sein une diversité incroyable et un potentiel à rebondir dont l'Europe est très éloignée. Il faudrait que nous apprenions de leur capacité à s'adapter et non l'inverse.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
164 poèmes Liste
4319 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 20 juin à 03:27 Citer     Aller en bas de page

j'ai en elevage scolaire, été formaté à devoir penser comme mes dresseurs.
sinon je me devais d'assumer des sanctions ou des mises à l'écart.
n'étant pas confronté à d'autres philosophies de vies,
en afrique, comme dans les andes d'amérique du sud, comme dans certaines iles de l'océanie, comme chez les populations du voyage, ces vivres ensembles qui avaient réussi à se décanter de leurs carcans de soumission aux "être supérieur" mais malheureusement souvent abandonnés aux mêmes effets perverts par des dirigeants d'apparences et de corruptions, mis en place et aux ordres des "êtres supérieurs".
ce sont nos regards formatés, et les médias de microscopes, qui nous empêchent de ne plus nous arreter à entretenirs nos différences.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 77
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0397] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.