Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 360
Invisible : 0
Total : 363
· Y.D · samamuse · Nicolas L
13149 membres inscrits

Montréal: 31 mars 11:22:35
Paris: 31 mars 17:22:35
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les éphémères (mars 2020) : Un brin de lumière :: Qui nous cherche, trouve Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
467 poèmes Liste
9190 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 10 mars à 07:45
Modifié:  10 mars à 12:11 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Une lumière vacille
contaminée de bacilles
Ils n’ont qu’à bien se tenir
avant de nous ternir

Vainement, tentons de l’attraper
cette lumière diffractée
Constamment, elle s’échappe
dans son antre, elle nous happe

Nous rejetant la faute
notre foi n’est plus, tressaute
Au moindre manquement
elle éjecte ces enfants

Avec nos airs de noyés
nous voilà désœuvrés
Nous souhaitions nous sentir utiles
nos humeurs s’en vont, versatiles

Leurs coups de matraque
ou de trique dans l’attaque
Ils nous cassent les pieds
à force de nous épier

Qui parle, qui se débat ?
avec ces charges dans les bras
On se lève, on se casse
il reste notre audace

 
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
244 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
10 mars
  Publié: 10 mars à 08:39 Citer     Aller en bas de page

J'aime le ton que tu as donné à ton texte, fort impliqué histoire de remettre les pendules à l'heure! " On se lève, on se casse " comme le disait aussi Virginie Despentes…
Merci à toi Cat.

Amitiés - Franck




















 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
5371 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 10 mars à 12:19 Citer     Aller en bas de page

C'est clair !
Faut pas faire ch... une lumière. Sinon ça dégage. Drop !

Amusant poème, où l'on ne prend pas les bacilles pour des imbéciles.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Marty Eagle
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
44 commentaires
Membre depuis
5 mai 2019
Dernière connexion
10 mars
  Publié: 10 mars à 18:40 Citer     Aller en bas de page

Marrant !
Mais, parfois, on trouve sans avoir à les chercher.
Les emmerdes, par exemple.

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
467 poèmes Liste
9190 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 11 mars à 03:29 Citer     Aller en bas de page

>Marty Eagle
Oui, on trouve beaucoup d'écueil sans trop d'effort

>JB
Je ne sais pas si je suis une lumière, y'en a assez de tous ces enquiquineurs qui ne nous laissent pas être nous-mêmes.

>Franck
Merci Franck pour ton passage et ton commentaire.
Oui, je regrette parfois d'avoir écouté des gens s'écouter qui, de fait, n'ont pas compris qu'ils auraient mieux fait de se taire car ils ne représentent qu'eux-même.

Merci à vous 3,
Catherine

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5302 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
30 mars
  Publié: 11 mars à 06:12 Citer     Aller en bas de page

Pas certain de comprendre...
J'y lis notre monde et son brouhaha où chacun s'exprime pour tout et n'importe quoi.
J'y vois la liberté et le courage de se lever et de se casser
Un texte qui me fait réflèchir. Merci

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
5371 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 11 mars à 12:11 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lacase

J'y vois la liberté et le courage de se lever et de se casser
Un texte qui me fait réflèchir. Merci



Adèle Haenel est inspirante...

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
467 poèmes Liste
9190 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 12 mars à 06:46 Citer     Aller en bas de page

>JB
Adèle, je l'adore en tant que comédienne. Son engagement en fait un plus, ça change des comédiennes insipides.

>Lacase
Ils sont nombreux ceux qui veulent nous faire changer d'avis parce qu'il ''n'est pas le bon'' sous prétexte qu'on comprend mal car au choix : on est une femme, un gay, une minorité (in)visible, un migrant, un gaucho, un ultra, etc. C'est pénible, on ne s'écoute pas. On peut être d'un avis divergeant tout en prenant en compte l'avis avec lequel nous ne pouvons être en accord.

Bises à vous,
Catherine

 
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
309 poèmes Liste
2670 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 14 mars à 03:12 Citer     Aller en bas de page

Ah ça, qui a raison qui a tort...
Par contre je sais écouter ma voix intérieure, elle vient d’où ?
De moi, d’une perception qui passe par là éphémère, d'un pressentiment profond hors-pair, d’une vivacité d’esprit étonnante, en étant libre dans la tête on peut obtenir un brillant résultat de compréhension !

Merci Catherine, une lecture qui permet de re-situer le débat...

Même si je me fais mon film à moi (peut-être).

Bon week-end ;-)


    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
467 poèmes Liste
9190 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 15 mars à 05:43 Citer     Aller en bas de page

Hello mister,

Il est important de s'écouter, prendre ce temps, n'est pas perdu. On s'y retrouve toujours. C'est pas forcément intellectuel, je pense même qu'avec cette habitude, on gagnerait un temps précieux car on se fourvoierait bien moins. Combien de fois n'a-t-on pas dit : 'mince, si je m'étais écoutée...' ?

Merci m'sieur pour ton commentaire et éclairage sur la question du qui a tort, qui a raison. In fine, on s'en fout, on s'écoute, pis, après, on se lève, on se casse

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
472 poèmes Liste
22495 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 16 mars à 11:00 Citer     Aller en bas de page

Je ne l'avais pas lu celui là, tu as raison combien de fois moi aussi je me suis dit "mince, si je m'étais écoutée". C'est là que la lumière aurait jaillie et que je n'aurais pas eu quelque chose à regretter.
Une bonne impression pour ton écrit CAT.
Bon anniversaire à retardement.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
467 poèmes Liste
9190 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 16 mars à 14:35 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup ma Cigogne. Toujours sage, toi.

Plein de bises
Catherine

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 186
Réponses: 11
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0466] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.