Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 45
Invisible : 0
Total : 46
Équipe de gestion
· Bestiole
13197 membres inscrits

Montréal: 22 jan 11:56:23
Paris: 22 jan 17:56:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (Janvier 2020) : Thème image noire et rouge :: Torches Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
doux18

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
419 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 6 jan à 09:59 Citer     Aller en bas de page

Torches

Les torches brûlent dans l’embrasure des nuages,
Sillons de lumière sous les veines du ciel
Et les cendres tombées du soleil
Brûlent mes paupières
Comme si nous étions demain,
Comme si nous étions hier

Je distingue au loin des pylônes
Sentinelles à la mâture de fer,
Fantômes égarés dans l’armature des nues
Guettant le répit des ombres

La ligne d’horizon aveuglée sous les flammes
Se déchire en pointillés épars
Les lignes à haute tension
Se consument sous les paupières du firmament

Bientôt viendra le moment
Où les remparts du ciel
Recueilleront les flocons de lumières mortes
L’incendie s’éteindra sur l’étoffe des nuits
Les flambeaux de l’azur
Viendront mourir sur l’ébène du soir

J’aurai aimé ce trait d’union
Entre le jour apeuré et le crépuscule impavide
Quand les lueurs brasillent
Quand les lueurs basculent
Dans la tanière des ombres

Au matin mes yeux cousus sous la pénombre
Se souviendront qu’au soir les nuages ont pris feu
Et si tout me semble sombre
Je me souviendrai du brasier des cieux,
Comme un horizon fatigué qui fait ses adieux.


Pierre-Emmanuel

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
453 poèmes Liste
8918 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 6 jan à 11:53 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pierre-Emmanuel,

J'étais peu partie pour écrire cet éphémère et figure-toi que la lecture de ton texte m'a inspirée. Drôle, non ? Merci.

Bref, j'ai aimé ton texte et il m'a évoqué les photographes de Bernd, Hilla Becher. Les connais-tu ?

Catherine

 
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
113 poèmes Liste
1128 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 6 jan à 15:21 Citer     Aller en bas de page

Pierre-Emmanuel, ton écriture se prête parfaitement aux atmosphères de cette photographie, elles n'attendaient que tes mots pour la rendre plus vivante.

  SHElene
Argynne Aphrodite Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
226 commentaires
Membre depuis
7 août 2019
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 7 jan à 09:10 Citer     Aller en bas de page

"J’aurai aimé ce trait d’union
Entre le jour apeuré et le crépuscule impavide
Quand les lueurs brasillent
Quand les lueurs basculent
Dans la tanière des ombres

Au matin mes yeux cousus sous la pénombre
Se souviendront qu’au soir les nuages ont pris feu
Et si tout me semble sombre
Je me souviendrai du brasier des cieux,
Comme un horizon fatigué qui fait ses adieux."

Ta poésie rend grâce au sens des mots et, si je savais, je peindrai ton poème

  Poétiquement vôtre, Argynne Aphrodite
- CoCo -
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
29 commentaires
Membre depuis
26 novembre 2019
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 7 jan à 15:28 Citer     Aller en bas de page

C'est superbement écrit.
J'aime beaucoup.

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
5149 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 8 jan à 05:20 Citer     Aller en bas de page

Très belle atmosphère décrite dans ton poème.
J'ai fait un joli voyage sous tes mots
Merci

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
doux18

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
419 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 8 jan à 11:11 Citer     Aller en bas de page

Citation de Catwoman
Bonjour Pierre-Emmanuel,

J'étais peu partie pour écrire cet éphémère et figure-toi que la lecture de ton texte m'a inspirée. Drôle, non ? Merci.

Bref, j'ai aimé ton texte et il m'a évoqué les photographes de Bernd, Hilla Becher. Les connais-tu ?

Catherine



Bonjour Catherine, merci pour ton gentil commentaire ! Je ne connaissais pas ces photographes, mais je les ai un peu découverts grâce au lien que tu as mis sous ton beau poème "Je te sens embrasé".
Merci pour cette découverte !
Amicalement

Citation de SHElene
Pierre-Emmanuel, ton écriture se prête parfaitement aux atmosphères de cette photographie, elles n'attendaient que tes mots pour la rendre plus vivante



Oh merci SHElene pour ce beau compliment !
Mes amitiés


Citation de Argynne Aphrodite
"J’aurai aimé ce trait d’union
Entre le jour apeuré et le crépuscule impavide
Quand les lueurs brasillent
Quand les lueurs basculent
Dans la tanière des ombres

Au matin mes yeux cousus sous la pénombre
Se souviendront qu’au soir les nuages ont pris feu
Et si tout me semble sombre
Je me souviendrai du brasier des cieux,
Comme un horizon fatigué qui fait ses adieux."

Ta poésie rend grâce au sens des mots et, si je savais, je peindrai ton poème



Merci Argynne pour ton ressenti, j'en suis très touché


Citation de CoCo
C'est superbement écrit.
J'aime beaucoup.



Merci CoCo, je suis ravi que mon poème vous plaise


Citation de Lacase
Très belle atmosphère décrite dans ton poème.
J'ai fait un joli voyage sous tes mots
Merci



Merci Lacase, je suis heureux si mon poème a pu vous faire voyager un peu...
Amicalement

 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
4096 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 8 jan à 14:39 Citer     Aller en bas de page

C'est superbe Pierre-Emmanuel,

De la poésie comme je l'aime.
Une atmosphère, une émotion, une couleur unique ...

Bravo et merci !

Myo

 
doux18

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
419 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 10 jan à 09:30 Citer     Aller en bas de page

Citation de Myo
C'est superbe Pierre-Emmanuel,

De la poésie comme je l'aime.
Une atmosphère, une émotion, une couleur unique ...

Bravo et merci !

Myo



Mille mercis Myo ! Vos mots me vont droit au cœur
Amitiés

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 137
Réponses: 8
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0552] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.