Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 330
Invisible : 0
Total : 333
· Dorten · Persona non grata · Lapoètesse
12991 membres inscrits

Montréal: 18 juin 09:19:57
Paris: 18 juin 15:19:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Les Instantanés 11: Au soleil de midi Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
785 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 14 juin à 08:58 Citer     Aller en bas de page

Au soleil de midi

Le village posé au flanc de la colline
Etait tel un jouet qu’une main enfantine
Avait oublié là, parmi l’herbe et les prés.
On y voyait l’école et la mairie auprès,
Et, quatre rues plus loin, somnolait une église,
Au soleil de midi, quand toute ombre s’enlise
Au pied des fondations de tous les vieux logis,
Tandis que des jardins, où le silence gît
Sous les pergolas bleues et les modestes choses,
Montaient les fragrances de la touffeur des roses.

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
9410 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 14 juin à 12:59 Citer     Aller en bas de page

J'adore, c'est aussi simple que ça

Et hop, dans mes favoris

  ISABELLE
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
219 poèmes Liste
13849 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 14 juin à 15:45 Citer     Aller en bas de page

très beau

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
3317 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 15 juin à 01:47
Modifié:  15 juin à 01:52 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Tout simplement sublime…

Vous nous dépeignez le charme d'un ancien village, avec toute sa sérénité, sa beauté, ses jeux d'ombre et de lumière (ou plutôt la disparition des ombres, plus précisément).

C'est un vrai paradis, où l'on aimerait s'asseoir, avec quelques amis ou même seul, sous une pergola, après une balade dans les rues du village.
Les ombres peuvent toujours être créées par les parasols – ou des structures naturelles – pour se préserver du soleil de midi.

La fragrance des roses, bien entendu, mais on peut aussi imaginer le fumet d'un bon barbecue (pardon d'être un peu plus prosaïque, mais midi est l'heure d'un bon repas).

Enfin, le fait de voir ce village comme un jouet qu’une main enfantine
Avait oublié là, parmi l’herbe et les prés,
quelle vision poétique !


Toutes mes amitiés




  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
2340 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 15 juin à 11:58
Modifié:  15 juin à 12:00 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Tes poèmes quand ils parlent de la campagne me trasmettent toujours de l'émotion.
Et là cette impression de vide .. palpable
Fine écriture
J'aime
Bonne journée
Christophe

 
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
134 poèmes Liste
3371 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
16 juin
  Publié: Avant-hier à 15:56 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Jacques-Marie,
Bien dans la lignée des fugaces mais pénétrantes impressions proposées dans cette vision personnelle des humbles choses.
Elles vous remuent suffisamment pour les évoquer et nous les faire partager.
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 110
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0340] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.