Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 7
Invisible : 0
Total : 7
13153 membres inscrits

Montréal: 6 déc 22:36:51
Paris: 7 déc 04:36:51
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes par thèmes : Concours de Novembre 2006 LA MER :: Première demeure... Dernière demeure Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PowerOfLove


Il y a des larmes d'amour qui dureront plus longtemps que les étoiles du ciel. [Charles Péguy]
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
47 commentaires
Membre depuis
11 septembre 2006
Dernière connexion
7 novembre 2014
  Publié: 17 nov 2006 à 06:41
Modifié:  17 nov 2006 à 13:24 par PowerOfLove
Citer     Aller en bas de page

Tu fus ma première demeure,
J'ai grandi en ton sein,
Au gré de tes humeurs,
Nourrie par tes embruns.

Bercée par tes vagues câlines,
Tes tempêtes, tes temps calmes.
Mais dans tes abysses marines,
Je goûtais déjà au sel de tes larmes.

Je t'ai vue dans tous tes états,
Très forte, calme, belle ou ridée,
Agitée sous la houle de nos débats,
Et sur mes rivages, venir t’écraser.

J’ai admiré tes soudaines accalmies,
J’ai puisé dans ton écume force et courage,
J’ai pleuré sur tes jours d'orages,
Et sur le flot de tes mots irréfléchis.

J'ai fait naufrage au creux de toi,
J’avais trouvé naissance en tes yeux,
Je te ressemble bien plus que tu ne le crois,
Alors je dois prendre le large à mille lieues.


*************

Tu seras ma dernière demeure,
Quand je serai poussières de rien,
Tu seras là, à la dernière heure,
Je me perdrai dans tes parfums.

J’ai demandé mon éparpillement,
En tes profondeurs insondables,
En poussières d'étoiles, face au vent,
Redevenir poussières de sable.

Je retrouverai la plénitude,
Je me délecterai du silence,
Je bénirai ma solitude,
Entraînée dans toutes tes danses.

Tu pourras bien te déchaîner,
Je me perdrai sur ton horizon,
Quand l’ancre de ma vie sera levée,
A l’accostage de mes saisons.




PowerOfLove
17.11.06

  L'espérance est un risque à courir. [Georges Bernanos]
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16111 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 21 nov 2006 à 06:11 Citer     Aller en bas de page

quoi de plus imaginaire que d'être emportée ainsi

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9630 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
1er septembre 2017
  Publié: 8 déc 2006 à 20:24 Citer     Aller en bas de page


Noyée de plaisir dans des mots pareils...
Très très beau poème

Loup

  http://papemich.free.fr/
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
308 poèmes Liste
17834 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 28 mars 2008 à 06:28 Citer     Aller en bas de page

Litteralement emportée par tes mots ....

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2923
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0673] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.