Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 239
Invisible : 0
Total : 243
· Didier · Quitterie · Jacques-Marie JAHEL
Équipe de gestion
· Emme
13320 membres inscrits

Montréal: 25 oct 10:15:53
Paris: 25 oct 15:15:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Naissance du poète maudit Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
26 septembre 2019
  Publié: 24 avr 2017 à 21:20 Citer     Aller en bas de page

Naissance du poète maudit

Le fleuve glacé descend en lacets, berçant
des hameaux abandonnés tandis qu’au ciel,
les cris éraillés des rapaces s’abattent sur la vie lasse
et le froid immobile remplit le vide de l’espace.

À ces cris déchirants, se mêlent dans la poussière
du temps des cendres encore brûlantes charriées
par le vent qui se répandent en riches lambeaux
sentence et plaidoyer d’un poète banni.

Entends-tu ces pointes enflammées ciselées
dans un marbre de douleur qui ont traversé
les siècles et résonnent de leur voix perçante
proclamant l’inéluctabilité de la mort?

Sur cette terre bouillonnante de plaies et de colère,
en cette année où Jeanne s’est envolée et la lumière
à l’ombre semble avoir cédé la place, la potence
et la souffrance mènent désormais bonne chair.

Écoute l’épouvante qui hante ce grand hall,
écoute les soupirs des mourants gisants déjà
dans des lits glacés où se tordent les corps transis
se consume la peur et souffle un vent de désolation.

L’espoir même est terrifié devant tant de peine
et, sur les pavés de la salle morne, sonnent des pas
douloureux et maladifs alors qu’aux vitraux
s’accroche, chétif, le triste éclat du jour naissant.

Là, aux côtés de sa mère, gît la progéniture
d’un gibier de potence qui, dans l’âcre odeur
de la chair des mourants, se débat déjà contre la mort,
cette harpie au souffle féroce jamais tari ni assouvi.




Il s’agit bien-sûr de la naissance de François Villon, poète maudit qui s’est retrouvé plus
d’une fois en prison et a failli être pendu en 1463, ce qui lui a bien-sûr inspiré la fameuse Ballade des pendus (on l’a en fait exilé). "Rien n'est d'homme, qui bien y pense, c'est tout vent, chose transitoire . . . Mort n'épargne petit ni grand"

  Libellules
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 25 avr 2017 à 07:30 Citer     Aller en bas de page

Libellules vous auriez été mon professeur d"histoire ou celui de français alors voilà des cours que j'aurais adorés. ... par vos mots j'ai voyagé avec Christophe Colomb Aujourd’hui j'assiste à la naissance du poète maudit... avec bonheur...
Merci de ce partage
Avec toute mon amitié
V

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
452 poèmes Liste
14458 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 25 avr 2017 à 10:34 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé. Chapeau.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
26 septembre 2019
  Publié: 25 avr 2017 à 10:49
Modifié:  25 avr 2017 à 10:51 par libellules
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Trist@nic,

Merci d'être passé sur ces vers qui sont
directement inspirés d'un excellent livre
que je viens de lire sur Villon
"Je, François Villon" de Jean Teulé.
Moi, je lui dis 'coucou, à bientôt' à cette inéluctabilité


Bonjour Varh,

Oh Varh, quelles gentilles paroles.
Je crois sincèrement que c'est en mélangeant les genres que
l'on arrive au coeur des gens. Musique, art, histoire, poésie
et c'est pour cela que je ne suis plus guère sur ce site.
J'aime écrire des paroles de chanson sous forme de poème
mais à quoi bon les mettre en ligne quand on n'a pas
directement accès à la musique.

Grand merci Adamantine
d'être passée par là et d'avoir apprécié


Amitiés à tous

  Libellules
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16643 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 25 avr 2017 à 11:16 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
4745 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 25 avr 2017 à 12:18 Citer     Aller en bas de page

Bonjour libellules,
C'est dans un puissant décor macabre que vous faites naître F.Villon où l'écriture est à l'aune de votre lecture.
amitiés

Vous avez raison, l'ouvrage de J.Teulé est remarquable.

  Poésie, la vie entière
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23621 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 25 avr 2017 à 12:20 Citer     Aller en bas de page

Merci LIBELLULES, sublime poème et merci de parler de François Villon , lui qui a composé le lais et j'aime son poème repris dans une chanson de George Brassens " Les dames du temps jadis " et d'autres poèmes que j'aime également.
Bises LIBELLULES
ODE 31 - 17

  OM
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
12548 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 25 avr 2017 à 13:14 Citer     Aller en bas de page

Tu as été bien inspirée, merci à toi

Lis-en d'autres des romans de J. Teulé, s'ils t'inspirent tous autant que celui-là, ça nous promet de beaux moments de lecture

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
26 septembre 2019
  Publié: 25 avr 2017 à 21:44 Citer     Aller en bas de page

Citation de Mido
très plaisante lecture
amicalement

Merci d'être passé par là Mido et d'avoir apprécié

Citation de Trist@nic
Bon d'accord, accroche-toi, et je te propose de lire à voix haute....
mon inexcitabilité inexpliquée face à l'inexpérimentée inexorabilité n'a pas l'infaillibilité de l'inextensibilité inexplorée de mon imbécilité, car l'inaccessibilité due à l'inhabitabilité donc inexploitée de l'inadmissibilité inaliénée rejoint l'inamovibilité dans l'incoercibilité et l'incommensurabilité de mon incombustibilité et de l'incommunicabilité, face à l'immensité de l'invincibilité...


Trist@nic,
Mais que ne le disais-tu ainsi plus tôt!! Maintenant que tu me l'expliques avec tous ces mots enchanteurs cela coule de source. Merci d'une si agréable lecture qui m'a laissée accro

Citation de Jean-Louis
Bonjour libellules,
C'est dans un puissant décor macabre que vous faites naître F.Villon où l'écriture est à l'aune de votre lecture. amitiés


Jean-Louis, Teulé fait un portrait fascinant et séduisant de Villon, mais ce qui m'a le plus marqué c'est le décor qu'il a planté autour de ce personnage inclassable.

Citation de Ode
Merci LIBELLULES, sublime poème et merci de parler de François Villon , lui qui a composé le lais et j'aime son poème repris dans une chanson de George Brassens " Les dames du temps jadis " et d'autres poèmes que j'aime également. Bises LIBELLULES ODE 31 - 17


Ode, cela fait une éternité que je n'ai pas écouté Brassens mais je m'en vais rechercher sa chanson sur la ballade des dames du temps jadis. Au fait, dans son livre Teulé a habilement imbriqué les oeuvres de Villon dans l'histoire du personnage.

Citation de Isabelle
Tu as été bien inspirée, merci à toi
Lis-en d'autres des romans de J. Teulé, s'ils t'inspirent tous autant que celui-là, ça nous promet de beaux moments de lecture


Isabelle, contente que tu aies aimé. Ma prochaine lecture de Teulé sera probablement la BD qu'il a écrite en collaboration avec Florence Cestac 'Je voudrais me suicider mais j'ai pas le temps'

Citation de Jiçé
J'ai lu là un très grand poème !!
Coup de coeur ! Jiçé


Jiçé, grand merci! Franchement, je pensais qu'il était probablement beaucoup trop long et qu'il en rebuterait plus d'un.

Amitiés à tous et à toutes

  Libellules
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
392 poèmes Liste
4291 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 26 avr 2017 à 00:52 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Libellules,
j'ai été captivé par la lecture de ton poème sur la naissance du poète maudit. C'est super bien écrit, les mots sont idéalement choisis pour nous restituer l'atmosphère lugubre de l'époque.
Par contre, il me semble qu'on ne sait pas grand chose de sa mort.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Sysy


Carpe Diem/Dans nos veines le sang circule bon trésor. Verlaine
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
420 commentaires
Membre depuis
9 septembre 2016
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 26 avr 2017 à 08:56
Modifié:  26 avr 2017 à 09:02 par Sysy
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Libellules,
un poeme fort...très riche description.
J'ai beaucoup aimé.


  🌻 Se tourner toujours du côté du Soleil
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
5802 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 26 avr 2017 à 21:35 Citer     Aller en bas de page

Belle imagination, qui porte à la vie un de mes poètes préférés.

Quand je pense qu'on ne sait rien de sa mort, ni de ce qui lui est arrivé après son second exil, ça laisse rêveur...

Bel écrit chère libellules ! Merci.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
26 septembre 2019
  Publié: 30 avr 2017 à 14:10
Modifié:  30 avr 2017 à 20:21 par libellules
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pichardin, Sysy, et JB,

Je tiens d'abord à vous remercier tous les 3 pour vos commentaires que j'ai beaucoup appréciés mais surtout à m'excuser pour cette réponse si tardive. Comme Teulé ne dit quasiment rien quant à la vie de Villon après son exil de Paris, j'ai essayé de faire des recherches pour voir s'il y avait quelque chose de concluant mais il n'y a en fait que des hypothèses. Alors, pour me faire pardonner je vais vous laisser ici avec un deuxième poème que sa vie m'a inspirée.

Ne m'incendiez pas, celui-là est en anglais et comme j'ai une sainte horreur des traductions je vous le donne comme tel.

La mise en page est sensée représenter une flamme, mais je ne sais pas comment faire sur cette page.

A Flame You Lit

I hear
your voice
calling from
verses long penned
as swift it passes
through and a flame
lights in my heart’s
hearth and within
that space I write
of the accursed poet
whose spirit still in a slow
but steady pendulum beat,
through time moves, and
I bathe in the magic of its swing;
many are now dust but your
ballads are not gone from
the flavor of the hour,
from the ashes
of your
name
Villon
one sip
and your pen dipped in the mire
pulling on the leash sniffing for
traces of life, to our hunger still
speaks, hanging in spiraling smoke,
still vibrates like winter’s wind on
the prowl, mocks the stars, animates
the flowers of the night, and howls.

If you click on the link below it will take you to the page that has the proper formatting
PoetrySoup

  Libellules
De Margotin


savoir bien faire! Sans le poète la plume n'a aucun sens. Sans critique le poète ne vit pas.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
2434 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 30 avr 2017 à 14:53 Citer     Aller en bas de page

Très beau poème

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
26 septembre 2019
  Publié: 30 avr 2017 à 20:20 Citer     Aller en bas de page

Merci Margo d'être passée par là et d'avoir apprécié.

Amitiés

  Libellules
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
5802 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 1er mai 2017 à 01:32 Citer     Aller en bas de page

Bonjour libellules

Pour introduire des espaces forcés dans la syntaxe du code de LPDP il faut utiliser "& nbsp" en enlevant l'espace entre & et nbsp. Cette explication est nécessaire sinon tu ne n'aurais pas vu, fircément. Pour en mettre plusieurs consécutifs, les séparer par des ; .

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
12 novembre 2019
  Publié: 5 mai 2017 à 12:11 Citer     Aller en bas de page

magnifique et douloureux poème, admirablement écrit!

merci LIBELLULES, pour ce merveilleux et poignant partage,

délicieuse soirée,

sincères amitiés,

Josette



 
Abdelghani EL MADANI


Rien cacher, puisque tout finira par se savoir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
85 commentaires
Membre depuis
30 mars 2017
Dernière connexion
10 décembre 2019
  Publié: 6 mai 2017 à 16:29 Citer     Aller en bas de page

Magnifique tout court.
Bon weekend

  Abdelghani EL MADANI
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
1443 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 8 mai 2017 à 12:01 Citer     Aller en bas de page

Bonjour libellule,
Très belle écriture pour ce poème.Vous utilisez un vocabulaire bien choisi avec des termes forts qui marquent les esprits, tout au long de ce champs lexical de l'horreur et du macabre qui parcourt tout le poème.Il contient aussi une richesse d'images et de sons qui se gravent dans notre imaginaire de manière durable.En tout cas, c'est un poème que je trouve magnifique.
Amitiés.

  Flora Lynn
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
26 septembre 2019
  Publié: 9 mai 2017 à 22:12 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous trois Josette, Abdelghani El MADANI et Fora Lynn.
Vos commentaires me font grand plaisir.
La lecture de Villon m'a vraiment inspirée
et est venue se greffer sur 'mes idées noires'

Amitiés et merci encore

  Libellules
PA...

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février 2018
  Publié: 20 mai 2017 à 16:57 Citer     Aller en bas de page

Salutations libellules

Un beau texte, un bon moment de lecture

Frères pour tous humains, à ouïr de mes paroles
Retourne en mon passé, Moyen Âge et symboles


Avec toute mon amitié

PA…

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1370
Réponses: 23
Réponses uniques: 16
Listes: 1 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Vagabond (Autres)
Auteur : Rousselaure
(Autres)
Auteur :
Rendez-vous (Autres)
Auteur : Danalore
(Autres)
Auteur :
Présences (Amour)
Auteur : RiagalenArtem
Sur mes épaules nues (Autres)
Auteur : Adamantine
(Autres)
Auteur :
(Autres)
Auteur :
(Autres)
Auteur :
Ce matin la lumière est douce... (Autres)
Auteur : Xenia
Quand la faim nous tenait prisonniers (Autres)
Auteur : In Poésie
Toute sa vie ! (Autres)
Auteur : Pichardin
Où êtes-vous? (Amour)
Auteur : Varh
Les âmes mutines (Autres)
Auteur : Cidnos
Rébellion stellaire (Autres)
Auteur : Varh

 

 
Cette page a été générée en [0,1745] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.