Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 31
Invisible : 1
Total : 34
· Joker · Lucie Granville
13367 membres inscrits

Montréal: 9 juil 06:25:42
Paris: 9 juil 12:25:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Thème photo juin 2020_Crépuscule à Rhodes :: Crépuscule à Rhodes Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
127 poèmes Liste
970 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 30 juin à 08:32
Modifié:  4 juil à 05:35 par Jacques-Marie JAHEL
Citer     Aller en bas de page




Crépuscule à Rhodes (d'après la photo juin 2020 In Poésie / Dodécanèse)

Déchirure de la lune ombellifère
Immobile et froide sur sa tige de fer ;
Puis la conjugaison de l’eau et de la lumière
Pâle et féroce -en longs jets d’artifice-,
Qui lèche l’amertume carrelée
Des pavés,
Où aucun pas ne brise l’auréole du silence
Établi.
Seul le ressac des flots, se brisant aux rocs
Équarris
D’une digue artificielle, ajoute de la profondeur
Au silence ;
Éminence
Qu’on ne voit pas, mais qu’on devine.

Le soir, lentement, vient avec le crépuscule ;
Et, sur la mer étale, où rien n’ondule,
Les eaux mystérieuses se fardent de carmin,
Jusqu’à la ligne d’horizon, là, où le ciel
Étire des langueurs grises et zinzolin.

Terre de soleil et de lumière – Île d’Hélios –
Dont le golfe fut, longtemps, gardé par ton colosse
De bronze à la gracieuse musculature ;
Ô, toi, Rhodes,
A la somptueuse et arrogante architecture,
Où Égée, dans la mer (qui porte son nom),
Se noya de désespoir croyant son fils mort.
Et, depuis ces temps immémoriaux,
Chaque soir,
Dans la transparence des brumes crépusculaires,
Thésée, vainqueur des tortueux boyaux
De l’infernal labyrinthe, triomphalement,
Épand, dans les cieux, le sang du Minotaure.











 
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
4163 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 1er juil à 06:00 Citer     Aller en bas de page

Joli tout plein

Lady

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
161 poèmes Liste
4679 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 1er juil à 09:30 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jacques-Marie,

Un thème qui vous a fièrement inspiré le soir venu, entre approche esthétique et mythologie.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
119 poèmes Liste
5543 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 3 juil à 05:25 Citer     Aller en bas de page

Je me suis laissé emporté par le lyrisme du texte. Quel souffle
Magnifique illustration de la photo

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
308 poèmes Liste
5553 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 3 juil à 10:02 Citer     Aller en bas de page

Superbe, mais pour garder la saveur de ce beau poème il faudrait quand
il rejoindra le grenier de LPDP qu'il conserve son image, car le relire sans l'image le texte perd beaucoup de sa valeur.

Amitiés
Yvon

  YD
doux18

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
184 poèmes Liste
521 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 4 juil à 17:23 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jacques-Marie,

Quel puissant poème ! On le dirait taillé dans les embruns, sculpté à même l'écume...

Bravo !
Mes amitiés

Pierre-Emmanuel

 
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
127 poèmes Liste
970 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: Hier à 11:41 Citer     Aller en bas de page


Merci à vous:

Ladysatin
Jean-Louis
Lacase
YD
Doux18


Vos ressentis et vos commentaires francs et directs, nuancés et poétiques me sont un plaisir.
J'eusse, cependant, aimé avoir l'avis de l'auteur de la photo. Dommage ! ...

Amitiés.
JMJ

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 131
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0274] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.