Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 169
Invisible : 0
Total : 170
· mido ben
13173 membres inscrits

Montréal: 3 juin 12:20:22
Paris: 3 juin 18:20:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Yeux blancs d’arrêt (brouillon) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 29 juin 2009 à 13:40
Modifié:  12 avr 2010 à 10:41 par Tendresse54
Citer     Aller en bas de page

rythme dégoulinant

les molécules se réchauffent

dans l’air chaud

à la vitesse du train sur le point de dérailler

étourdissant de possibilités

de rendez-vous manqués

.



les poissons flottent

à la surface de l’eau

couleurs "décomposantes"

yeux blancs d’arrêt

les poissons flottent doucement

sur notre espace-temps



le corps en pause

pose les particules squelettiques

le regard à l’arrêt-stop

se fixe sur la beauté du monde

avec ma mère qui dort

toutes deux à l’arrêt

dans un espace-temps sec et lent



une bulle d’air échappée

te garde le silence

comme une sentinelle

aux parois rebondis

où les bruits n’entrent pas

écouter le silence accompagner la vie…



Chantal, 29 juin 2009

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
ovnissimo


L’amour, c'est sentir votre coeur battre dans la paume des mains divines de Dieu. Ovni
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
3135 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2008
Dernière connexion
12 février 2013
  Publié: 29 juin 2009 à 14:22 Citer     Aller en bas de page

Un poème flottant sur les eaux de la poésie profonde.








  amour et poésie malgré tout
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 29 juin 2009 à 16:16 Citer     Aller en bas de page

un beau poème très inspiré ....

Jai bien aimé ma lecture....

merci pour ce partage

très amicalement

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 29 juin 2009 à 16:44 Citer     Aller en bas de page

Je le trouve aerien , comme une envolée éthérée, merci pour cette lecture


Mystic

 
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 30 juin 2009 à 05:14
Modifié:  30 juin 2009 à 14:00 par  ARABESQUES
Citer     Aller en bas de page

On flotte. Entre deux mondes. Entre deux pensées.
Contemplative, je suis sur " pause".
J'ai beaucoup apprécié ma lecture. Merci
Amitiés
Martine

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 30 juin 2009 à 13:20 Citer     Aller en bas de page

Ovni l'eau est profonde dans le fleuve St-Laurent merci pour cette association !

Pierre très heureuse que tu aies aimé ta lecture !

Toujours cette comparaison qui fait mouche, Miss Ticune envolée de baisers pour toi

Belle comparaison, [b]Martine/b] et bonne interprétation !


Merci à vous tous ! Chantal

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23534 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 1er juil 2009 à 15:30 Citer     Aller en bas de page

poéme a lire et a relire j'aime beaucoup ces vers
james

  Membre de la Société des poètes Français.
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 2 juil 2009 à 10:25 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ton grand intérêt, James, cela me fait chaud au coeur !


Chantal

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 4 juil 2009 à 18:20
Modifié:  4 juil 2009 à 18:24 par okana
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Tendresse 52, un poème qui porte à réfléchir, il est vraiment très beau en plus d'être unique dans ton style..Un vrai bijou poétique..Nicole...

rythme dégoulinant

les molécules se réchauffent

dans l’air chaud

à la vitesse du train sur le point de dérailler

étourdissant de possibilités de rendez-vous manqués

sans nous...



les poissons flottent

à la surface de l’eau

couleurs "décomposantes"

yeux blancs d’arrêt

les poissons flottent doucement

sur notre espace-temps



le corps en pause

pose les particules squelettiques

le regard à l’arrêt-stop

se fixe sur la beauté du monde

avec ma mère qui dort

toutes deux à l’arrêt

dans un espace-temps sec et lent



une bulle d’air échappée

te garde le silence

comme une sentinelle

aux parois rebondis

où les bruits n’entrent pas

écouter le silence accompagner la vie…



Chantal, 29 juin 2009



  Nicole chaput. *Okana *...
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 5 juil 2009 à 07:25 Citer     Aller en bas de page

merci Nicole, tu me flattes énormément ?

Chantal

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 6 juil 2009 à 10:31 Citer     Aller en bas de page

J'ai la sensation que les premiers mots ont eu du mal à se poser...en recherche d'une passerelle pour enjamber l'autre versant... j'y ressens une rage impuissante et d'un coup, tout se décrispe.. jusqu'au final qui tombe très fort !

Entre les arrêts et les blancs, il prend au coeur encore celui-ci...

(merci)

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23534 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 8 juil 2009 à 08:33 Citer     Aller en bas de page

je repasse une fois , un poème qui me fait beaucoup réfléchir et j'en suis heureux de le relire
parfois les réponses n'arrivent que très longtemps après
merci pour cette lecture

bisous james

  Membre de la Société des poètes Français.
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 9 juil 2009 à 13:18 Citer     Aller en bas de page

Tu sais toujours si bien dire les choses, Ambre, et surtout les ressentir...

Chantal

ET toi James comme c'est gentil de repasser sous mon texte, heureuse qu'il te fasse cet effet ....

Chantal

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15508 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 2 août 2009 à 11:34 Citer     Aller en bas de page

Contradiction des descriptions, ce qui donne une force à ton poème...
je retiens en particulier: "écouter le silence accompagner la vie"...

Alex

 
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 13 août 2009 à 10:36 Citer     Aller en bas de page

Tu sais il y a beaucoup de silence dans la vie, Alex, et beaucoup plus de vie qu'On croit dans le silence....

Merci,Alex !

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 27 août 2009 à 11:33 Citer     Aller en bas de page

C'est là leur véritable raison d'être ...Merci Dominique !


Chantal

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 23 mars 2012 à 07:01 Citer     Aller en bas de page

je vois ton poème comme un brasseur d'images, très originales, déposées au fur et à mesure dans ces vers...peu importe que ce soit un brouillon, ce fut un réel plaisir que de découvrir ces mots...je suis conquis !
amitiés très sincères à toi.
pyc.

 
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 14 avr 2012 à 09:17 Citer     Aller en bas de page

Merci Pyc, je suis touchée !

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2192
Réponses: 17
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Auras auras pas ? (Autres)
Auteur : JCMian
C ' Osmose... (Autres)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Ô Mon Amour, (Amour)
Auteur : Mystic4Ever
Le flanc de l'amour (Amour)
Auteur : Mariesarah
Comme je m'ennuie de toi. (Amour)
Auteur : MARIEPROSE
Tu me manques (Amour)
Auteur : Mariesarah
L'océan suicidaire (Amour)
Auteur : THOMAS
La beauté et le danger (Amour)
Auteur : okana
Libération (Autres)
Auteur : Joey
Ode: Mignonne... (Amour)
Auteur : Alphonse BLAISE.
De côté. (Tristes)
Auteur : MARIEPROSE
Hommage à Verlaine. (Autres)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Okana, des bleus au coeur... (Amitié)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Lune (Amitié)
Auteur : Tysha'Na
Renaître (Amour)
Auteur : okana

 

 
Cette page a été générée en [0,1516] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.