Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 126
Invisible : 0
Total : 128
· HF.TELLER · Lafleurquirime
13170 membres inscrits

Montréal: 2 juin 14:00:26
Paris: 2 juin 20:00:26
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (mai 2020) : "Regard" :: Direction Lisieux Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4076 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 5 mai à 03:36 Citer     Aller en bas de page

Direction Lisieux

Nous sommes tombés nez à nez
Sur le quai d’une gare.
Tu es apparue toute pomponnée,
Tu arrivais du Gard.
Nous nous plûmes sur le champ
Au premier regard.
Nous avons discuté en marchant,
J’étais tout hagard.

Dès le lendemain, nous partîmes
Direction Lisieux.
J’ai vite baissé dans ton estime,
Nom de Dieu.
Nous revînmes sous un orage.
Pas très joyeux.
Tu n’as pas aimé le pèlerinage,
Tu voulais l’Ile d’Yeu.

Tu m’as quitté en plein mois d’août
Sur le quai de la gare.
Après avoir planqué ma moumoute,
Tu repartais dans le Gard.
Ta vengeance fut un vrai plat froid
Sans même un regard.
Me laissant, crane lisse de surcroît,
Complètement hagard.

Pichardin

  Pichardin
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9406 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 5 mai à 03:54 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pichardin,

J'aime tes rimes et leur rythme.
Dis, ne serais-tu pas un peu dur avec la Dame ?
Allez, repentis-toi, tu me diras 3 pater et 2 je vous salue Marie ce soir avant de te coucher... tatata, si si, sinon, c'est voyage vers Composte Elle. A Lisieux, on est respectueux, non de Diou !

A bientôt,

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
158 poèmes Liste
4577 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 5 mai à 04:15
Modifié:  5 mai à 13:13 par Jean-Louis
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pierre,

Quelle histoire ! pas de miracle à Lisieux, peut-être eut-il été plus judicieux d'aller à Lourdes mais l'île d'Yeu effectivement aurait permis d'y voir plus clair car rester hagard devant elle, pomponnée, avoue qu'il y a mieux pour s'attirer ses faveurs. Et pourtant fleurissaient quelques beaux passé simple dont un sublime plûmes.
La fin est tragique et cette ultime destinée (sans cheveux) fera pleurer dans les chaumières
Peut-être prendre le train suivant pour rejoindre le Gard et la retrouver (pas elle, la moumoute)

Il y a dans cette odyssée la pointe (Boby) d'un humour décalé et bienvenu .

Tu noteras le grand effort que je fais pour soigner un commentaire qui se hisse péniblement au niveau de tes chevilles et ne se contente pas
d'un " Bien, super, rigolo,excellent etc. ( phrase ajoutée ce jour à 19h 12')


Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5477 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 5 mai à 04:50 Citer     Aller en bas de page

Mon pauvre Pierre, il ne te restait que "lisieux" pour pleurer....

Amitiés

Yvon

  YD
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
5408 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 5 mai à 05:20 Citer     Aller en bas de page

Pierre le passé simple ne l'est pas tant que ça
Puisque bizarrement vous vous quittâtes
sans même vous toucher.
Merci pour le sourire et la belle partition sur le thème

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22545 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 5 mai à 05:27 Citer     Aller en bas de page

On a eu la même idée de gare, mais ta mésaventure est plus drôle (enfin de la façon dont tu le racontes).

T'as voulu voir Vierzon, et on a vu Vierzon
T'as voulu voir Vesoul, et on a vu Vesoul
T'as voulu voir Honfleur, et on a vu Honfleur
T'as voulu voir Hambourg, et on a vu Hambourg
J'ai voulu voir Anvers, on a revu Hambourg
J'ai voulu voir ta sœur, et on a vu ta mère
Comme toujours

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12255 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 5 mai à 08:12 Citer     Aller en bas de page

J'adore

Et ça aussi j'adore :

Citation de Aude Doiderose


T'as voulu voir Vierzon, et on a vu Vierzon
T'as voulu voir Vesoul, et on a vu Vesoul
T'as voulu voir Honfleur, et on a vu Honfleur
T'as voulu voir Hambourg, et on a vu Hambourg
J'ai voulu voir Anvers, on a revu Hambourg
J'ai voulu voir ta sœur, et on a vu ta mère
Comme toujours



  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4076 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 6 mai à 01:58
Modifié:  6 mai à 02:00 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Cat,
A vos ordres ma Mère et je vais peut être même rentré dans les ordres ça fera moins désordre.

Bonjour Jean Louis,
à Lourdes l'ambiance aurait été tout aussi pesante et elle m'aurait lourdé de la même façon.
Je crois que les destinations vers des lieux de pèlerinage ne sont pas ce qu'il y a de mieux pour des w.e. en amoureux.
Je te remercie pour ton commentaire avisé plein d'esprit et réjouissant à lire

Bonjour Yvon,
oui et surtout un moumoute à racheter et au prix que ça coûte j'ai de quoi me faire des cheveux.

Bonjour Hervé,
effectivement à aucun moment nous nous touchâmes et nous ne fûmes même pas touché par la grâce.

Bonjour Aude,
j'ai surtout voulu revoir ma moumoute, merci pour cette évocation de la belle chanson de Brel

Bonjour Isabelle,
merci d'être passée lire mes mésaventures sentimentales.

Amicalement à vous
Pierre

  Pichardin
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
358 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 6 mai à 09:20 Citer     Aller en bas de page

Un moment de grâce.

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4076 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 7 mai à 01:16 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Dominique,
merci d'être venu te recueillir ici !
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
glycine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
120 poèmes Liste
694 commentaires
Membre depuis
8 août 2018
Dernière connexion
22 mai
  Publié: 7 mai à 17:31 Citer     Aller en bas de page

Un poème qui se termine mal et pourtant qui fait sourire grâce à ta manière de raconter...
Merci pour cette "chanson" bien rimée, emplie d'humour

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4076 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 8 mai à 01:06 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Glycine,
Humour aide à relativiser certains situations un peu délicates
Merci à toi d'être passée lire ce poème
Amicalement
Pierre

  Pichardin
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
1142 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 8 mai à 16:15 Citer     Aller en bas de page

Passe ton chemin, elle est méchante !

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4076 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 9 mai à 02:10 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Chlamys,
j'ai passé mon chemin et elle aussi a passé son chemin ... de fer !
Amicalement
Pierre

  Pichardin
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
4211 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 10 mai à 09:15 Citer     Aller en bas de page

Envoie là donc se faire voir ailleurs ...
Pour sûr, elle n'a pas les yeux en face des trous.


Myo

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4076 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 11 mai à 01:10 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Myo,
oui finalement elle est partie voir ailleurs.
merci pour ce clin d'oeil !
Amicalement
Pierre

  Pichardin
Gégé


“L’unique différence entre un psy et moi, ce que moi je ne fais pas le psy.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
231 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2014
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 12 mai à 15:18 Citer     Aller en bas de page

Faire un pélerinage sans pèlerine dans la pluie
Réservant que pour soi le parapluie
Risque d'indisposer le compagnon de voyage
Surtout si celui-ci estime avoir droit à toute l'attention, vu son âge
Le vol de la moumoute n'est donc que "justice soit faite"
Que sur L'Île d'Yeu soit consacréé cette défaite

Merci du partage

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4076 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 13 mai à 01:47 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Gégé,
Alors comme tu dis , avec le vol de la moumoute "justice a été faite" mais je ne vais pas m'arracher les cheveux pour autant.
Merci pour ton passage.
Amicalement
Pierre

  Pichardin
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 13 mai à 03:06 Citer     Aller en bas de page


J'ai eu le même réflexe qu'Aude, heureusement j'ai lu les coms..
La dernière strophe est un régal

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4076 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 14 mai à 02:06 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Sidonie,
il y en a des villes à voir...et des quais de gare à éviter.
Amicalement
Pierre

  Pichardin
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 160
Réponses: 19
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0682] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.