Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 209
Invisible : 0
Total : 211
· LE PASSANT · Tychilios
13320 membres inscrits

Montréal: 25 oct 10:36:02
Paris: 25 oct 15:36:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Musiques intérieures Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
5802 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 10 déc 2017 à 03:04
Modifié:  12 déc 2017 à 00:30 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

 
Musiques intérieures
 
À une heure assis sur le bord du lit
je regarde le bleu clair de ma chambre
Les heures amères fouinent encore
J'entends longtemps des trompettes brillantes
l'ultime note rester suspendue
Je l'entends rire au pied de mon rempart

La nuit remplie est balayée d'étoiles
Décembre dessine ses fleurs de glace
Le sommeil encore ce soir ne vient pas
C'est ainsi tant que mon cœur est vidé
Portes fermées la solitude venue
dépose son ventre blanc sur mes lèvres

Je me consume en lourdes hypothèses
mon esprit chemine cahin-caha
éperdu il trouve moins de lumière
que n'en donne ma lampe de chevet
L'heure des monstres visitant mes ombres
vient sonner aux clochers de mon désert

Les cuivres sonnent maintenant plus fort
se renforcent en échos intérieurs
heurtant de ci de là des souvenirs
des hontes anciennes plus ou moins bues
des révoltes qui jamais n'ont germé
enfin touchant à tout ce qui m'a fait

Morale de l'histoire : avant d'embrasser Morphée, ne plus écouter Miles Davis. Ses lèvres magnétiques collées à l'embouchure, jusque dans mes songes, parlent longtemps.
Me poursuivent longtemps !
 
 

  La vie commence à chaque instant.
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
324 poèmes Liste
2785 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 10 déc 2017 à 03:16 Citer     Aller en bas de page

Passionnante lecture, extrêmement subtile

Merci d’aller si profondément...



marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16643 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 10 déc 2017 à 10:17 Citer     Aller en bas de page

un bel echo de nuit
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23621 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 10 déc 2017 à 13:04 Citer     Aller en bas de page

Moi j'aime écouter les cuivres et la trompette notamment.
Il y a de forts bons musiciens.
Ton poème est très apprécié
Merci IN POESIE
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
4745 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 11 déc 2017 à 03:25 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean-Baptiste,

Content de te relire; plus que de musique il s'agit là d'un véritable paysage intérieur dont tu nous parles avec sincérité mais aussi, je pense avec une certaine douleur.
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
5697 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 11 déc 2017 à 04:58 Citer     Aller en bas de page

J'aime le souffle et les images de cette belle introspection mise en musique.
Merci pour le partage

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
319 poèmes Liste
5712 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 11 déc 2017 à 08:57 Citer     Aller en bas de page

Je sais que la musique est très importante pour toi, très belle poésie merci du partage.

Amitiés

Yvon

  YD
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
5802 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 12 déc 2017 à 00:33 Citer     Aller en bas de page

@ marchepascal, mido ben, ode3117, Jean-Louis, Lacase, Y.D , merci de vos passages et de vos mots.

La musique, celle qui exprime vraiment et profondément quelque chose, comme celle de Miles Davis, me touche toujours au plus profond.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 931
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Les corbeaux de l'hiver (Autres)
Auteur : Pichardin
Comptine à l'oiseau (Autres)
Auteur : Jean-Louis
(Acrostiches)
Auteur :
(Autres)
Auteur :
Esprits d’orages (Poèmes par thèmes)
Auteur : ChêneBourg
Dans mon jardin secret (Autres)
Auteur : Rousselaure
Les deux clochers (Autres)
Auteur : In Poésie
Rendez-vous (Autres)
Auteur : Danalore
Le tour du cadran. (Autres)
Auteur : PapillonMystere
La Dame de Chartres (Autres)
Auteur : Hemera
Le temps des semis (Citations personnelles)
Auteur : Adamantine
Une Grâce d'amour (sybilla et James) (Collectifs)
Auteur : Sybilla
(Autres)
Auteur :
(Autres)
Auteur :
Sur un chantier (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin

 

 
Cette page a été générée en [0,0286] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.