Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 722
Invisible : 0
Total : 726
· ode3117 · mido ben · Berny · Rose-Amélie
13155 membres inscrits

Montréal: 26 févr 11:22:04
Paris: 26 févr 17:22:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères Février 2020 : Maquillage :: Les couleurs ont coulé Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
335 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
25 février
  Publié: 6 févr à 05:47
Modifié:  6 févr à 13:48 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Les couleurs ont coulé

Reculant de trois pas, j’observe un peu émue
Mon fils beau comme un prince… curieusement vêtu.
Déguisé, maquillé en gentil diablotin,
Le jour du carnaval est arrivé, enfin.

Je repense attendrie à ces heures passées
À coudre et à tailler le soir après dîner
Ce costume choisi parmi tous les modèles
Par un enfant si sage, c’était inhabituel.

L’idée m’a amusée et me creusant la tête
Je lui ai fabriqué la panoplie complète,
Dont le moindre élément a été fignolé.
Le voici habillé, habilement grimé.

À l’entrée de l’école, mon p’tit diable m’embrasse.
Je m’en vais travailler, essuyant quelques traces,
Partant l’esprit léger, me voilà rassurée,
Je sais que mon garçon saura bien s’amuser.

Et toute la journée, je l’imagine heureux
À la récréation, paradant tout joyeux,
Affichant fièrement son costume étonnant
Créé avec amour et cousu patiemment.

En fin d’après-midi, je file le chercher
Pressée de l’écouter, avec soin me conter
Les détails de la fête, d’un ton émerveillé
Les crêpes, les beignets, et le grand défilé.

Assis près du portail, le regard abattu
Mon diablotin est là, attendant ma venue.
Il détourne la tête quand je veux l’enlacer,
Les yeux pleins de colère, le visage attristé.

Les couleurs ont coulé, mon petit a pleuré.
Et il s’adresse à moi, d’un ton exaspéré :
« Tu t’es trompée de date pour le déguisement !
On s’est moqué de moi ! Tu te rends compte maman ? »

Lucie Granville
Tous droits réservés

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
161 poèmes Liste
2236 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
26 février
  Publié: 6 févr à 06:33 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lucie

M'enfin, maman... Tu t'es trompée de date !

Tout était fait avec amour, c'est le calendrier qui n'a pas suivi, une maman très occupée et qui du coup a mélangé les pinceaux... de maquillage, bien sur !

Son " petit homme " saura lui pardonner cette "diablerie d'erreur" avec un gros câlin, je pense !

Merci pour ce touchant partage.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
335 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
25 février
  Publié: 6 févr à 07:13 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Mawringhe, merci pour ton passage par ici et ton commentaire... Hé oui, les mamans ne sont pas parfaites et s'emmêlent parfois les pinceaux ... Le thème du mois était tentant pour raconter cette petite histoire... Très amicalement, Lucie

 
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
1210 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
25 février
  Publié: 6 févr à 11:10 Citer     Aller en bas de page

C'est désolant pour ton diablotin, mais selon moi, il devait y en avoir d'autres dans sa classe... mais qui n'avaient pas besoin d'être maquillés
Sacrée famille d'artistes, entre ta sœur qui tricotait des pulls trop grand à feutrer et toi qui joues les couturières et accessoiristes la suite, la suite!

  SHElene
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
335 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
25 février
  Publié: 6 févr à 13:03 Citer     Aller en bas de page

Merci SHElene pour ton commentaire teinté d'humour, tu as raison, des p'tits diables, il y en avait d'autres, mais...plus discrets.... Drôle de famille, effectivement... A bientôt, Lucie

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
899 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
26 février
  Publié: 6 févr à 13:19 Citer     Aller en bas de page

Un petit instant de vie saisi et déposé tendrement dans la fraîcheur d’un récit attendrissant. Tu n’as rien à te reprocher Lucie. Cette petite histoire montre à quel point, associer la vie de mère à celle de femme active n’est pas une mince affaire. Je ne suis pas une femme active, mais pour te rassurer il m’est arrivé une mésaventure, à moi aussi, qui prouve mon étourderie . Je ne trouvais plus ma fille de 4 ans, je l’ai cherchée partout dans la grande maison où je vivais à l’époque. Après 2 heures de recherche, j’ai alerté la police. Je l’ai retrouvée 5 minutes plus tard. Elle dormait, invisible, cachée derrière un canapé et tout ce remue-ménage avait fini par la réveiller. G.I

 
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
116 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
22 février
  Publié: 6 févr à 13:38 Citer     Aller en bas de page

J'allais écrire poeme tendrement maternel ... J'y rajoute la colère enfantine d'un petit diable qui rira d'ici peu avec sa maman étourdie

 
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
335 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
25 février
  Publié: 6 févr à 13:50
Modifié:  6 févr à 13:55 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

- Merci Georges pour ton commentaire touchant. Pas toujours facile de concilier les rôles de mère et de femme active, c'est vrai... Ton histoire attendrissante montre qu'on ne peut pas toujours être un parent parfait, des préoccupations envahissent parfois notre esprit et nous rendent "étourdi" (j'imagine la panique pendant les deux heures de recherche ...). Rassure-toi, il y a pire encore, que toi ou moi ... Mon père un jour a oublié mon frère et ma sœur qui jouaient sur le trottoir pendant qu'il était chez le boulanger. Quand il est rentré seul à la maison, je te laisse imaginer la réaction de ma mère... Merci encore pour ta gentillesse et ta bienveillance, avec moi comme avec les autres auteurs ici... A très bientôt, Lucie

- Merci Errant pour ton commentaire, je ne sais pas si le petit diable arrivera à en rire un jour... J'espère... Il n'est plus fâché, c'est déjà ça... Mais le pauvre a passé une très mauvaise journée... Amicalement, Lucie

 
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
355 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
26 février
  Publié: 7 févr à 07:35
Modifié:  7 févr à 07:49 par Allantvers
Citer     Aller en bas de page

J'adore déjà le titre, dont les sonorités collent à merveille à l'image évoquée...
Et le poème dans son entier, si bien tourné !
(pauvre petit bout )


MariePaule

  MariePaule
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
335 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
25 février
  Publié: 7 févr à 07:57 Citer     Aller en bas de page

Merci Marie-Paule pour tes gentils mots... Tu as raison, mon pauvre petit diable a passé une mauvaise journée ... Mais depuis, j'ai en permanence un IMMENSE calendrier dans la cuisine, sur lequel je note tout, en plus de l'agenda, de l'iphone et tout le reste, c'est mon énième "pense-bête" ... Lucie

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
292 poèmes Liste
5288 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
25 février
  Publié: 7 févr à 09:07 Citer     Aller en bas de page

Cela arrive ! voilà une belle occasion de se rappeler et de nous faire partager ce souvenir qui avec le temps s'est transformé en une mésaventure charmante.

Amitiés
Yvon

  YD
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
335 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
25 février
  Publié: 7 févr à 10:22 Citer     Aller en bas de page

Merci Yvon pour ta gentillesse... Une mésaventure plutôt amusante aujourd'hui, mais la journée a semblé longue à mon diablotin , surtout avec un costume pareil, il ne pouvait pas passer inaperçu ... Amicalement, Lucie

 
OlivVerh
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
34 commentaires
Membre depuis
28 novembre 2019
Dernière connexion
7 février
  Publié: 7 févr à 17:43
Modifié:  7 févr à 17:46 par OlivVerh
Citer     Aller en bas de page

C'est vraiment con pour lui.
Ça me fait penser à un slogan qui passait à la télé dans les année 70 ou 80: Quand les parents b......, le enfants trinquent.

Scénette joliment décrire.

Olivier

 
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
335 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
25 février
  Publié: 8 févr à 03:22
Modifié:  8 févr à 09:35 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

Merci Olivier pour votre passage, même si je ne vois pas bien le rapport entre le slogan publicitaire que vous évoquez et cette poésie (de l'humour ?). La mère ici est sobre, mais juste un peu surmenée, ce qui peut arriver quand on jongle entre ses enfants, son travail, et tout le reste, avec différents calendriers à gérer. Pauvre petit diable, effectivement...
D'autre part, je tiens à dire ici que je ne comprends pas comment ce texte a pu être lu plus de 800 fois, en si peu de temps. Je trouve cela si incohérent que j'ai averti une modératrice. Lucie

 
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1044 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
24 février
  Publié: 9 févr à 12:19 Citer     Aller en bas de page

Cela m'a rappelé le carnaval pour mes enfants
Mais, je n'ai pas eu ton courage de fabriquer le déguisement et les couleurs ont tenu
Les tiennes n'ont pas résisté au lessivage de la récréation.
Les couleurs ont collé, les yeux du petit aussi
Belle approche du thème

  -
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
335 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
25 février
  Publié: 9 févr à 12:45
Modifié:  9 févr à 13:49 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

Merci Coldasice pour ton commentaire sur cette poésie qui t'a rappelé quelques souvenirs, même si dans ton cas, les couleurs du grimage de tes enfants ont mieux tenu . Un costume "fait main" et "sur mesure", effectivement, mais à quelques jours près... Amicalement, Lucie

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
5236 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
26 février
  Publié: 10 févr à 16:00 Citer     Aller en bas de page

J'adore ce petite texte car j'y ressens autant la détresse du diablotin que celle de sa maman.
Belle illustration sur le thème.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
335 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
25 février
  Publié: 11 févr à 05:41 Citer     Aller en bas de page

Merci Lacase pour ton commentaire, et ton ressenti si juste... La détresse des deux côtés, effectivement, celle du diablotin qui a passé une des pires journées de sa vie d'enfant, et celle de sa maman, qui pensait pourtant avoir bien fait ... Amicalement, Lucie

 
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
109 poèmes Liste
1852 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
23 février
  Publié: 12 févr à 02:00 Citer     Aller en bas de page

Une histoire bien racontée, les erreurs peuvent nous rapprocher de ceux qu'on aime, et puis cela fait des souvenirs à partager, j'ai aimé

  Critiques acceptées
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
335 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
25 février
  Publié: 12 févr à 03:11 Citer     Aller en bas de page

Merci Xenia pour ton passage sur cette petite histoire. Personne n'est infaillible, c'est vrai, et avec le temps, cette erreur de calendrier fera sourire . Amicalement, Lucie

 
ATLAS
Impossible d'afficher l'image
L'amour est ma lumière...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2019
Dernière connexion
12 février
  Publié: 12 févr à 05:54 Citer     Aller en bas de page

Lucie Granville

Merci pour ce poème et bravo pour ce public qui a su reconnaître un instant divin décrit par un poème superbe, où chacun vit ou revit avec la poétesse à travers cette histoire...
C'est l'un de tes meilleurs poèmes... et eu égard le nombre de visite, c'est totalement mérité !
Toute mes félicitations.
ATLAS

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1637
Réponses: 23
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0575] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.