Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 60
Invisible : 0
Total : 60
13121 membres inscrits

Montréal: 20 nov 11:48:46
Paris: 20 nov 17:48:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Valparaiso en flammes (le gigantesque incendie de 2013) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
ACONCAGUA
Impossible d'afficher l'image
A ton sourire, badaud endimanché sur le quai de mes rêves
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
23 commentaires
Membre depuis
6 mars 2018
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 31 mars 2018 à 06:04
Modifié:  5 avr 2018 à 05:34 par ACONCAGUA
Citer     Aller en bas de page

Valparaiso en flammes



L’automne était flamboyant, ce 12 avril,
il s’écoulait dans le lit des ruelles sauvages.
Les couleurs avaient le goût sucré des chilimoyas
et les mille et une fresques de Valparaiso
offraient leur gloire passée
au verbiage ondoyant des touristes essoufflés.

La tôle sur les murs d’adobe étirait ses pensées
de vermeil et d’orange,
elle renvoyait des volutes de cueca
dans les bras fugitifs des rires d’enfants.
Partout des bouquets de famille
sentaient bon les amours et la fête.
C’est tout juste si les petites flammes
et les sirènes nostalgiques venaient troubler
les pastels surannés du soleil couchant.
C’est tout juste si la bruine bleutée
nous tiraient des larmes de nos yeux étonnés.
C’est tout juste si les chiens errants
secouaient leur torpeur
pour hurler un peu, histoire d’être là.

Mais le vent a lancé de grandes vagues salées
dans son immense bouffadou
et les flammèches ont fait leur mue
en d’immenses cathédrales
hideuses et jaunâtres
qui arrachaient la vie dans les moindres recoins
des maisons de bois.

Le brasier comme un conquistador
descendait des Cerros Mariposa,
Ramaditas, La Cruz, Las Canas
et partout les cris et la mort dessinaient
d’immenses graffitis dans un ciel de rage.

Les chiens aux pattes brûlées
se baissaient pour attacher
leurs ballerines sanguinolentes
pour d’improbables pas de danse.
Les familles apeurées emmêlaient leurs détresses
pour les accrocher aux carcasses
hideuses et noires
et des langueurs de désespoir
suintaient d’un silence de fin du monde.


La mort faisait des réussites
et l’incendie festoyait encore
sur Ramaditas agonisante.
De temps en temps une accalmie laissait deviner
les reliefs du festin tels des vomissures de pétrole
et des fantômes errants dans ce cloaque
où courent des volutes indécentes
derrière la désespérance.
La couleur des tôles avaient coulée
dans le bistre des cendres
et après quatre jours et quatre nuit,
la mort avait rendu les armes.
Des milliers de chenilles processionnaires
accourues du monde entier
charriaient leur amitié et les ferrailles tordues,
les chaînes humaines
attachaient la solidarité aux sourires en pleurs.
Dans le lointain le vent du pacifique
séchait à nouveau le sel sur les lèvres.


Forcalquier le 20 janvier 2014

  Aconcagua
ACONCAGUA
Impossible d'afficher l'image
A ton sourire, badaud endimanché sur le quai de mes rêves
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
23 commentaires
Membre depuis
6 mars 2018
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 31 mars 2018 à 11:18 Citer     Aller en bas de page

C'est un commentaire riche, argumenté et merveilleusement positif.
Un grand merci!

  Aconcagua
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
3443 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 1er avr 2018 à 04:22
Modifié:  1er avr 2018 à 04:24 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Terrible !

On dirait presque la fin du monde ; c'est bien rendu, d'un point de vue littéraire...

Valparaiso en flammes : mon Dieu !

S'agit-il de faits réels ?



  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
ACONCAGUA
Impossible d'afficher l'image
A ton sourire, badaud endimanché sur le quai de mes rêves
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
23 commentaires
Membre depuis
6 mars 2018
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 1er avr 2018 à 10:36 Citer     Aller en bas de page

Oui il s'agit de faits réels. Je connais bien cette magnifique ville et quelques-uns de ses habitants mais je n'étais pas présent ce jour là, alors je me suis documenté. Les récits et les images étaient terrifiants.

  Aconcagua
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 364
Réponses: 3
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0234] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.