Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 15
Invisible : 0
Total : 17
· ode3117 · lulali
13372 membres inscrits

Montréal: 13 juil 07:24:05
Paris: 13 juil 13:24:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémères 2020 (semaine 1) : "Mais ça, c’était avant" :: C'était au mois d'avril je crois C&c (essai de pantum) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
442 poèmes Liste
14223 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 25 juin à 13:07
Modifié:  25 juin à 13:23 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page



C'était au mois d'avril, je crois,
Ma vie s'en allait doucement.
Le mal était tapi, sournois,
Dans vos yeux empreints de tourments.

Ma vie s'en allait doucement
Bercée par l'ombre de l'oubli.
Dans vos yeux empreints de tourments
Je mirai mon reflet, terni.

Bercée par l'ombre de l'oubli
Je m'effaçais dans l'indécence.
Je mirai mon reflet terni,
Souillée par votre indifférence.

Je m'effaçais dans l'indécence
J'étais souriante et conquise.
Souillée par votre indifférence,
Je pourrissais, belle et soumise.

J'étais souriante et conquise,
Je ne craignais que votre perte.
Je pourrissais, belle et soumise,
Ma peau saignait, j'étais offerte.

Je ne craignais que votre perte
Quand vos mains griffaient mes blessures.
Ma peau saignait, j'étais offerte
Tel un bouquet de flétrissures.

Quand vos mains griffaient mes blessures
Je m'évadais dans mes pensées
Tel un bouquet de flétrissures
J'exhalais mes non-vérités.

Je m'évadais dans mes pensées :
Vous ne me déceviez jamais.
J'exhalais mes non-vérités
Vous m'encensiez, je vous aimais.

Vous ne me déceviez jamais
Je vous savais tendre et fidèle.
Vous m'encensiez, je vous aimais,
Je vous plaisais, j'étais pucelle.

Je vous savais tendre et fidèle
Je ne vous laissais pas de bois.
Je vous plaisais, j'étais pucelle...
C'était au mois d'Avril, je crois.



 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
476 poèmes Liste
9537 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 25 juin à 13:24 Citer     Aller en bas de page

Bonjout,

C'est un beau coup d'essai.
On a trop tendance à s'étioler dans l'indifférence. Heureusement, on se réveille pour s'offrir de nouveau et s'épanouir au soleil.

Bises

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
12360 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 25 juin à 16:02 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup cette forme de poème, je trouve que tu t'en es très bien sortie 👍

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 25 juin à 16:42 Citer     Aller en bas de page

Je ne vois rien à redire, ni sur la forme ni sur le fond.
Joli !
MariePaule

  MariePaule
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
387 poèmes Liste
4209 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 26 juin à 01:21 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Adamantine,,
Exercice difficile mais exécuté avec talent. Très réussi !
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
717 poèmes Liste
15267 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 27 juin à 02:42 Citer     Aller en bas de page

Je vous savais tendre et fidèle
Je ne vous laissais pas de bois.
Je vous plaisais, j'étais pucelle...
C'était au mois d'Avril, je crois.


Un pantoum qui coule selons sa forme typique et des mots qui traversent, encore, ton esprit...



lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
120 poèmes Liste
5559 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 27 juin à 15:47 Citer     Aller en bas de page

"Je vous plaisais, j'étais pucelle."
Juste ce vers qui m'interroge...

Sinon je fus bercé au rythme du pantoum
Belle lecture merci

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
783 poèmes Liste
22597 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 28 juin à 04:25 Citer     Aller en bas de page

Le Pantoum est une forme envoûtante avec ses répétitions jamais lassantes.
Belle réussite que celui là.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
442 poèmes Liste
14223 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 28 juin à 04:42 Citer     Aller en bas de page

Cath : merci de ton passage !

Isa : J'y ai passé du temps, ça n'a pas été simple pour moi

MariePaule : J'ai lu que pour les puristes, il fallait alterner rimes féminines et masculines et qu'il y ait deux idées entremêlées. Honnêtement, je n'y suis pas arrivée. Merci pour tes mots.

Pichardin : Merci beaucoup !

Lilia : Je sais à quel point tu n'aimes pas les rimes et les carcans en poésie, j'en suis d'autant plus touchée par tes mots.

Lacase : j'ai toujours aimer ne pas livrer toutes les réponses. A chacun de faire travailler son imagination

Aude : Merci grande prêtresse vaudou

 
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
3729 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 9 juil à 15:35 Citer     Aller en bas de page

Un pantoum très réussi, la redondance des vers donne un relief particulier à tes mots

Emme

  la vida son dos dias...vivelos !
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
442 poèmes Liste
14223 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 10 juil à 01:24 Citer     Aller en bas de page

Citation de Emme
Un pantoum très réussi, la redondance des vers donne un relief particulier à tes mots

Emme



Merci beaucoup Emme. Je suis contentes que tu l'ais aimé.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 179
Réponses: 10
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0393] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.