Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 64
Invisible : 0
Total : 68
· Flora Lynn · Lafleurquirime · Ben Htv
Équipe de gestion
· Catwoman
13580 membres inscrits

Montréal: 29 sept 12:43:59
Paris: 29 sept 18:43:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: non Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
29 août
  Publié: 24 oct 2016 à 02:03
Modifié:  30 oct 2016 à 16:04 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

lui, il et parfois je... travaille sans être ni penser.
Il... n'a rien décidé il n'a pas de réponse à tes foutues questions
Lui... fonce tête baissé pour briser, voir... ravager... les décors gris dans lesquels tu évolues sans l'avoir choisi
Je... est mort cent fois en écoutant les rires diaboliques de ceux qui ont perdu leurs âmes mais à chaque fois qu'Ils t'entendaient
pleurer ils relevaient la tête et reprenaient vie pour panser tes blessures en fusillant du regard quelques vautours

Il... lui... et parfois... j’étais brûlé à l'idée de faire partie d'un monde qui n'est pas le nôtre et qui ne le sera jamais
sans oublier la triste mais noble vérité que l'on doit se ranger du côté de la raison plutôt que de tâter le pouls de nos envies

Lui... il et parfois... je pleure à la sauvette derrière une porte... me gourme... et revient à la charge avec un sourire bienfaiteur
pour le plaisir des nécessiteux

Il te veut admirable comme on souhaite le bonjour
et te dit adieu quand le cierge est brûlé
Lui referme la porte doucement sur la brillance du passé
comme si les yeux des ombres étaient des éteignoirs

Lui... il... et parfois je suis la colère silencieuse au cri rare dans une prison habité parle plus grand des vides
je te pousse dans des tempêtes interminables pour la simple envie de te voir t'en en sortir avec tous tes morceaux

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2348 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 30 oct 2016 à 16:14 Citer     Aller en bas de page

Il est un état d'esprit..? Un constat ?
Cher Drakkar tu nous amènes ici a una
méditation qui a un
profond sentiment de lassitude et
des non dit....

Toujours toi.

Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 786
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0181] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.