Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 7
Invisible : 0
Total : 7
13121 membres inscrits

Montréal: 19 nov 23:46:26
Paris: 20 nov 05:46:26
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Les Couleurs de L'arc-en-ciel Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
❀ninette1952


L'enfant qui ne joue pas n'est pas un enfant, mais l'homme qui ne joue pas a perdu à jamais l'enfant
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
460 commentaires
Membre depuis
9 février 2016
Dernière connexion
6 novembre
  Publié: 7 nov 2016 à 03:43
Modifié:  7 nov 2016 à 04:21 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

LES COULEURS DE L'ARC-en-CIEL
Les couleurs de l'arc-en-ciel s'estompent
et il ne reste que le noir
Mais par moment un peu de gris nous fait revenir à la vie
Voilà ce que je ressens dans marjolaine...
Je reprends goût à la vie tout doucement...
D'un seul coup, sans vraiment savoir pourquoi
Le bonheur revient
une petite part de douceur
qui me donne l'envie de continuer à attendre
attendre je ne sais quoi d'ailleurs mais être  là
vivante malgré tout
Même si quelquefois je suis déjà un peu morte...
L'espoir revient et comme le Phoenix je renais de mes cendres
Voilà Princessemmie qui se met à rêver au prince charmant...
Comme au père noël... pauvre idiote de princesse
Tu as vécu quarante ans avec un Zorro
alors pourquoi attends-tu un prince?
qui ne sortira jamais de l'ombre
Retire ton voile de tes yeux ma princesse
Ta vie est derrière toi
Mais sait on jamais la vie est si bizarre si étrange !!!
©ninette195Ձ

  Il faudrait vivre ses rêves avant d'avoir trop de regrets
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
8756 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 7 nov 2016 à 05:40 Citer     Aller en bas de page

bonjour NINETTE,
je constate que tu ressens ma présence.
oui il faut que je t'explique.
dieu marchait à coté d'une humanité dans la vase.
deux rangées de pieds semblaient visibles
et puis d'un seul coup
une rangée de pas plus profonds.
pourquoi m'as-tu abandonné ?
oh ! ne ressens-tu pas que je te porte ?
et alors les deux rangées de pieds
sont revenues, en sachant pourquoi.
si c'est trop compliqué à entrevoir.
je te ferai lire le pouce bonheur
et les à faire des 4 autres doigts
pour le rencontrer, et vivre avec lui.
je parle de ta main bien sûr.
c'est sans doute encore compliqué ?

 
❀ninette1952


L'enfant qui ne joue pas n'est pas un enfant, mais l'homme qui ne joue pas a perdu à jamais l'enfant
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
460 commentaires
Membre depuis
9 février 2016
Dernière connexion
6 novembre
  Publié: 7 nov 2016 à 07:19 Citer     Aller en bas de page

Bonjour SAM oui c'est compliqué pour moi
qui ne connait rien à la poésie
merci pour ton passage dns mon triste univers
ou l'amour n'y fait qu'un bref passage
biz d'annie

  Il faudrait vivre ses rêves avant d'avoir trop de regrets
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15744 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 8 nov 2016 à 12:38 Citer     Aller en bas de page

un bel écris

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 332
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0267] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.