Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 338
Invisible : 0
Total : 341
· ecrivaindunjour · Y.D · froggy33
13188 membres inscrits

Montréal: 18 jan 14:43:05
Paris: 18 jan 20:43:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les éphémères_au coin du feu :: Le don d'un baiser Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
223 poèmes Liste
4092 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 11 déc 2019 à 16:41 Citer     Aller en bas de page


Le don d'un baiser

Sans pitié, certains soirs, à l’heure où fuit le jour
Plus vite que la nuit et ses tristes fantômes,
Le vent sème, insouciant, ses plus acres arômes
Puis m’imprègne de doute aux pièges du parcours.

Épuisée de donner le chaud dans chaque geste
D’un labeur quotidien, d’écoute et de soutien,
Et le doux de mes mains que la douleur retient
Quand ce simple contact est le seul qu’il leur reste,

Je cherche, malgré moi, d’imaginaires ponts
Pour traverser ce vide où je me sens perdue.
Mais le silence est loi, sans réponse entendue,
Et l’ombre me sourit dans un dédain fripon.

Alors, j’essaye un peu, près des flammes qui dansent,
Si mon âme à trop froid, de réchauffer mon corps
Et de trouver la force, au souffle du décor,
Des caresses du feu comme une résilience.

Puis, mon regard se perd dans la lumière d’or,
Quand la tendre torpeur réveille un autre rêve
Où l’abri de tes bras m’offre une brève trêve.
Par le don d’un baiser, près de toi, je m’endors.

11 Décembre 2019

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2792 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
8 janvier
  Publié: 11 déc 2019 à 17:02
Modifié:  11 déc 2019 à 17:04 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Sublime ... avec tes mots bien pesés, posés pour décrire ce moment ... triste. Un texte d'une belle composition.
Je te souhaite le meilleur pour demain ... avec toute mon amitié.
Cidnos

 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
223 poèmes Liste
4092 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 11 déc 2019 à 17:10 Citer     Aller en bas de page

Merci Christophe,

Ta visite me fait plaisir.
La poésie est là pour ça aussi... évacuer le trop plein.
Mais ne te fais pas de souci ... je reste positive.

Bonne soirée, bisous

Myo

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
210 poèmes Liste
11715 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 12 déc 2019 à 02:00 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup l'idée du feu comme résilience...
Et puis j'aime beaucoup l'ensemble aussi...

Merci MYO de nous offrir cette lecture

Amicales pensées !

  ISABELLE
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
815 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 12 déc 2019 à 05:45 Citer     Aller en bas de page

Au rythme de tes doux alexandrins, je me suis un peu retrouvée, les soirs de doute, les soirs d'hiver où le feu m'a toujours réconfortée.
Merci pour ce partage.
Amitiés. Hélène.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
762 commentaires
Membre depuis
1er mars 2019
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 12 déc 2019 à 09:37 Citer     Aller en bas de page

Chère Myo,

Tes mots ont le don de me réchauffer.



Bisous
Rose-Amélie ♥

  🌷
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
193 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 12 déc 2019 à 11:23 Citer     Aller en bas de page

Une poésie soignée à l'écriture délicate pour décrire ce moment de doute, auprès de ce feu qui a le pouvoir d'apaiser, de réconforter, d'aider à surmonter les moments difficiles, mais aussi de faire rêver. Les deux dernières strophes sont superbes... Amicalement, Lucie.

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
152 poèmes Liste
2134 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 12 déc 2019 à 16:11 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Myo

Un grand plaisir de te retrouver dans cet écrit qui évoque toute l'intensité, l'investissement dont tu fais preuve dans ce métier magnifique que tu exerces... Avec ce revers de médaille qui fort heureusement est " apaisé" par le don de ce baiser qui te donne la force et le courage nécessaires pour continuer... car il en faut énormément ! Tu es sincèrement une belle personne à qui un grand merci revient.

Ces deux vers m'ont fait frissonner tant ils m'ont percuté par la profondeur de leur signification :

" Et le doux de mes mains que la douleur retient
Quand ce simple contact est le seul qu'il leur reste..."

C'est une image d'une incroyable puissance qui se dégage de ces deux vers et je ne peux qu'imaginer ces personnes souffrantes qui "s'accrochent à ta main", cette main qui est le lien, qui les rassure et les accompagne jusqu'au bout... Magnifique!

Merci Myo pour ce partage intense. Je comprends ce désarroi dans lequel tu te trouves trop souvent certainement mais dis-toi que tu fais tout ce que tu peux et que pour aller de l'avant tu dois prendre soin de toi aussi et surtout !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5011 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 13 déc 2019 à 05:48 Citer     Aller en bas de page

J'aime tout, mais alors là...

Puis, mon regard se perd dans la lumière d’or,
Quand la tendre torpeur réveille un autre rêve
Où l’abri de tes bras m’offre une brève trêve.
Par le don d’un baiser, près de toi, je m’endors.


je dis encore.

Qui donne (et je comprends que tu apportes de la consolation) recevra. C'est une loi que je tiens pour solide... et tu la rends si palpable ici.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Farid
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
84 commentaires
Membre depuis
11 janvier 2019
Dernière connexion
8 janvier
  Publié: 13 déc 2019 à 08:40 Citer     Aller en bas de page

Myo,

Ta poésie à nous-mêmes toujours nous révèle et j'ai enfin compris les raisons de mes quelques succès féminins : ma laideur, leur pitié. Aussi je saisis mieux les ronflements qui suivaient mes baisers... Misère !

Ô Miaou-Miaou,

L'Amour qui coule de ton cœur est source intarissable, Saint Graal, Fontaine de Jouvence, et le pain et le vin, hostie double pour n'importe quel humain. Me reviennent ces mots du romancier algérien Ali Yaya Ben Salim, à sa belle lointaine : "de toi je n'ai pas eu d'enfant, alors mourir loin de ta main, voilà ma seule peur…"

MERCI d'avoir partagé et tes joies et tes peines !



PS : j'espère que tu ne ronfles pas


 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
119 poèmes Liste
661 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 13 déc 2019 à 12:45
Modifié:  13 déc 2019 à 12:48 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Myo. J’ai cru comprendre que tu consacres une grande part de ton temps à soulager un peu la détresse des autres. Et la tienne parfois vient se rappeler à ton souvenir. Le rythme de ton texte s’ impose comme une lente procession d’images puisées dans le registre de l’affliction. La chute magistrale apporte à cette élégie quelques notes d’espoir. L’amour, seul, à ce pouvoir , pour un temps du moins, de chasser le doute. Amicalement, Georges.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
461 poèmes Liste
22161 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 14 déc 2019 à 13:32 Citer     Aller en bas de page

Merci MYO, je suis comme IN-POESIE, tout ce poème a merveilleusement capté mon attention et la fin est sublime.
Bises amicales
ODE 31 - 17

  OM
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
223 poèmes Liste
4092 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 15 déc 2019 à 14:51 Citer     Aller en bas de page

Merci Isabelle,

Toujours un plaisir de partager mes mots avec toi.
Bisous

--------------------------------------------------------------------

Hélène,

Nous connaissons tous ces soirs un peu plus lourds.
Le partager est déjà un réconfort.

Amitié

--------------------------------------------------------------------

Rose-Amélie,

Et ton enthousiasme me fait le même effet

Je t'embrasse

--------------------------------------------------------------------

Lucie,

Tu as très bien perçu le sens de mon propos.
Merci de ce gentil commentaire.

Au plaisir de te lire

--------------------------------------------------------------------

Mawr,

Merci de ce commentaire riche et positif qui m'apporte ce petit plus nécessaire parfois pour recharger les batteries.
Cela fait du bien de se sentir comprise par une sensibilité proche de la sienne.

Un grand merci à toi
À bientôt

---------------------------------------------------------------------

Bonsoir JB,

Tu as raison, je reçois beaucoup ... et la plupart du temps cela me donne la force de continuer.
Mais quelquefois, cela aide aussi d'oser dire sa fragilité.

Merci de l'avoir compris.

-------------------------------------------------------------------------

Farid,

La source est en chacun de nous, il faut juste apprendre à l'entretenir, à arracher de temps en temps les mauvaises herbes et retirer les pierres qui risquent de la boucher.

N'oublie pas que l'excès de modestie n'est qu'un raffinement de la vanité ... tu avais certainement de bons atouts pour plaire à ces dames.

Je suis toujours heureuse de tes passages.

Myo

( aux dernières nouvelles, je ne ronfle pas )

--------------------------------------------------------------------------

Bonsoir Georges,

Un grand merci pour ce beau commentaire qui me parle sincèrement.
Je crois que tu as très bien cerné mon propos.
Des moments de doute que nous connaissons tous mais pouvoir les exprimer, les regarder en face est pour moi , positif.

Amitié

------------------------------------------------------------------------------

Merci beaucoup Ode pour cette visite et ce gentil commentaire.
Merci d'avoir partagé ce moment avec moi.

Je t'embrasse.


Myo

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 282
Réponses: 12
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0417] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.