Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 26
· QUOIQOUIJE
13372 membres inscrits

Montréal: 13 juil 07:57:21
Paris: 13 juil 13:57:21
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémères 2020 (semaine 2) : "Épices" :: Echelles ! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
2794 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
12 juillet
  Publié: 30 juin à 16:54
Modifié:  1er juil à 07:42 par Allantvers
Citer     Aller en bas de page

Si je vous dis Richter, vous direz hors-sujet !
Vous aurez bien raison, ici, rien n'a tremblé.
Mais si je dis Scoville et son échelle à lui,
Serai-je dans le thème ou hors-sujet aussi ?

Je ne le pense pas, tous deux ont leurs mesures,
Échelles graduées qui montent en pointure !
Richter s'arrête à neuf, Scoville va plus loin,
Comme quoi un piment... quand il est mexicain !

C’est bien lui le plus fort et son intensité,
Véritable explosif saura vous embraser.
Habanero, son nom et retenez le bien,
S'il est vendu pour doux... surtout, n'en croyez rien !

Notre Espelette à nous n'est qu'un enfant de chœur,
Sa saveur est fruitée et douce sa chaleur.
Faites un petit tour au jardin des piments,
Vous ferez comme moi et en apprendrez tant !

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
387 poèmes Liste
4209 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 1er juil à 00:55
Modifié:  1er juil à 17:12 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Mawr,
merci de nous prévenir à propos de ce piment que je ne connaissais pas.
Le piment d'Espelette est reconnaissable à son béret basque et je présume que l'Habanero est identifiable à son sombrero mexicain !
Bises
Pierre

  Pichardin
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
162 poèmes Liste
4684 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 1er juil à 08:58
Modifié:  1er juil à 09:13 par Jean-Louis
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Mawr,

Comment adoucir ce piment redoutable si ce n'est en parcourant ce plaisant plaidoyer pour Espelette (dis donc, ce terroir AOC semble bien éloigné de Cambre d'Aze !)

Amitiés

jlouis

  Poésie, la vie entière
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
308 poèmes Liste
5556 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 1er juil à 12:45 Citer     Aller en bas de page

Je suis un homme du nord, le piment c'est pas mon truc mais la déclinaison du sujet est astucieuse.

  YD
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
2794 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
12 juillet
  Publié: 1er juil à 16:02 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir à tous trois

- Pierre, c'est exactement ça, tu as tout compris, une histoire de couvre-chef ! Mais en plus concernant Habanero, après consommation, tu te mets à crier " Aïe caramba ! "
Je te reconnais bien là, un commentaire "relevé" !

- Jean-Louis, oui, effectivement, même au plus court, il y a plus de 400 km ! Toutefois, le Pays Basque est une très beau et ses "guirlandes de piment" séchant sur les murs des maisons sont magnifiques à voir ! Mon Cambre est superbe, certes (un peu, beaucoup de chauvinisme ! ) mais je dois avouer que la France recèle de merveilleuses régions et variétés de paysages.

- Mon Saturnin du Nord, voilà l'occasion de te réchauffer les papilles, avec l'Espelette, restons très prudents car l'autre est vraiment "un arrache gueule". Heureuse que ma déclinaison t'ait plu.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
783 poèmes Liste
22597 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 2 juil à 06:32 Citer     Aller en bas de page

L'échelle de Scoville n'est pas une référence banale...
Tu cuisines texmex ? Cajun ?
En tous cas bravo !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
2794 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
12 juillet
  Publié: 2 juil à 08:25 Citer     Aller en bas de page

Aude!

Et oui, cette échelle de Scoville te fait vite monter en température... Pas banale du tout, elle vaut de lui accorder un instant pour mieux comprendre toutes les subtilités et origines des piments !

Quant à ma cuisine, tu sais, je peux aussi bien passer du texmex avec son célèbre chili con carne,fajitas etc... aux épices cajun pour accompagner divers plats, poulet, porc etc..., tout en faisant un détour par l'Espagne avec sa Paella, L'Italie avec son osso buco, pâtes etc... quand j'invite, j'aime cuisiner. Tu peux venir, je t’accueillerai avec plaisir et tu ne mourras pas de faim ! Gite et couvert garantis gratuitement !

Seule, je suis très légumes vapeur et poisson en papillotes. Je ne mange pratiquement pas de viande mis à part un peu de poulet. Voilà, tu connais tout de ma cuisine.
Heureuse que tu ais apprécié mon poème.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
133 poèmes Liste
1085 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
4 juillet
  Publié: 2 juil à 11:13 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Mawringhe.
L'angle d'attaque ne manque pas de piquant, Une manière très originale de coller au thème. Outre son ''indice d''explosivité'' en bouche, chaque piment apporte au plat une saveur particulière. On ne choisit pas par hasard un antillais ou un long rouge marocain.
Bel exercice en tout cas. J'espère que tout va bien pour toi. Amitiés, Georges.

  Il vaut mieux avoir raison seul que tort avec la foule.
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
5685 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 2 juil à 12:10 Citer     Aller en bas de page

Je ne connaissais pas l'échelle de Scoville quand, en 1977, j'ai failli m’étouffer avec un petit piment vert redoutable. La blague était mauvaise. Depuis je me méfie chaudement des piments de toutes sortes. De toute façon la brûlure du piment ne s'accommode pas à la recherche culinaire. Tout goût disparaît.

Tu as joliment traité le thème.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
120 poèmes Liste
5559 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 3 juil à 05:42 Citer     Aller en bas de page

Je ne connaissais ni le piment ni l'échelle...
Merci pour ce texte piquant

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
602 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 3 juil à 11:52 Citer     Aller en bas de page

Une jolie poésie, qui monte en intensité et se termine sur une pointe de douceur, et qui m'en a appris un peu plus sur les piments et leur différents niveaux de "piquant". Tu traites ce thème d'une manière qui sort de l'ordinaire, et j'aime beaucoup l'idée de ce petit tour "au jardin des piments"... Très amicalement, Lucie

 
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
1487 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 3 juil à 14:11 Citer     Aller en bas de page

Je ne goûte qu'au piment de l'existence et donc ces échelons m'étaient inconnus;
Originale Mawr, cette approche du thème.

  SHElene
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
296 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 4 juil à 20:37 Citer     Aller en bas de page

Mawr, je découvre ton poème qui ne manque pas de piments et je me dis qu'on a été inspiré par les mêmes saveurs ou presque !

Scoville ô que ça pique !

Merci de m'avoir prêter ton échelle parce que je vais tenter de grimper un peu plus haut, voir si j'y suis, lol !

Bises-bises Mawr.


















 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
2794 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
12 juillet
  Publié: 8 juil à 16:42 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir à tous les six

- Georges... normal, un angle a toujours du piquant, sinon ce n'est plus un angle ! Je vois que tu as quelques notions culinaires, c'est bien vrai, on ne choisit pas au hasard, surtout si l'on veut faire une "mauvaise blague ! " Pour rester plus sérieux, chaque piment avec sa particularité est bien fait pour tel ou tel plat Sinon, tout va bien, j'espère qu'il en est de même pour toi. Je te souhaite un bel été.

- JB, comme quoi... sur LPDP, on en apprend tous les jours ! Maintenant, puisque tu sais que cette échelle existe, vas y jeter un coup d’œil de plus près( si ce n'est déjà fait ! ) et tu risques de reconnaitre ton petit piment vert redoutable qui a failli t'étouffer ! En règle générale "les verts ne sont pas les plus méchants ! " Par contre, il se peut que tu sois sensible aux piments d'une manière générale et là mieux vaut s'abstenir. Merci pour ton appréciation...pas du piment, du thème !

- Lacase, un proverbe dit "La vieille ne voulait pas mourir car chaque jour elle apprenait quelque chose ! " Dicton confirmé, tu vois maintenant tu connais... le piment qui te fera monter le plus vite à l'échelle ! Merci de ton passage

- Lucie, ah mon jardin des piments, il est très coloré tu sais... et piquant ! Oui, cette échelle pas très connue m'a paru une idée à exploiter, voilà qui est fait ! Allez, à vos casseroles, tous !

- SHElene, tu n'es qu'une petite cachotière qui veut garder pour elle cette échelle du "piment de l'existence "! En même temps, tu as raison car ce piment là est comme la douleur ou la joie, il varie en fonction des personnes. L'échelle de Scoville, elle est vraiment faite à partir d'une étude basée sur le nombre de dilutions nécessaire pour classer un piment dans telle ou telle catégorie ! Voilà...

- Franck, oh que je suis désolée de te contre-dire mon ami ! Snifff... Pardonne-moi d'avance mais il se trouve qu'en 2017, PEPPER X est devenu LE piment le plus fort au monde, déclassant Caroline reaper en seconde classe et Trinidad Moruga Scorpion en troisième dans les piments Habaneros sur l'échelle de Scoville ! S'il en sort un autre je te tiendrai au jus !
Contente de te voir sous mes lignes Franck, prends soin de toi et méfiance... un piment peut en cacher un autre !

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 166
Réponses: 13
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0380] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.