Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 446
Invisible : 0
Total : 449
· Joker · La Brune Colombe · SélénaéLaLouveFéline
13139 membres inscrits

Montréal: 7 avr 22:40:05
Paris: 8 avr 04:40:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Je garde tes vols de colombes Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 23 août 2009 à 16:16 Citer     Aller en bas de page




Je garde tes vols de colombes
Dans les cages de ma poitrine
Pour domestiquer un adieu
Je garde tes vols de colombes
Comme une folie que l’on cache
Dans un asile plein de rêves
Je garde tes vols de colombes
Dans les cages de ma poitrine

Chaque reflet me ramène à toi
A nos miroirs fendus de pluie
Nos silences soudés de feu
Chaque reflet me ramène à toi
Comme une aile blanche répond
A l’éthéré des nuées fragiles
Chaque reflet me ramène à toi
A nos miroirs fendus de pluie

Quand ton prénom heurte les murs
Je sens des élans dans mes yeux
L’amour revient de migration
Quand ton prénom heurte les murs
Il y a des verrous qui cèdent
Et des oiseaux qui s’entrechoquent
Quand ton prénom heurte les murs
Je sens des élans dans mes yeux

J’ai des lointains en arrière-fond
De ceux peints en vent et lumières
Qui se survolent à l’abandon
J’ai des lointains en arrière-fond
De ces chemins à vol d’oiseau
Parsemés de pièges à sourires
J’ai des lointains en arrière-fond
De ceux peints en vent et lumières

Je n’ai gardé que ton magique
La flamme de tes éphémères
Le miracle des étincelles
Je n’ai gardé que ton magique
Colombes tirées de tes manches
Porteuses des plus beaux « je t’aime »
Je n’ai gardé que ton magique
La flamme de tes éphémères




Echo






  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 23 août 2009 à 19:59 Citer     Aller en bas de page

très fort, ! dans le fond et dans la forme !

merci

  Seirén - ©
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 24 août 2009 à 01:37 Citer     Aller en bas de page

Un poème tout en charme. J'ai aimé ta façon de comparer l'amour à un vol de colombe. C'est très beau. Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
opium
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
1702 commentaires
Membre depuis
9 septembre 2007
Dernière connexion
6 février
  Publié: 24 août 2009 à 05:53 Citer     Aller en bas de page

Un poème mélancolique plein de douceur et d'amour.

J'ai beaucoup apprécié cette belle lecture.

 
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 24 août 2009 à 05:54 Citer     Aller en bas de page

Un très joli poème d’amour dont j’admire tant sa forme que tes mots d’une belle sensibilité poétique

Merci pour ton partage

Amicalement,

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 24 août 2009 à 13:56 Citer     Aller en bas de page

dominique bouy
L'INSOUMISE
idou
Rousselaure
opium
clovis67

Merci à vous six!

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
4 avril
  Publié: 25 août 2009 à 02:12 Citer     Aller en bas de page

superbement écrit avec ces vers qui se répètent...C'est une technique maîtrisée et qui ajoute au plaisir de lecture !
quand en plus, les vers sont profonds, on peut dire que la lecture a été des plus appréciées !
Ce fut le cas ici !
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 29 août 2009 à 16:04 Citer     Aller en bas de page

pyc: contente d'être venue à bout de ce second triolet...
Cette forme de poème est un vrai casse tête
Merci

Et merci Elkantara de t'être arrêté sous mes lignes

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Naig


On est tous égaux devant la douleur..
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
2561 commentaires
Membre depuis
23 août 2006
Dernière connexion
28 mars 2013
  Publié: 9 sept 2009 à 10:25 Citer     Aller en bas de page

je le trouve très jolie ton poème.. merci pour ces beau vers
Amitiés.

  En route vers Miaou Land... le courage c'est savoir dire stop a certains moments de sa vie... la lacheté ce n'est pas renoncer, simplement laisser faire. une prise de décision est toujours une forme de courage...
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 10 sept 2009 à 11:34 Citer     Aller en bas de page

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
ovnissimo


L’amour, c'est sentir votre coeur battre dans la paume des mains divines de Dieu. Ovni
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
3135 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2008
Dernière connexion
12 février 2013
  Publié: 10 sept 2009 à 11:48
Modifié:  10 sept 2009 à 11:49 par ovnissimo
Citer     Aller en bas de page

De belles images bien choisies.







ovni

  amour et poésie malgré tout
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 14 sept 2009 à 07:16 Citer     Aller en bas de page

J'ai quand même une légère préférence pour les deux premiers. Puis quand les miroirs sont couvert de pluie, ils déforment un peu...

Enfin. Merci.

 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 1er oct 2009 à 14:59 Citer     Aller en bas de page

Merci ovni, Eliawe
à vous deux

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1061
Réponses: 12
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0417] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.