Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 35
Invisible : 0
Total : 39
· Lapoètesse · La Brune Colombe · Angel-ik · Le Soldat Bleu
13003 membres inscrits

Montréal: 21 août 16:29:56
Paris: 21 août 22:29:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Charlie ! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
victormarie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
72 commentaires
Membre depuis
3 juillet 2016
Dernière connexion
20 août
  Publié: 11 août à 06:00
Modifié:  11 août à 06:40 par Emme
Citer     Aller en bas de page

J’ai pleuré, j’ai haï, dieu comme j’ai haï !
On a piétiné mes valeurs, mon droit de dire
Mon droit de dessiner et puis mon droit d’écrire
Saurai-je encore sourire, en étouffant mes cris ?

Des héros sont tombés sans qu’ils veuillent tracer
À la pointe du crayon, aucun sillon de gloire ;
Ils étaient animés par l’humour courroucé,
Et de l’impertinence, ils firent leur devoir.

Quand donc l’intolérance cessera-t-elle de mordre ?

La liberté vivra car nous y veillerons.
Et puis l’obscurantisme auquel nous dérogeons,
Disparaîtra un jour, car à force de tordre
Nos valeurs et nos choix, les démons assassins
De l’amour, de la paix, entendront le tocsin
Retentir dans le monde, et nous nous lèverons
Pour clamer nos valeurs, sans arme et puis sans haine
Pour remettre l’humain au cœur de la raison,
Nous sécherons nos larmes, et briserons ces chaines,
Pour refuser enfin ce que toujours vous fîtes
Tenir le verbe haut, et quel que soit le rite.

Que vous dire ? Vous m’avez tant fait rire
Et tant tiré de larmes ; ces larmes sont amères
En ces instants de deuil, sur le chemin du pire.

Adieux donc saltimbanques, nous vous le promettons
Le combat continue, nous nous y engageons.

 
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


Il y a l’ocean dans chaque goutte d’eau, Il y a un roman dans chacun de tes mots. Shovnigorath
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
244 poèmes Liste
1675 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
20 août
  Publié: 11 août à 06:22 Citer     Aller en bas de page

Voilà un coup de gueule qui me parle !!!
Oui le combat continue et nul ne peut prétendre qu’on ne puisse gagner. N’oublions pas qu’un seul microbe peut changer la vie de qui que ce soit.
Merci pour ce partage Philippe, j’ai aimé !!!

Amicalement,

Sylvain

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 60
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0211] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.