Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 403
Invisible : 0
Total : 406
· mido ben · Myo · Bisounours
13149 membres inscrits

Montréal: 31 mars 12:20:17
Paris: 31 mars 18:20:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les éphémères (mars 2020) : Un brin de lumière :: Hommes nous sommes Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Coeur Noir


Je sais que la poésie est indispensable, mais je ne sais pas à quoi. - Jean Cocteau -
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
122 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2014
Dernière connexion
30 mars
  Publié: 10 mars à 18:59
Modifié:  11 mars à 15:10 par Coeur Noir
Citer     Aller en bas de page

Hommes nous sommes

Hommes nous sommes ceci :
Brins de lumière dans la nuit
Brins de fièvre sur un lit
Brins d'amour et de folie
À la lueur des chandelles
À la lueur des bougies
Nos cœurs vacillent
Nos corps s’emmêlent
Nos bouches se touchent et se rappellent
Nos lèvres se mordillent, se titillent
Nos langues dansent en cadence
Nos mains s'effleurent avec douceur
Nos doigts s'agrippent avec ardeur

Hommes nous sommes aussi :
Brins de lumière dans la nuit
Bris de verre et bris de vie
Brins d'amer et d'avanie
À la lueur des chandelles
À la lueur des bougies
Nos cœurs s'ennuient
Nos corps chancellent
Nos bouches râlent, nos bouches crient
Nos lèvres grondent et s'injurient
Nos langues crachent, nos langues se fâchent
Nos mains se fuient avec fureur
Nos doigts s'abaissent sauf le majeur

Mais que l'on s'aime ou qu'on se haïsse
Que l'on s’étreigne ou qu'on se maudisse
Hommes nous sommes insignifiants
Puisque depuis la nuit des temps
Hommes nous ne sommes finalement
Que brins de lumière dans la nuit...
Que brins de terre doués de vie...
Brins de matière dotés d'esprit...
Brins d'univers indéfinis...
Brins de poussières dans l'infini...

Brins de poussières dans l'infini...
Hommes voilà ce que nous sommes !

  Cœur Noir s'en venant de nulle part...
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
414 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 10 mars à 19:12 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup.
Il faut le crier haut et fort : la jouissance du pouvoir n'y change rien, c'est un leurre.
Nous sommes brins de poussière dans l'infini.



MariePaule

  MariePaule
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
467 poèmes Liste
9190 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 11 mars à 04:24 Citer     Aller en bas de page

C'est vrai que nous sommes multiples...

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5302 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
30 mars
  Publié: 11 mars à 06:55 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup
Merci pour de ces brins de ce que nous sommes.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Coeur Noir


Je sais que la poésie est indispensable, mais je ne sais pas à quoi. - Jean Cocteau -
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
122 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2014
Dernière connexion
30 mars
  Publié: 11 mars à 15:17 Citer     Aller en bas de page

Citation de Allantvers
J'aime beaucoup.
Il faut le crier haut et fort : la jouissance du pouvoir n'y change rien, c'est un leurre.
Nous sommes brins de poussière dans l'infini.



MariePaule



Merci beaucoup Marie-Paule pour ton appréciation :-) Tu es une belle poussière dans l'infini

Citation de Catwoman
C'est vrai que nous sommes multiples...



Des poussières à multiples facettes Merci pour ta lecture et ton commentaire

Citation de Lacase
J'aime beaucoup
Merci pour de ces brins de ce que nous sommes.



Merci Lacase pour ton passage et ton partage

  Cœur Noir s'en venant de nulle part...
Argynne Aphrodite Cet utilisateur est un membre privilège


Lorsqu'il est déjà bien trop tard pour dormir te kidnappe l'inspiration poétique. _Argynne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
722 commentaires
Membre depuis
7 août 2019
Dernière connexion
30 mars
  Publié: 12 mars à 05:06 Citer     Aller en bas de page

👌👌👌 💚

  Y A T'IL UN PASSAGE QUI VOUS A PIQUÉ AU COEUR ? ;-) Poètiquement vôtre, Argynne Aphrodite
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
5371 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 12 mars à 05:54
Modifié:  12 mars à 05:54 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Pour simplifier, un électricien dirait que nous sommes un câble... multi-brins.

Plaisanterie à part, j'aime beaucoup les couleurs de ce poème et les évidences qu'il rappelle, et son côté multi... antépiphorique *qui enfonce bien le clou du message.

Beau texte, vraiment. 5*

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
6611 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
13 mars
  Publié: 12 mars à 10:09 Citer     Aller en bas de page

Il serait bon d'avoir toujours a l'esprit que nous ne sommes que des brins de poussières dans l'infini.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
1300 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 12 mars à 14:02 Citer     Aller en bas de page

Belle déclinaison de brins. Un poème brillant

  SHElene
Coeur Noir


Je sais que la poésie est indispensable, mais je ne sais pas à quoi. - Jean Cocteau -
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
122 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2014
Dernière connexion
30 mars
  Publié: 12 mars à 14:49
Modifié:  13 mars à 21:17 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Citation de In Poésie
Pour simplifier, un électricien dirait que nous sommes un câble... multi-brins.

Plaisanterie à part, j'aime beaucoup les couleurs de ce poème et les évidences qu'il rappelle, et son côté multi... antépiphorique *qui enfonce bien le clou du message.

Beau texte, vraiment. 5*

Bizzz JB



Merci JB :-) de faire mon éducation littéraire... je n'avais aucune idée avant aujourd'hui de cette notion d'antépiphore :-) J'utilise encore assez souvent ce procédé en plus mais je ne savais pas que ça avait un nom
Merci aussi pour ton passage et ton commentaire sympathique

Et moi, je remercie le grand Dictionnaire de poétique et de rhétorique d'Henri Morier de me rafraîchir la mémoire à l'occasion.

Bizzz JB

  Cœur Noir s'en venant de nulle part...
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
472 poèmes Liste
22498 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 16 mars à 05:16 Citer     Aller en bas de page

Humains nous sommes tout cela et plus encore.
Merci pour la réalité de tes mots
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Coeur Noir


Je sais que la poésie est indispensable, mais je ne sais pas à quoi. - Jean Cocteau -
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
122 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2014
Dernière connexion
30 mars
  Publié: 16 mars à 11:51 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Humains nous sommes tout cela et plus encore.
Merci pour la réalité de tes mots
Bien amicalement ODE 31 - 17



Merci Ode 3117 pour ton passage et ton commentaire en partage :-)

  Cœur Noir s'en venant de nulle part...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 162
Réponses: 11
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0334] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.