Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 33
Invisible : 0
Total : 35
· Naej · ALPETE LION
13205 membres inscrits

Montréal: 18 sept 08:00:26
Paris: 18 sept 14:00:26
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Deux coups de foudre et un bonheur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Kaissy Tadrim


Faites l'humour, pas la gueule!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
18 mai 2009
Dernière connexion
27 septembre 2011
  Publié: 14 juil 2009 à 15:10
Modifié:  14 juil 2009 à 15:58 par Artexflow
Citer     Aller en bas de page

Deux coups de foudre et un bonheur

Poème dédié à Semeur d’Amour et à sa petite famille

Ma première était une sirène berbère
Miraculée d’un tremblement de terre
Le courant passa conjugué au plaisir
Las ! Cela dura le temps d’un soupir

Amour avec un grand A ? Certainement pas
Des petits riens en sonnèrent le glas
Mon chagrin ne dura que quelques mois
Je l’oubliai vite pour m’occuper de moi

Idylle enterrée !
Des regrets ?

Mon âme erra au hasard des rencontres
Mon corps fit carton plein de stupres
Mon cœur refusa de s’attacher
Ma vie fut une symphonie débauchée

Ma seconde se fit un peu prier
Tomba à son tour dans mes filets
Cupidon fit du zèle avec ses flèches
Mariage pour le meilleur et pour la dèche

Amour avec un grand A ? Peut-être pas
Des discordes le condamnèrent au trépas
Mon chagrin dura de nombreuses années
Nos enfants nous empêchèrent d’oublier

T’as voulu le beurre
Et l’argent du beurre !

Les courbes de ma troisième me firent chavirer
De ma solitude elle m’a délivré
Faut dire que pour les délices de la chair
C’était une surdouée, aux talents hors pair

Un jour elle m’annonça qu’elle était enceinte
J’évitai de lui demander de qui, de crainte
Que cette brave analphabète n’en prit ombrage
On n’en parla plus et Dieu tourna la page

Elle disparut sept mois avant de débarquer
Affublée d’un superbe bébé bien baraqué
Succombant aux yeux rieurs du petit ange
J’épousais la mère, Dieu que ça m’arrange

L’argent du beurre, mon cher
Et les courbes de la crémière !

Depuis je coule des jours en père peinard.
Et l’amour avec un grand A, dans cette histoire ?
Me diriez-vous, bandes d’affreux vicieux
J’en ai rien à cirer, vous dis-je, suis trop vieux !

Je vous laisse sur votre faim, mes poétesses ?
Vous espériez des tourments, de la détresse ?
Un cœur alangui, une âme du corps détachée,
Vénus toute entière à sa proie attachée ?

Très peu pour moi ! Don Juan de ces dames ?
Une pure fable créée tout feu toutes flammes
Par Odile la prêtresse de l’amour aux yeux d’or
Qui trouve que l’expression va avec le décor

On fait le malin ?
On te fera la peau demain !

  Viridiane, jamais je ne t'oublierai!
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9803 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
5 septembre
  Publié: 14 juil 2009 à 15:26 Citer     Aller en bas de page

beau poème autobiographique

La patte de ce fin dragueur, change de rythme
mais intéressant, il se dévoile en rime
de charmants flirtes en épousailles
va t-il convaincre les cénacles

Bravo très cher homme Ours


Votre lionne s'agenouille
devant votre personne
même pas il me relève, ouille

 
Kaissy Tadrim


Faites l'humour, pas la gueule!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
18 mai 2009
Dernière connexion
27 septembre 2011
  Publié: 14 juil 2009 à 15:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de La Lionne
beau poème autobiographique

La patte de ce fin dragueur, change de rythme
mais intéressant, il se dévoile en rime
de charmants flirtes en épousailles
va t-il convaincre les cénacles

Bravo très cher homme Ours


Votre lionne s'agenouille
devant votre personne
même pas il me relève, ouille



Dragueur? Ça se discute.
Enfin, tu es gentille d'avoir ouvert le bal sans sortir tes griffes.
Ça me console d'avance des méchancetés que va me sortir une certaine Aude.
J'ai pas remarqué que tu étais agenouillée. J'étais occupé à faire son dîner à mon gosse; sa mère doit être chez son amant.
Bisous ma tendre


  Viridiane, jamais je ne t'oublierai!
Kaissy Tadrim


Faites l'humour, pas la gueule!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
18 mai 2009
Dernière connexion
27 septembre 2011
  Publié: 14 juil 2009 à 16:00 Citer     Aller en bas de page

Citation de demon
Excellent !!

Tu as ce pouvoir de dérision extraordinaire qui nous emmène sur tes chemins si tord tueux...

Un poème où l'on sens un certain détachement des femmes... (c'est le moins qu'on puisse dire)
Mais néanmoins un certain attachement à l'Amour.

Bravo mon ami, belle maîtrise du verbe, Semeur d'amour va être ravi j'en suis sûre.

Bises

demon


Chère Demon (coeur)
Ravi que ça te plaise. J'aime que l'on se torde (d'humour pas d'amour) pour ma pomme.
J'ai le coeur trop vaste pour une seule femme. Je les aime toutes, et pas que les femmes. Mais pour la vie commune, je suis l'homme à une seule femme.
Bz

  Viridiane, jamais je ne t'oublierai!
Kaissy Tadrim


Faites l'humour, pas la gueule!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
18 mai 2009
Dernière connexion
27 septembre 2011
  Publié: 14 juil 2009 à 16:08 Citer     Aller en bas de page

Citation de *Katia*
Belle dédicace.



Chère Katia
Notre ami Semeur d'amour a eu l'amabilité de me souffler le thème: l'amour avec un grand A. J'ai laissé parler mon coeur.
Merci pour ton aimable passage

  Viridiane, jamais je ne t'oublierai!
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
750 poèmes Liste
22076 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 14 juil 2009 à 16:25 Citer     Aller en bas de page

Après toutes ces jolies Dames, c'est mon tour d'encenser ton poème.
Je dirai d'abord que du point de vue de la forme je le trouve très excellent, voire ton meilleur. Il y a des refrains qui reviennent comme un leitmotiv, tout cela s'entrelace avec art, c'est très réussi.
Du côté du fond, c'est très touchant, car sincère. Tu te mets tout nu en quelque sorte, et tu sais comme cela me plaît. Ta vie amoureuse ne fait que frôler l'amour, ou bien tu le trouves mais ne le gardes pas. Hélas : l'amour éternel est un leurre.
Eh, dis moi Kaissy, en confidence, si il n'est pas de toi cet enfant, tu dois être un sacré brave homme de l'élever comme le tien. Mais cela ne m'étonne pas d'un cœur comme toi. Et tu es un arabo-musulman hors norme pour vivre avec ce doute.

Bravo, amitiés.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Semeur d'Amour


En amour, il y a les jardiniers et les fleuristes
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
2241 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
20 novembre 2016
  Publié: 14 juil 2009 à 16:26 Citer     Aller en bas de page

Petite correction sur le sujet proposé, je cite : "j'aimerai lire à l'avenir un texte super perso où sans nul doute, on puisse lire tes tripes, entendre ce coeur grand mais qui se cherche, découvrir ton vrai visage sans fard et sans masque"...

tu as su nous parler d'"amour à la Kaissy", et nous offrir une belle image de toi... dans l'authenticité, une dose d'humour, beaucoup de vérité et un beau moment à contempler ton passé...

Merci pour ce joli poème: contrat remplit et challenge relevé car on sent tes tripes et un bout de coeur sur papier

Amicalement,

J'M

 
Kaissy Tadrim


Faites l'humour, pas la gueule!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
18 mai 2009
Dernière connexion
27 septembre 2011
  Publié: 14 juil 2009 à 17:30 Citer     Aller en bas de page

Citation de aude_doiderose
Après toutes ces jolies Dames, c'est mon tour d'encenser ton poème.
Je dirai d'abord que du point de vue de la forme je le trouve très excellent, voire ton meilleur. Il y a des refrains qui reviennent comme un leitmotiv, tout cela s'entrelace avec art, c'est très réussi.
Du côté du fond, c'est très touchant, car sincère. Tu te mets tout nu en quelque sorte, et tu sais comme cela me plaît. Ta vie amoureuse ne fait que frôler l'amour, ou bien tu le trouves mais ne le gardes pas. Hélas : l'amour éternel est un leurre.
Eh, dis moi Kaissy, en confidence, si il n'est pas de toi cet enfant, tu dois être un sacré brave homme de l'élever comme le tien. Mais cela ne m'étonne pas d'un cœur comme toi. Et tu es un arabo-musulman hors norme pour vivre avec ce doute.

Bravo, amitiés.



Audacieuse Aude
je me disais aussi que tu étais trop aimable au début de ton com pour être honnête, et que tu préparais une vacherie.
Pour l'enfant, c'est le côté douloureux de l'histoire.
Je fais une pause pour écraser une larme et aiguiser tes appétits jubilatoires.
J'ai vu cet enfant pour la première fois alors qu'il était âgé de 25 jours. J'étais persuadé qu'il n'était pas le mien. Comme ma femme n'avait pas les moyens de l'entretenir, je lui ai proposé de venir habiter chez moi, ne serait-ce que pour protéger le gosse. Le petit fripon s'est arrangé pour gagner mon coeur, ce que sa mère n'a pas réussi à faire. Après qq semaines, elle me dit: tu sais, je suis à peu près sûre que c'est ton fils. Cet "à peu près" m'a beaucoup touché: elle ne cherche pas à me le coller. Je me rappelle de ma réponse: qu'il soit mon vrai fils ou non, j'en ferai mon fils. Un jour mon ex vient nous rendre visite (on n'a jamais coupé les ponts et c'est une brave fille) pour voir le gosse. Elle me dit que le petit est la photocopie de Karim, l'aîné, que j'ai eu avec mon elle. Et qu'elle est sûre qu'il est mon fils biologique.
Le côté douloureux de l'histoire? Voilà. Tous mes amis savaient que j'ai pris pour fils un enfant qui n'était pas le mien. On saluait la noblesse de mon geste et la grandeur d'âme dont j'ai fait preuve. Au moment où j'ai commencé à me prendre pour Mère Thérésa, voilà que mon ex vient mettre les pieds dans le plat et démontrer par A+B que Simou a trop de ressemblance avec l'aîné pour ne pas être mon fils. La fin d'un beau rêve!
Surtout n'en parles à personne, surtout pas à Mystic qui va bientôt se radiner.
Merci pour ton passage à niveau dégressif.

  Viridiane, jamais je ne t'oublierai!
Kaissy Tadrim


Faites l'humour, pas la gueule!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
18 mai 2009
Dernière connexion
27 septembre 2011
  Publié: 14 juil 2009 à 17:38 Citer     Aller en bas de page

Citation de Semeur d'Amour
Petite correction sur le sujet proposé, je cite : "j'aimerai lire à l'avenir un texte super perso où sans nul doute, on puisse lire tes tripes, entendre ce coeur grand mais qui se cherche, découvrir ton vrai visage sans fard et sans masque"...

tu as su nous parler d'"amour à la Kaissy", et nous offrir une belle image de toi... dans l'authenticité, une dose d'humour, beaucoup de vérité et un beau moment à contempler ton passé...

Merci pour ce joli poème: contrat remplit et challenge relevé car on sent tes tripes et un bout de coeur sur papier

Amicalement,

J'M



Cher ami
tu as raison sur toute la ligne. Tout ce que j'ai dit est authentique, en plus de l'histoire de l'enfant que j'ai racontée à ma manière en réponse au com de Aude.
Mes tripes et moi te remercions pour tout.
Amitiés sincères

  Viridiane, jamais je ne t'oublierai!
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
760 poèmes Liste
10425 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
7 septembre
  Publié: 14 juil 2009 à 18:09 Citer     Aller en bas de page

, une histoire rondement menée, un bonheur peut en cacher un autre , il suffit d'ouvrir les yeux , merci à Odile pour cette inspiration , moi j'aime mieux "mon vieux queutard que j'aimais " à don Juan

Mystic

 
Kaissy Tadrim


Faites l'humour, pas la gueule!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
18 mai 2009
Dernière connexion
27 septembre 2011
  Publié: 14 juil 2009 à 18:24 Citer     Aller en bas de page

Citation de *Mystic*
, une histoire rondement menée, un bonheur peut en cacher un autre , il suffit d'ouvrir les yeux , merci à Odile pour cette inspiration , moi j'aime mieux "mon vieux queutard que j'aimais " à don Juan

Mystic


Et Don Quichotte?

  Viridiane, jamais je ne t'oublierai!
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 15 juil 2009 à 03:36 Citer     Aller en bas de page

Bien plus d'un devraient se reconnaître dans tes mots, à condition d'avoir le minimum requis d'honnêteté envers soi--même, et en plus j'applaudis des deux mains l'auto-dérision...

en attendant, débrouille toi tout seul avec gent féminine qui va te manger tout cru

amicalement

Guidouille!!!!

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Fleur Du Vent

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
303 poèmes Liste
2630 commentaires
Membre depuis
2 février 2006
Dernière connexion
17 juin 2018
  Publié: 15 juil 2009 à 03:54 Citer     Aller en bas de page

Qui voudrait faire du mal à notre Kaissy bien aimé, trop vieux pour qu'on vienne le chatouiller guy !

Ton texte porte a réflexion et laisse un gout d'inachevé tout de même. Peut être parce que je prend les choses à coeur en général ou peut être trop sentimentale !

Amicalement l'ancien !

 
Kaissy Tadrim


Faites l'humour, pas la gueule!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
18 mai 2009
Dernière connexion
27 septembre 2011
  Publié: 15 juil 2009 à 05:19 Citer     Aller en bas de page

Citation de Semeur d'Amour
Petite correction sur le sujet proposé, je cite : "j'aimerai lire à l'avenir un texte super perso où sans nul doute, on puisse lire tes tripes, entendre ce coeur grand mais qui se cherche, découvrir ton vrai visage sans fard et sans masque"...

tu as su nous parler d'"amour à la Kaissy", et nous offrir une belle image de toi... dans l'authenticité, une dose d'humour, beaucoup de vérité et un beau moment à contempler ton passé...

Merci pour ce joli poème: contrat remplit et challenge relevé car on sent tes tripes et un bout de coeur sur papier

Amicalement,

J'M



Je re-rectifie: Semeur d'amour n'a pas fait QUE me suggérer le thème (qu'il a d'ailleurs pioché qq part, au hasard): "l'amour avec un grand A". Il m'a également et surtout incité à écrire ce poème en me proposant les lignes générales, comme il l'explique lui-même. Dont acte. Merci à ce grand poète.

  Viridiane, jamais je ne t'oublierai!
Kaissy Tadrim


Faites l'humour, pas la gueule!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
18 mai 2009
Dernière connexion
27 septembre 2011
  Publié: 15 juil 2009 à 05:34 Citer     Aller en bas de page

Citation de Guido
Bien plus d'un devraient se reconnaître dans tes mots, à condition d'avoir le minimum requis d'honnêteté envers soi--même, et en plus j'applaudis des deux mains l'auto-dérision...

en attendant, débrouille toi tout seul avec gent féminine qui va te manger tout cru

amicalement

Guidouille!!!!



Analyse pertinente et flatteuse pour laquelle je te remercie.
C'est pas gentil de me laisser me débrouiller tout seul avec la gent féminine. Et la solidarité masculine, bordel!
Ton dernier poème m'a ravi et qq peu dérouté. J'ai fait un com-pirouette. J'espère que tu sauras me clouer le bec.
A propos de la photo apparue avec le dernier poème de Fleur du vent, j'ai répondu pour toi. J'espère que j'ai vu juste.
Amicalement.

  Viridiane, jamais je ne t'oublierai!
Mustang (libre)
Impossible d'afficher l'image
Tais toi et danse...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
3360 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2008
Dernière connexion
19 août
  Publié: 15 juil 2009 à 08:25 Citer     Aller en bas de page

Perso,je préfère te lire dans ce registre.





Amitiés.

  Toute action entraine une réaction...
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
750 poèmes Liste
22076 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 15 juil 2009 à 08:27 Citer     Aller en bas de page

Citation de Kaissy


J'ai vu cet enfant pour la première fois alors qu'il était âgé de 25 jours. J'étais persuadé qu'il n'était pas le mien. Comme ma femme n'avait pas les moyens de l'entretenir, je lui ai proposé de venir habiter chez moi, ne serait-ce que pour protéger le gosse. Le petit fripon s'est arrangé pour gagner mon coeur, ce que sa mère n'a pas réussi à faire. Après qq semaines, elle me dit: tu sais, je suis à peu près sûre que c'est ton fils. Cet "à peu près" m'a beaucoup touché: elle ne cherche pas à me le coller. Je me rappelle de ma réponse: qu'il soit mon vrai fils ou non, j'en ferai mon fils. Un jour mon ex vient nous rendre visite (on n'a jamais coupé les ponts et c'est une brave fille) pour voir le gosse. Elle me dit que le petit est la photocopie de Karim, l'aîné, que j'ai eu avec mon elle. Et qu'elle est sûre qu'il est mon fils biologique.
Le côté douloureux de l'histoire? Voilà. Tous mes amis savaient que j'ai pris pour fils un enfant qui n'était pas le mien. On saluait la noblesse de mon geste et la grandeur d'âme dont j'ai fait preuve. Au moment où j'ai commencé à me prendre pour Mère Thérésa, voilà que mon ex vient mettre les pieds dans le plat et démontrer par A+B que Simou a trop de ressemblance avec l'aîné pour ne pas être mon fils. La fin d'un beau rêve!
Surtout n'en parles à personne, surtout pas à Mystic qui va bientôt se radiner.
Merci pour ton passage à niveau dégressif.



Kaissy, ton histoire est digne de Dickens : on est ému au début, on pleure au milieu, mais avec de nobles sentiments et un humour inoxydable, tu nous fais un épilogue superbe. Tu devrais écrire un roman, sans dec'. Bises affectueuses à Simou, le petit chou.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Kaissy Tadrim


Faites l'humour, pas la gueule!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
18 mai 2009
Dernière connexion
27 septembre 2011
  Publié: 15 juil 2009 à 09:21 Citer     Aller en bas de page

Citation de Mustang
Perso,je préfère te lire dans ce registre.





Amitiés.



Cher et fier Mustang
Tu es en train de faire pencher la balance. J'ai quand même une larme nostalgique pour l'érotisme.
Mon prochain poème concerne un ami d'enfance que je viens de perdre. Comme ça, je fais dans la tristesse aussi. Je t'envoie le texte tout de suite par mp. C'est pas terrible, mais je le dois à sa mémoire. Même pour la mort, je m'arrange pour faire le farfelu.
Amitiés

  Viridiane, jamais je ne t'oublierai!
Kaissy Tadrim


Faites l'humour, pas la gueule!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
18 mai 2009
Dernière connexion
27 septembre 2011
  Publié: 15 juil 2009 à 09:52 Citer     Aller en bas de page

Citation de akilam
j'ai aimé cette histoire qui cite si je me trompe pas les périodes importantes de ta vie avec leurs joies et tristesses , mon doux, j'aime aussi tes textes érotiques, mon coup de foudre n'est_il pas commencé par "noir volupté"?, et j'en redemande encore.
j'ai hâte de lire ton prochain triste, mais je ne sais pas si tu peut faire une nostalgie d'un amour condamnée à être vécu par ligne , tu me rendrai un grand service.
merci pour ce partage.

ta pable de tout


tes désirs sont des ordres, ma belle kabyle. Je t'envoie mon poème triste par mp en attendant de le poster dans qq jours. pour l'érotique, ça viendra. Amour en ligne, ça me botte.
Bz

  Viridiane, jamais je ne t'oublierai!
Kaissy Tadrim


Faites l'humour, pas la gueule!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
18 mai 2009
Dernière connexion
27 septembre 2011
  Publié: 15 juil 2009 à 10:16 Citer     Aller en bas de page

Citation de Fleur du vent
Qui voudrait faire du mal à notre Kaissy bien aimé, trop vieux pour qu'on vienne le chatouiller guy !

Ton texte porte a réflexion et laisse un goût d'inachevé tout de même. Peut être parce que je prend les choses à coeur en général ou peut être trop sentimentale !

Amicalement l'ancien !



Chère Martine-qui reprend-du-poil-de-la-bête-même-sur-le-dos-de-moi:
Goût d'inachevé, pas assez sentimental: ça se discute.
D'abord c'est pas de ma faute si je n'ai pas réellement connu l'amour avec un grand A.
Ensuite, il n'y a pas plus sentimental que moi. Il m'arrive souvent de verser une larme (au sens propre) pour une scène poignante d'un film, où il est question de sentiments nobles, de dépassement de soi, d'altruisme ou de sacrifice. J'en verse également pour un discours politique où perce une volonté de paix. Je souffre à la place d'eriune ou de crépuscule, pour ne citer que ces deux poétesses talentueuses confrontées aux affres de l'amour qui n'est pas payé de retour. Et également pour une certaine fleur qui a des problèmes conjugaux.
J'espère avoir répondu à tes interrogations.
On attend tj la petite angesse.
Amitiés

  Viridiane, jamais je ne t'oublierai!
Kaissy Tadrim


Faites l'humour, pas la gueule!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
18 mai 2009
Dernière connexion
27 septembre 2011
  Publié: 15 juil 2009 à 14:20 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ta magnificence. Je te signale que Pan est le dieu de la bestialité sexuelle. Un dieu qui provoque la terreur, d'où le mot: panique. C'est ton côté maso qui fait des heures sup?

  Viridiane, jamais je ne t'oublierai!
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1690
Réponses: 38
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0480] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.