Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 44
Invisible : 0
Total : 47
· SHElene · Debusatie · gattopardo
13197 membres inscrits

Montréal: 22 jan 12:09:56
Paris: 22 jan 18:09:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (Janvier 2020) : Thème image noire et rouge :: La nuit égorge le soleil Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
290 poèmes Liste
5228 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 6 jan à 12:24 Citer     Aller en bas de page

La nuit égorge le soleil

La nuit égorge le soleil
Rivières pourpres sur la ville
Devenue angoissante treille.
Sous sang céleste, vie immobile

Volets fermés, maisons recluses.
Cœurs imaginent la fin du monde
Et si demain le jour s’excuse
Et si demain le soleil fronde

Peut-être l’apocalypse nous guette
Cœurs imaginent de nouveaux contes.
Croque-mitaine devient gadget
Sauf que, terre nous sonde nous fait honte !

Simple alerte, son brasier astral
Clin d’œil magnifique féérique
Saura masquer nuit sans étoile
Mutée en futur fatidique.

Depuis peu la planète s’embrase
Californie et Australie
Déjà Paient l’addition, ardoise
De dollars mais surtout de vies !

La nuit égorge le soleil
Métaphore volonté guerrière
Exige notre garde, notre veille
Et une conscience solidaire.

Demain, demain, je n’en sais rien !
Que réchauffement climatique
Soit maîtrisé au quotidien
Simple vœu que je revendique.

  YD
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
453 poèmes Liste
8918 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 6 jan à 13:20 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Y.D.,

Je plussoie ton message. En ce moment, l'Australie vit des moments très compliqués. Quand je pense que ce qui a flambé est l'équivalent de du Danmark. Grrrrrr.

Bises,
Catherine

 
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
113 poèmes Liste
1128 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 6 jan à 15:08 Citer     Aller en bas de page

Il n'y a pas qu'au soleil qu'il faudra tordre le cou.
Chassons ces nuages en rouge et noir.
J'ai bien aimé ton cheminement d'idées Yvon.

  SHElene
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
120 poèmes Liste
683 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 6 jan à 15:14
Modifié:  6 jan à 17:12 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Bonjour, Yvon. Un texte d’une belle facture dont le lyrisme est à la mesure de l’ampleur de la catastrophe. Les millions d’hectares et d’animaux qui partent en fumée dans cet immense brasier ne sont pas dus qu’au seul réchauffement climatique ou à un été austral particulièrement torride (49°). La gestion catastrophique par le gouvernement australien de ses surfaces boisées (notamment par l’arrêt du débroussaillement jugé trop coûteux) est aussi largement responsable. Scott Morrison chef du parti libéral australien et actuel premier ministre se fait accueillir par des huées à chacune de ses visites dans les zones sinistrées. L’Australie est à ma connaissance le seul pays au monde à avoir privatisé l’ensemble de ses ressources aquifères. Au-delà de l’émotion qu’elle suscite, cette catastrophe nous enseigne (une fois de plus) que l’intérêt d’un petit nombre d’oligarques passe avant celui de tout un pays. Amitié, Georges

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
290 poèmes Liste
5228 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 7 jan à 09:05 Citer     Aller en bas de page

Catherine, SHElene, Georges

Merci, il est vrai que ce qui se passe en Australie ne m'invitait pas à écrire des mots "veloutés" l'image qui d'ailleurs ne reflétait pas une beauté féérique.

Amitiés

Yvon

  YD
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
4241 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 8 jan à 03:55 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Yvon,

J'aime bien le style âpre, sans fioritures de ton poème comme écrit dans l'urgence...à l'aune de la situation, semble-t-il.

Amicalement
jlouis

  Poésie, la vie entière
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
5149 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 8 jan à 05:16
Modifié:  12 jan à 16:34 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Thématique récurrente chez toi que cette fin d'un monde...
Joli texte

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
290 poèmes Liste
5228 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 8 jan à 09:15 Citer     Aller en bas de page

Jlouis, Hervé

Merci pour votre arrêt sur "image" mais il vrai que la situation du réchauffement climatique est de plus en plus préoccupante.

Amitiés

Yvon

  YD
EmikoLian


Tant que l'ouir, le hanter et le voir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
212 commentaires
Membre depuis
24 mai 2019
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 11 jan à 10:56 Citer     Aller en bas de page

J'apprécie ton poème dans son thème et aussi bien son titre, après sa lecture, reste à chacun de s'en imprégner avec facilité ou pas selon nos propres sensibilités, et puisqu'à chacun son regard sur ce qui nous touche... N'est-ce pas Yvon ?

Pur instant, à méditer. L'Australie est chère à mon cœur depuis tellement d'années où j'ai dû faire le choix cruel entre la France et ce continent magnifique qui depuis un moment déjà, et malheureusement, est si petit face aux ravages terribles de ces flammes...destructrices !

Belle année poétique en tout cas à toi et plus encore...
Lian

  Lian, aussi vive que l'eau, née au coeur d'un lotus!
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
290 poèmes Liste
5228 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 11 jan à 11:12 Citer     Aller en bas de page

Lian

Merci de ton ressenti, Oui l'Australie un continent en flamme, cela interpelle mais que faire, il est si grand, si vaste avec des milliers de KM2 naturels - comment préserver ces espaces très peu peuplés… Sacré problème!!!

Amitiés

Yvon

  YD
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
109 poèmes Liste
1825 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 13 jan à 04:32 Citer     Aller en bas de page

J'ai apprécié ton approche poétique, sans fioritures inutiles, pour partager avec les lecteurs l'angoisse naturelle qui nous étreint aux vues de ce qui se passe dans le monde
Amitiés

  Critiques acceptées
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
290 poèmes Liste
5228 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 14 jan à 11:05 Citer     Aller en bas de page

Xénia

Merci, c'est toujours avec un grand plaisir de lire ton appréciation sur mes lignes

Amitiés

Yvon

  YD
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 133
Réponses: 11
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0374] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.