Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 74
Invisible : 0
Total : 77
· Elodie Daraut
Équipe de gestion
· Maschoune · Catwoman
13118 membres inscrits

Montréal: 17 févr 13:31:21
Paris: 17 févr 19:31:21
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Thème photo (Février 2020) : La nébuleuse du Croissant :: Médusa Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
1195 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
14 février
  Publié: 6 févr à 14:50 Citer     Aller en bas de page

Médusa


Masse flasque et mouvante
En danse décadente
S’égare dans l’abyssale pénombre
D’un ciel peuplé d’ombres

Petite fille mortelle, Médusa
Descendante de Gaïa
Fuit le jardin des Hespérides
Coiffée de ses serpents avides

Elle fige les astres un à un
De ses regards assassins
Jusqu’au confins du monde
Tremblant de colères furibondes

L’Univers s’est ensanglanté
Sous la main leste de Persée
Scalpée, la Gorgone a péri
Flotte sa tête dans la nuit…

  SHElene
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
311 poèmes Liste
17979 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
12 février
  Publié: 6 févr à 15:01 Citer     Aller en bas de page

Wahou c'est saisissant

Évidemment j'adore le personnage de méduse aussi

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
292 poèmes Liste
5280 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
17 février
  Publié: 7 févr à 08:44
Modifié:  7 févr à 11:17 par Y.D
Citer     Aller en bas de page

Ma culture est nulle dans ce domaine, mais il est plaisant de découvrir des petits bouts sous ta plume talentueuse.

Amitiés

Yvon

  YD
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
1195 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
14 février
  Publié: 7 févr à 12:11 Citer     Aller en bas de page

Merci Bestiole, j'avais oublié ton avatar

Yvon merci pour tes encouragements réguliers. Ma mise en scène est trés éloignée de la veritable histoire de la Gorgone, je ne fais que m'amuser avec des personnages qui offrent un cadre et une touche de fantaisie à ma poésie.

  SHElene
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22261 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 février
  Publié: 7 févr à 13:15 Citer     Aller en bas de page

Méduses, malheureuses têtes
Aux chevelures violettes
Vous vous plaisez dans les tempêtes
Et je m'y plais, comme vous faites.


Guillaume Apollinaire, alias Apollo 11

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
158 poèmes Liste
2195 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
16 février
  Publié: 7 févr à 14:46 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir SHElene

Me voila " médusée " par ta vision de ce "croissant", comme quoi, la pensée de chacun vagabonde avec tant de différence ! Je trouve ceci fantastique.

J'ai beaucoup aimé cette lecture qui m'a replongée dans la mythologie grecque que j'ai toujours appréciée.

Merci pour ce partage... j'en reste de pierre !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Adria d'Orances


Recueil de poésies érotiques édité ...... (voir mon profil)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
859 commentaires
Membre depuis
9 mars 2016
Dernière connexion
16 février
  Publié: 8 févr à 03:42 Citer     Aller en bas de page


Bonjour SHElene,

Les ''anciens'' nichaient leurs dieux et leurs peurs dans les cieux. Alors, oui, par votre plume antico-cosmique, originale versification de cette nébuleuse


Adria

 
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
1195 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
14 février
  Publié: 9 févr à 08:29 Citer     Aller en bas de page

Merci Aude, pour cette référence alunissante, enfin, hallucinante.

Merci Mawr, il y a tellement de trucs qui traînent dans l'espace, le champ des possibles était vaste Le croissant m'a moins inspiré, je n'en mange pas

Adria, merci de venir me lire en apesanteur, j'en suis toute retournée

  SHElene
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
199 poèmes Liste
5142 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 février
  Publié: 9 févr à 12:06 Citer     Aller en bas de page

Ayant un peu forcé aujourd’hui sur des bulles plus champenoises que célestes, quand j’ai mis l’œil au téléscope j’ai rien vu, ou plutôt double.

J’ai confondu les Perséides et la Lyre... bref, j’étais pas dans mon univers.

Je retourne dans le trou noir qui me médusa.

Poème original, de même que le traitement du thème, très personnel.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
306 poèmes Liste
2637 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
17 février
  Publié: Hier à 08:49 Citer     Aller en bas de page

Que de courant d’air ici
S’y promener est risqué, heureusement que ma tablette ne fait qu’effleurer ces maux... ( du bout des doigts)

Merci pour le risque que je n’ai pas pris !



À bientôt pour d’autres aventures


marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 127
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0441] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.