Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 407
Invisible : 0
Total : 411
· Myo · mido ben · Bisounours · Georges Ioannitis
13149 membres inscrits

Montréal: 31 mars 12:18:53
Paris: 31 mars 18:18:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les éphémères (mars 2020) : Un brin de lumière :: Que la lumière soit... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
2386 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 9 mars à 16:14
Modifié:  10 mars à 05:36 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Perdu dans la tempête,
Le marin cherche au loin,
Une lueur et guette
Pour trouver son chemin,
Un halo de lumière,
Le ramenant au port,
Un phare vénéré,
Son plus grand réconfort.

Perdue dans mes pensées,
Ma raison s'évapore,
Je ne puis qu'espérer
Tant ce noir me dévore,
Qu'une lueur guidant
Mes pas sur le chemin,
Me ramène céans
En ce monde incertain.

Quand tout s'obscurcira,
Fin de l'itinéraire...
Je sais, tu seras là,
Fidèle et puis si clair !
Toi mon brin de lumière,
Au bout de ce tunnel,
Rai par qui tout s'éclaire,
Me menant vers le ciel.

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
glycine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
659 commentaires
Membre depuis
8 août 2018
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 9 mars à 18:19
Modifié:  10 mars à 04:02 par glycine
Citer     Aller en bas de page

D'abord, j'adore la forme... Des hexasyllabes que j'affectionne tout particulièrement... sourire... et de belles rimes...
Ensuite, le fond... tout au long de la vie : l'importance de la lumière servant de guide... la lumière synonyme d'espoir... la lumière source d'apaisement pour le dernier voyage...
Bravo pour cet émouvant poème...
Bises Mawr

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
11990 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 10 mars à 02:46 Citer     Aller en bas de page

Troublant et émouvant...

Merci à toi Mawr...

  ISABELLE
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
411 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 10 mars à 03:37 Citer     Aller en bas de page

Le parallèle entre ce marin perdu cherchant une lueur pour retrouver sa route et la narratrice espérant un brin de lumière pour la guider sur son chemin est émouvant. La lumière est ici le fil conducteur d'une vie pour ne pas s'égarer quand on perd espoir, jusqu'à l'ultime voyage vers un ailleurs. Le rythme de tes vers s'accorde à merveille à cette poésie aussi belle que touchante . Très amicalement, Lucie

 
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
414 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 10 mars à 03:54 Citer     Aller en bas de page

Qu'on le veuille ou non, la lumière ne cesse de briller. Il ne peut en être autrement. Elle existe depuis bien plus longtemps que nous, elle existera encore bien après nous.
En tout cas elle t'a inspirée
Bises
MariePaule

  MariePaule
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
5371 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 10 mars à 05:38 Citer     Aller en bas de page

Joli mise en miroir entre le marin cherchant son phare et cette recherche dans l'orientation de sa vie.
Poème rondement mené.

Aujourd'hui les phares ont tendance à s'éteindre et sont remplacés par des balises radio et les GPS.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
244 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
10 mars
  Publié: 10 mars à 08:44 Citer     Aller en bas de page

Wouahou Mawr, moi aussi j'adore ton poème et les belles images Marin/tempête/phare que tu as mis en avant pour exprimer cette lumineuse voie pour guide... Moi, j'en redemande et pis tiens ça m'a donné envie de relire Joseph Conrad et son "Typhon".

Prends soin de toi. A++

Franck





















 
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
4583 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 10 mars à 10:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de Mawringhe


Quand tout s'obscurcira,
Fin de l'itinéraire...
Je sais, tu seras là,
Fidèle et puis si clair !
Toi mon brin de lumière,
Au bout de ce tunnel,
Rai par qui tout s'éclaire,
Me menant vers le ciel.



Touchante lecture ! J'aime particulièrement ce passage.

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
295 poèmes Liste
5361 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 10 mars à 11:01 Citer     Aller en bas de page

Dans ce marin qui recherche la lumière d'un phare, je crois bien te reconnaître.
C'est vrai, la lumière c'est la vie, quand la nuit s'installe n'oublie pas nous sommes tes "falots" sur la toile, nos petites lumières sont là pour plein de clins d'œil d'amitiés.


  YD
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
472 poèmes Liste
22498 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 10 mars à 11:10 Citer     Aller en bas de page

J'y ai vu et ressenti cette vie de marin et ces phares qui les guidaient pour éviter les écueils.
Tous des marins et leurs bateaux perdus en mer aussi et leurs veuves en pleurs.
Une image bien connue des gens de mer.
Touchant poème.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Georges Ioannitis Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
958 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 10 mars à 17:43 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Mawringhe. Je trouve que ce rythme 6 cadre bien avec les paysages d’ombres et de lumières qui te composent. Joyeux ou plus sombres tes textes sont toujours très évocateurs, et ta plume légère leur accorde la consistance des pensées. Porte-toi bien, Georges

 
La Brune Colombe Cet utilisateur est un membre privilège


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
264 poèmes Liste
3813 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
30 mars
  Publié: 11 mars à 03:59 Citer     Aller en bas de page


...Et la lumière fut


 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5302 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
30 mars
  Publié: 11 mars à 06:00 Citer     Aller en bas de page

Emouvant texte, rythme et lexique lumineux
De la tempête au repos il y a toujours une lumière.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Adria d'Orances


Recueil de poésies érotiques édité ...... (voir mon profil)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
1014 commentaires
Membre depuis
9 mars 2016
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 11 mars à 08:55 Citer     Aller en bas de page


Bien d'autres marins-poètes ont navigué, avant moi, sur la beauté de vos mots, de vos vers.
J'aime le rapprochement océan – céans que vous avez fait.
Merci Mawringhe


Adria

 
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
1300 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 11 mars à 14:06 Citer     Aller en bas de page

Croire en sa bonne étoile, celle qui brille quelque part même dans la tempête.
Tu tiens bien la barre en poésie Mawr, même dans des creux de 5 mètres

  SHElene
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
2386 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 11 mars à 16:06 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir à toutes et à tous

Désolée du " décalage horaire " pour ma réponse, mais dans le Midi, il faut du teeemps ! Ainsi la lumière m'est enfin parvenue et je viens vous remercier !

- Glycine, fervente d’hexasyllabes, j'aime beaucoup leur rythme également, ainsi que celui des octo et c'est pourquoi le plus souvent j'écris en alexandrins... qui parfois ont treize pieds ! Cherche l'erreur, c'est moi ! Merci de ton passage qui me fait plaisir !

- Maschoune, merci à toi surtout de me suivre régulièrement et de me laisser un gentil message.

- Lucie, Merci pour ces beaux compliments et toujours cette perspicacité d'analyse qui est la tienne !

- MariePaule, je te dois beaucoup dans la réflexion, je te l'ai déjà dit, je crois... mais c'est bien vrai et tant pis si je me répète. Un grand merci !

- JB, contente que "mon cheminement t'ai plu" ! Tu as raison, de nos jours, les phares ont tendance à s'éteindre, malheureusement ! Toutefois et c'est encore un autre sujet, restent "les émetteurs de son "... son, qui jusqu'à la fin est le dernier sens qui nous accompagne et que nous entendons sans pouvoir répondre, avant de rejoindre la lumière qui nous attire vers elle. Ce que j'ai pu lire concernant les articles sur les Expériences de Mort Imminente ! J'ai pas encore vérifié ! Merci pour ton com.

- Franck, quel plaisir de te retrouver sous mes lignes ! Bien si en plus je t'ai redonné l'envie de lire Joseph Conrad et son " Typhon ", c'est super ! Je t'embrasse très fort, à très bientôt, j'espère !

- Anna Couleur, ravie que tu ais apprécié mon écrit et merci de ton passage.

- Mon Saturnin ! Merci mille fois de ta gentillesse que je n'oublie pas ainsi que toutes ces petites lumières des uns et des autres qui ont su me faire ces clins d’œil dont tu parles ! Yvon

- Ma Petite Cigogne, tu es là toi aussi, fidèle au RDV ! Merci pour ton touchant commentaire. Ode

- Georges, ce rythme te plait aussi, c'est vrai, il a quelque part cette rapidité qui veut tant en dire par peur, qui sait, de ne pouvoir terminer... Merci pour je ne dirai pas "ton" mais "tes" commentaires toujours choisis et si proches de la réalité que tu perçois toujours rapidement. Bien à toi.

- La Brune Colombe ... Et la lumière fut ! J'avais laissé dans le titre les ... j'attendais cette suite, je savais qu'elle viendrait à coup sûr ! Elle vient de tooi et je m'en réjouis doublement car cette lumière, tu l'as enfin trouvée ! Merci d'être passée terminer ma phrase !

- Lacase, un très beau commentaire qui me touche et dont je te remercie.

- Adria, c'est toujours une belle surprise de vous avoir sous mes lignes, je sais que nos registres sont différents et je suis heureuse que vous ayez apprécié mes mots ! Merci à vous.

- SHElene, merci pour le compliment que je te retourne ! Ton passage est toujours un plaisir pour moi.

Un grand à tous et que la lumière inonde vos chemins !

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
229 poèmes Liste
4160 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 11 mars à 17:37 Citer     Aller en bas de page

Même les tunnels les plus longs ont une fin ...
Et cette lumière qui apparaît, elle sent bon la vie.

Une texte touchant.

Myo

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
2386 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 12 mars à 07:19 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Myo

Ton passage est toujours un plaisir et... je pense que nous parlons bien, toi et moi, de cette même lumière au bout tunnel !

Toi qui est si souvent dans cet accompagnement, dans l'apaisement qui mène vers cette clarté. Merci Myo, merci pour toutes ces personnes à qui tu tiens la main pour avoir moins peur Une partie de cette lumière, avec toi est déjà à leur côtés et c'est fantastique. J'ai un immense respect pour tout ce que tu accomplis d'une manière si volontaire et désintéressée, dans le sens noble du terme.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
467 poèmes Liste
9190 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 12 mars à 18:13 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,

Tu as l'air apaisé pour cette attente. Ben, j'espère que je le serais autant.

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
2386 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 13 mars à 14:26 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Catherine

Apaisée, dans la vie, je ne suis pas !

Elle n'a jamais été "un long fleuve tranquille " ! Loin de là...

Alors, j'imagine... Peut-être à ce moment bien précis, cet instant de départ où l'on est seul face à soi-même et l'inconnu, je me laisserai emporter sereinement. Je le souhaite, Foi aidant.

Merci pour ton commentaire et ta visite.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
309 poèmes Liste
2670 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 14 mars à 03:24 Citer     Aller en bas de page

Et voilà tu viens de le dire !
« Seul face à soi-même »
En nous cette lumière éternelle, qui nous guide vers au-delà des apparences...
Vers notre capacité à ressentir l’invisible, et l’aide que cela peut nous procurer !


Merci 🙏 un beau voyage au plus profond de nous-mêmes...

marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 256
Réponses: 21
Réponses uniques: 18
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0592] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.