Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 388
Invisible : 0
Total : 389
· trapanel
13178 membres inscrits

Montréal: 5 juin 04:43:49
Paris: 5 juin 10:43:49
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (mai 2020) : "Regard" :: Témoins et témoignages Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
OlivVerh
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
49 commentaires
Membre depuis
28 novembre 2019
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 4 mai à 08:50 Citer     Aller en bas de page


Témoins et témoignages

C’est sûr, Monsieur le juge,
J’ai tout vu.
Ça s’est passé comme ça.

C’était la nouvelle lune.
Il pleuvait
Sur le Manneken-Pis.
Aux alentours de minuit,
Pour une histoire de fille,
Deux gars se sont battus.
Ils se sont affrontés
Dos à dos.
Ils ont sorti leurs canifs
Et se sont tirés dessus.
Un policier sourd
Qui écoutait de la musique
Dans sa voiture
A entendu le bruit.
Il est sorti
Et a tué les deux ivrognes.

Vous ne me croyez pas !
C’est pourtant bien la vérité !
Demandez au SDF aveugle
Qui dormait
Au fond de l’impasse.
...Il a tout vu lui aussi

Olivier

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22546 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 4 mai à 13:49 Citer     Aller en bas de page

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
- CoCo -
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
49 commentaires
Membre depuis
26 novembre 2019
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 4 mai à 18:28 Citer     Aller en bas de page

Une histoire de oufs !

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4080 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 5 mai à 04:25 Citer     Aller en bas de page

Bonjour OlivVerh
Bravo pour ce "J'ai rien vu mais je dirais tout"
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
5408 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 5 mai à 06:13 Citer     Aller en bas de page

Un texte à sourire mais pas que...
Belle page sur le thème

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
164 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 5 mai à 06:57 Citer     Aller en bas de page

Citation de OlivVerh
Il pleuvait
Sur le Manneken-Pis.


Un poème comme seuls nos amis Belges savent les faire.

 
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
363 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 6 mai à 09:04 Citer     Aller en bas de page

Excellent. Merci

 
Gégé


“L’unique différence entre un psy et moi, ce que moi je ne fais pas le psy.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
233 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2014
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 13 mai à 12:30 Citer     Aller en bas de page

Le regard, sa vision et ensuite l'interprétation sont parfois voire souvent des choses différentes
tout comme la vérité personnelle, la vérité juridique et la vérité factuelle

Merci du partage

 
OlivVerh
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
49 commentaires
Membre depuis
28 novembre 2019
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 27 mai à 16:01
Modifié:  27 mai à 16:04 par OlivVerh
Citer     Aller en bas de page

Merci à Aude Doiderose, Coco, Pichardin, Lacase, Amanda , Dominique Bouy, et Gégé.

Olivier

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 141
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0555] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.