Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 611
Invisible : 0
Total : 612
Équipe de gestion
· Emme
13158 membres inscrits

Montréal: 28 févr 10:50:53
Paris: 28 févr 16:50:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Mon jardin, mon royaume Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
858 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
27 février
  Publié: 27 mai 2018 à 10:46
Modifié:  27 mai 2018 à 10:48 par Chlamys
Citer     Aller en bas de page

Le lézard fuit, misérable
Le lapin détale, affolé
Aucun chat n’ose s’approcher
Je règne en maître redoutable

Pins, chênes et buis, tout m’appartient
Et tout frémit sur mon passage
Je choisis soleil ou nuage
Je suis le maître du jardin

Au dehors, c’est encore pareil
Mon royaume est infini
Les autres chiens l’ont bien compris
Qui filent en baissant les oreilles

Et voici ma meute qui m’appelle
A eux seulement j’obéis
Ils me cajolent, ils sont gentils
Et n’oublient jamais ma gamelle

Mais l’autre jour, tout a changé
J’étais fatigué, nonchalant
Je me suis endormi doucement
Pour ne jamais me réveiller

Dans le jardin, c’est l’anarchie
La famille perdrix se dandine
A toute heure du jour, les huppes dînent
Les mulots se sont enhardis

Un chat lové dans le garage
Ces lézards qui prolifèrent
Vous me croyez donc en colère ?
Non, me voilà maintenant sage ...

De l’autre coté du décor
J’observe : le jardin reprend vie
Et je préfère qu’il soit ainsi
Pour ma meute qui me pleure encore.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
465 poèmes Liste
22290 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
28 février
  Publié: 27 mai 2018 à 14:40 Citer     Aller en bas de page

Terriblement touchant, je pense à tous mes animaux qui dorment là sous les arbres de mon jardin, peut - être ont - ils les mêmes images.
Beau poème
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
9003 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
27 février
  Publié: 28 mai 2018 à 03:08 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

J'ai bien aimé, touchant, comme dit Ode.

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
858 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
27 février
  Publié: 28 mai 2018 à 16:05 Citer     Aller en bas de page

M.e.r.c.i. !

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 357
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0368] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.