Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 178
Invisible : 0
Total : 179
· ode3117
13164 membres inscrits

Montréal: 4 août 10:09:45
Paris: 4 août 16:09:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (Janvier 2020) : Thème image noire et rouge :: Dans le parc, les enfants s'amusaient. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
174 poèmes Liste
681 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 6 jan à 18:15 Citer     Aller en bas de page


DANS LE PARC, LES ENFANTS S’AMUSAIENT…


Machinalement, ma main a saisi la zapette
Et j’ai monté le son.
Les perles de sueur qui mouillaient mon front
Ont commençé à dégouliner.

Dans le parc, les enfants s’amusaient,
Dans la camionnette du glacier
La musique jouait,
Bien qu'il fût sombre... le ciel rouge brillait,
Les gens étaient pétrifiés,
Tout le monde attendait,
Personne ne savait, encore, pourquoi…

Mais ceux qui restent... savent maintenant.

Le journaliste a dit
Que les trois quarts de la capitale
Etaient détruits.
Nous avons vu d’ici, s'élever le nuage sale.

Dans le parc, les enfants s’amusaient,
Dans la camionnette du glacier
La musique jouait,
Bien qu'il fût sombre... le ciel rouge brillait,
Les gens étaient pétrifiés,
Tout le monde attendait,
Personne ne savait, encore, pourquoi…

Mais ceux qui restent... savent maintenant.

Dans leurs bunkers, sous les montagnes ou la mer
Ces fous qui ont appuyé sur des boutons
Sont bien à l’abri dans le béton.
Mais maintenant… à quoi ça leur sert ?

Dans le parc, les enfants s’amusaient,
Dans la camionnette du glacier
La musique jouait,
Bien qu'il fût sombre... le ciel rouge brillait,
Les gens étaient pétrifiés,
Tout le monde attendait,
Personne ne savait, encore, pourquoi…

Mais ceux qui restent... savent maintenant.

Il y a beaucoup de poussière
Sur le sol de la cave
Où nous nous sommes réfugiés pour la nuit.
Hier, le ciel était bleu, c’était le paradis.

Dans le parc, les enfants s’amusaient…

AMANDA SMITH SKINNER

 
Post Scriptum
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
51 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2019
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 7 jan à 00:34
Modifié:  7 jan à 00:35 par Post Scriptum
Citer     Aller en bas de page

L'image en rouge et noire vous aura suggéré une vision apocalyptique du thème mais permis d'écrire un superbe plaidoyer contre le nucléaire et la folie mégalomane de certains, avec des images en leitmotiv qui laissent imaginer l'atrocité de l'instant fatidique.
J'ai beaucoup aimé votre poème.

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
2562 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
28 juillet
  Publié: 7 jan à 01:33
Modifié:  7 jan à 10:21 par Didier
Citer     Aller en bas de page

Le célèbre film "Terminator" de James Cameron à un moment propose un tableau similaire. Comme dans ton poème, les causes et les suites sont imaginées au gré de chacun.

 
- CoCo -
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
57 commentaires
Membre depuis
26 novembre 2019
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 7 jan à 15:19 Citer     Aller en bas de page

Puis vint le chaos façon Mad Max
Joliment apocalyptique.

 
Lee Tchi-Doo

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
97 commentaires
Membre depuis
4 mai 2019
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 7 jan à 23:09 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce poème qui me touche au plus profond de moi.

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
5619 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
2 août
  Publié: 8 jan à 05:27 Citer     Aller en bas de page

Un texte très cinématographique...
Pour moi très réussi sur le thème
Merci

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
OlivVerh
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
49 commentaires
Membre depuis
28 novembre 2019
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 8 jan à 07:54 Citer     Aller en bas de page

Antinucléaire au fond de l'âme, je ne peux qu'applaudir

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
174 poèmes Liste
681 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 15 jan à 06:51 Citer     Aller en bas de page

Citation de Post Scriptum
L'image en rouge et noire vous aura suggéré une vision apocalyptique du thème mais permis d'écrire un superbe plaidoyer contre le nucléaire et la folie mégalomane de certains, avec des images en leitmotiv qui laissent imaginer l'atrocité de l'instant fatidique.
J'ai beaucoup aimé votre poème.


et moi j'ai beaucoup aimé ton commentaire.
C'est du pur Emily Barnett.
Ah ouais! Tu connais peut-être pas! Alors va à la rubrique ciné des Inrocks.

5 U

Citation de Didier
Le célèbre film "Terminator" de James Cameron à un moment propose un tableau similaire. Comme dans ton poème, les causes et les suites sont imaginées au gré de chacun.


Je n'ai vu aucun des terminators à cause de Schwarzy que j'aime pas comme tous les mecs body buildés, qu'ils soient acteurs ou pas.
Mais si tu le dis c'est que t'as vu le film donc... je considère que c'est un compliment pour ma composition.

5 U pour le commentaire

Citation de Akim
Un poème coup de poing comme tu sais en écrire et que j'ai aimé lire
Le problème est que parmi les mecs qui peuvent appuyer sur le bouton on a actuellement deux mégalos et bientôt peut-être trois


Deux ou trois connards !?
J'ai dû mal compter 'cause j'en ai trouvé plus. Mais j'suis ok avec toi pour le reste.

5 U

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
174 poèmes Liste
681 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 15 jan à 06:54 Citer     Aller en bas de page

Citation de - CoCo -
Puis vint le chaos façon Mad Max
Joliment apocalyptique.


Après Terminator Max le cinglé mais Mel j'l'aime bien dans ce rôle, surtout le n° 2.
Merci pour le compliment

5 U

Citation de LeeTchi-Doo
Merci pour ce poème qui me touche au plus profond de moi.


I understand you so perfectly.

5 U

Citation de Lacase
Un texte très cinématographique...
Pour moi très réussi sur le thème
Merci


Normal j'ai visité Bollywood dans une vie précédente.
Merci pour l'appréciation.

5 U

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
174 poèmes Liste
681 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 15 jan à 06:56 Citer     Aller en bas de page

Citation de OlivVerh
Antinucléaire au fond de l'âme, je ne peux qu'applaudir


Ben moi aussi...

5 U

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 444
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0331] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.