Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 82
Invisible : 0
Total : 86
· ALPETE LION · Jean-Louis · ecrivaindunjour
Équipe de gestion
· Maschoune
13142 membres inscrits

Montréal: 29 mars 13:55:09
Paris: 29 mars 19:55:09
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes par thèmes : Les éphémères (mars 2020) : Un brin de lumière :: Un éclair sous une mer bleue Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
P=Xn3
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
15 commentaires
Membre depuis
10 décembre 2019
Dernière connexion
12 mars
  Publié: 11 mars à 23:33
Modifié:  12 mars à 04:43 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page


Un éclair sous une mer bleue


Au loin, un œil bleu vif clignote avec avidité au rythme chatoyant, d'un éclair apparemment capricieux et éclectique.
Détachée de ce monde, la teinte enhardie du ciel fait place à l’énergie nostalgique de cette nouveauté.
Tandis que l'éclair, sans vraiment se soucier de rien, déchire le ciel bleu, transformez votre esprit en une obscurité bienveillante, où le silence est une splendeur et votre être tout entier un capteur là où la gravité prend du repos et où les poumons haletants ne sont pas toujours les plus appropriés pour qu’une multitude d'harmonies sourdes vibrent sans bruit à l'intérieur de vos os, de votre chair et de vos artères comme une naissance, comme une mort, comme la pause entre vos respirations.
Pendant un instant, juste pendant l’écho d'un instant, l'éclair bleu argent, qui dans l'obscurité a rapidement grandi, a percuté la surface de cette mer obscurcie, puis a disparu instantanément.
Là où la foudre s’est éteinte, sur le sable vitrifié du fond marin se trouve, à présent, un immense bloc bleu électrique venu des frontières de nulle part.
Et à cet instant, une nouvelle vie s'est créée alors qu'en surface, le règne le néant.

C'est une danse cosmique, déguisée en hasard ou en coup de chance qui fait naître l’amour pour se déplacer le long de sa chanson sans fin, sans vues aveugles du bien ou du mal, afin de sentir vraiment, avec un zèle impartial, le pouls unificateur de l'Univers.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
205 poèmes Liste
5362 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 12 mars à 06:07 Citer     Aller en bas de page

Excellent texte !
Naissance, résurrection, eau... un monde primal comme un cri onirique ?

J'ai aimé le lire... en prose, et en poésie.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
309 poèmes Liste
2670 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 12 mars à 14:38 Citer     Aller en bas de page

Ah oui du début à la fin nous suivons parfaitement !
Avec de belles visions créatives...

Merci

Une lecture inhabituelle !
Ce qui en fait le charme !

marchepascal ;-)

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
471 poèmes Liste
22485 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 16 mars à 04:50 Citer     Aller en bas de page

Un bon et beau récit que j'ai agréablement partagé.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 181
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0264] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.