Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 157
Invisible : 0
Total : 163
· Rose-Amélie · SHElene · HF.TELLER · Plume et Louanges · Youssouf Le Leader
Équipe de gestion
· In Poésie
13170 membres inscrits

Montréal: 2 juin 14:19:52
Paris: 2 juin 20:19:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (mai 2020) : "Regard" :: Edgar Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
160 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 5 mai à 06:20 Citer     Aller en bas de page

On peut penser ce que l'on veut
Des prénoms qui font un peu vieux
Moi, j'ai pour eux toujours un faible
Ce fut le cas pour cet éphèbe

Sur un site archéologique
- un stage d'été pour des fouilles -
Où abondaient les trilobites
Et d'autres fossiles de moules

Armé d'une jolie truelle
Et de charmant's petites caisses
Edgar était beau et cruel

Quand il maniait la brouette
Qu'il allait et venait sans cesse
Sur ma parcelle découverte

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22545 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 5 mai à 06:53 Citer     Aller en bas de page

Belle interprétation du thème !
On trouve souvent des trilobites près des moules dans les terrains argilo-calcaires d'Île-de-France...

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
5408 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 5 mai à 07:12 Citer     Aller en bas de page

Très beau terrain de fouille...
J'adore le lexique

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12255 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 5 mai à 08:02 Citer     Aller en bas de page

Ha ha ha j'ai bien ri Quitterie, j'ai bien aimé le double sens

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
158 poèmes Liste
4577 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 5 mai à 15:38 Citer     Aller en bas de page


Bonsoir,

Une belle équivoque où le regard se posera entre les lignes.

Cordialement
jlouis

  Poésie, la vie entière
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
712 poèmes Liste
15173 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 5 mai à 17:11 Citer     Aller en bas de page



SUPERBE !


Galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4076 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 6 mai à 02:14 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Quitterie,
quand il fouille, le prénommé Edgar n'a pas les yeux ni les mains dans ses fouilles
AMicalement
Pichardin

  Pichardin
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
160 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 6 mai à 06:09 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Belle interprétation du thème !
On trouve souvent des trilobites près des moules dans les terrains argilo-calcaires d'Île-de-France...



Je vois que c'est un terrain que tu connais sur le bout des doigts !

Citation de Lacase
Très beau terrain de fouille...
J'adore le lexique



La stratigraphie y était délicieuse !

Citation de Maschoune
Ha ha ha j'ai bien ri Quitterie, j'ai bien aimé le double sens



"double sens" ? Probablement un effet d'optique !

Citation de Jean-Louis

Bonsoir,

Une belle équivoque où le regard se posera entre les lignes.

Cordialement
jlouis



Quand les lignes sont courbes, le regard n'est jamais vraiment lisse. Merci pour cette lecture !

Citation de Galatea belga


SUPERBE !


Galatea



MERCI !

Citation de Pichardin
Bonjour Quitterie,
quand il fouille, le prénommé Edgar n'a pas les yeux ni les mains dans ses fouilles
AMicalement
Pichardin



Son enthousiasme était si contagieux que j'encourageais ses fouilles en lui tendant mes caisses !

 
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
358 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 6 mai à 09:27 Citer     Aller en bas de page

Splendide. Merci

 
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
160 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 6 mai à 12:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de Dominique Bouy
Splendide. Merci



Merci !

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
442 poèmes Liste
14073 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 8 mai à 06:37 Citer     Aller en bas de page

Un poème, une belle idée, un sourire... Que demander de plus ?

 
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
160 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 8 mai à 12:55 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Un poème, une belle idée, un sourire... Que demander de plus ?



Merci pour cette indulgence !

 
Gégé


“L’unique différence entre un psy et moi, ce que moi je ne fais pas le psy.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
231 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2014
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 12 mai à 12:40 Citer     Aller en bas de page

Aussi longtemps qu'Edgar ne déversait pas, ce qui n'était désirée
Aller-retour avec sa brouette pouvait s'excuser
Quand une parcelle est trop découverte
On voit des pas mures et de vertes

Merci du partage

 
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
160 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 12 mai à 14:00 Citer     Aller en bas de page

Citation de Gégé
Aussi longtemps qu'Edgar ne déversait pas, ce qui n'était désirée
Aller-retour avec sa brouette pouvait s'excuser
Quand une parcelle est trop découverte
On voit des pas mures et de vertes

Merci du partage



Merci !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 180
Réponses: 13
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0573] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.