Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 39
Invisible : 0
Total : 41
· Flora Lynn
Équipe de gestion
· Catwoman
13110 membres inscrits

Montréal: 14 nov 16:45:58
Paris: 14 nov 22:45:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Derrière la fenêtre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
1188 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 2 déc 2017 à 05:17
Modifié:  Aujourd'hui à 07:26 par NicoNavel
Citer     Aller en bas de page


Je vois passer les jours et décamper les heures
Sur l’auguste cadran, au sourire moqueur.
Envolées mes amours, ces appas insolents
Qui enjôlaient mes nuits de leurs galbes brûlants.

Dehors, les rues pavées résistent sous le poids
Des passants éveillés, aux ardeurs vulcaniennes.
Le train-train quotidien n’a que faire de moi,
Thanatos enfile son habit d’arlésienne.

Ô cortèges naïfs, fourmilière enflammée,
Pour un vieillard reclus, du passé aliéné,
Poursuivez votre bal, ne vous retournez pas !
Votre élan refrène mon imminent trépas.

J’ai connu les célestes courroux de novembre
Et les châteaux d’enfant, reposant sur la grève,
Des lunes en furie et des délices d’ambre
Colorant, autrefois, ma jeunesse de sève.

J’ai entendu des voix, leurs inflexions plaintives,
Tenter de modérer mes passions trop hâtives,
Mais pourquoi regretter d’avoir défié le temps
Si les lueurs d’Orient succombent à présent ?

Après cette excursion au cœur de ma mémoire,
Je m’endors, apaisé, la lucarne entrouverte.
Dans le coin du salon, le reflet du miroir
Dessine trois corbeaux sur mon balcon inerte.

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
11436 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 2 déc 2017 à 05:30 Citer     Aller en bas de page

Belle écriture à n'en pas douter !

Merci à toi Nico, un plaisir de lecture

  ISABELLE
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
1188 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 2 déc 2017 à 05:31 Citer     Aller en bas de page

Merci Isabelle

Au plaisir de te lire à nouveau également !

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
451 poèmes Liste
21950 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 2 déc 2017 à 11:45 Citer     Aller en bas de page

Je viendrai dire aux corbeaux de me laisser la place pour prendre place sur ton balcon...
Un poème un peu triste, mais des descriptions que je ressens très bien tant elles sont fortes.
Bises NICO
ODE 31 - 17

  OM
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
1188 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 2 déc 2017 à 12:41 Citer     Aller en bas de page

Merci d'être passée par là Ode

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
424 poèmes Liste
13550 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 2 déc 2017 à 13:22 Citer     Aller en bas de page

Un très beau poème.

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
5069 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
4 novembre
  Publié: 3 déc 2017 à 00:08 Citer     Aller en bas de page

Bigre... Il y a du souffle et de l’énergie à revendre dans cette plume là.
Ravi de découvrir ce très joli poème.
Merci pour le partage

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 3 déc 2017 à 04:18 Citer     Aller en bas de page

......
Et surtout :
"J’ai connu les timides nuées de novembre
Et les châteaux d’enfant, reposant sur la grève,
Des marchandes exquises et des délices d’ambre
Colorant, autrefois, ma jeunesse de sève.

J’ai entendu des voix, leurs inflexions plaintives,
Tenter de modérer mes passions trop hâtives,
Mais pourquoi regretter d’avoir défié le temps
Si les lueurs d’Orient succombent à présent ?

De retour du voyage au cœur de ma mémoire,
Je m’endors, apaisé, la lucarne entrouverte ;
Dans le coin du salon, le reflet du miroir
Dessine trois corbeaux, sur mon balcon inerte."

Une même humeur, disons...; -)...

Amicalement...
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
2580 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
8 novembre
  Publié: 3 déc 2017 à 04:27 Citer     Aller en bas de page

Et puis avec les fêtes qui arrivent faut être entouré...
Un profond recueil sur le temp qui passe, d’autres lieux à voir évidemment !!! Car il faut vivre les différentes phases de la vie

Un écrit très profond

Merci


marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
1188 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 3 déc 2017 à 05:41 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci pour toutes vos impressions

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
4186 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 4 déc 2017 à 04:45 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Un grand, ample et beau poème symboliste, cela est sûr.
Amicalement
jlouis

  Poésie, la vie entière
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
1188 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 4 déc 2017 à 06:44 Citer     Aller en bas de page

Merci jean-louis

Amitiés.

 
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février 2018
  Publié: 15 déc 2017 à 15:15 Citer     Aller en bas de page

Salutations Nico Navel

Une halte dans mes vagabondages de lecture


Une belle suite d'images poétiques


PA…

 
goliath
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
419 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2011
Dernière connexion
2 octobre
  Publié: 17 déc 2017 à 02:16 Citer     Aller en bas de page

Très jolie
Merci à toi pour ce poèmes cette qualité de tes vers



 
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
1188 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 17 déc 2017 à 07:56 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous deux

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 448
Réponses: 14
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0381] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.