Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 357
Invisible : 0
Total : 357
12994 membres inscrits

Montréal: 27 mai 15:33:38
Paris: 27 mai 21:33:38
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Images... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
858 poèmes Liste
5561 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 18 mai à 02:51
Modifié:  18 mai à 13:33 par Hubix-Jeee
Citer     Aller en bas de page

Suspendue à mes lèvres, la bouche de Scarlet
Naomi à genoux, caressant King Kong, béé
Les facteurs à vélo refont leur jour de fête
Quand Marlon rameute sa sauvage équipée...

Mon cœur palpitant au regard de Lauren
À la source, Bergman faisait couler le sang
Quand Blier susurrait : "Oui, ma petite reine !"
Sansho, à l'ère d'Edo, devenait intendant...

Au ciné de minuit, je revois Louis Salou
Les monstres sont si drôles, à Parme ou à Florence
Quand Bourvil, trompettiste, devient Garou-Garou
Alex et ses Drugs enchantaient la violence...

Laissant sécher des larmes aux lumières de la ville
Les choses sont bizarres, même entre deux cousins
Quand John Cleese, hystérique, répète "Kill ! Kill ! Kill !"
Mais où court-il donc, Davey des grands chemins ?...

Tout semble si serein pour Nanouk l'esquimau
J'aperçois Dorothy franchir l'arc-en-ciel
Fred et Ginger virevoltent de Broadway à Rio
Quand la bête promène en son château la Belle...

Hubix.

 
Lisa "Babe" Nouveau membre!

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
73 commentaires
Membre depuis
6 mai
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 18 mai à 18:38 Citer     Aller en bas de page

J'ai copié -collé.
Si j'ai le temps je vais essayer de retrouver tous les films.

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
858 poèmes Liste
5561 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 19 mai à 05:39 Citer     Aller en bas de page

Merci Lisa...

C'est, ma foi, une bonne idée...

Ça prouve, en partie, qu'il y a encore des personnes qui s'intéressent au cinéma, comme sujet de poésie...

Amitiés...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 88
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0216] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.