Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 37
Invisible : 1
Total : 42
· Lucie Granville · Tychilios · Allantvers · Filiquier
13168 membres inscrits

Montréal: 14 déc 10:46:47
Paris: 14 déc 16:46:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (novembre 2019) : «Absence» :: Malencontreuse absence de cédille Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1017 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 11 nov à 06:58
Modifié:  11 nov à 07:00 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Malencontreuse absence de cédille


Je cherchais pour distraire mon esprit
Des mots que j’amputerais de leur cédille
Pour les rendre amusants ou de bon ton
Je me suis heurtée à une floppée de « cons » !

« Lecon » … ordinaire,
Pas besoin d’explication supplémentaire,

« Le calecon » … de mon grand-père,
Très utile en cas de verglas l’hiver !

« Le soupcon » … soupe déshydratée
Pour cuisinier pas fûté

« Avancons »… à tâtons
Pour celui d’après j’irai à reculons

Puis je suis tombée sur un mot qui m’a troublée
« Le limacon »
Je n’ose écrire l’idée qui m’a effleurée !
Je trouvais ça moche pour ce gastéropode dénudé
D’être réduit à si vulgaire fonction

Alors pour sa défense
J’ai potassé sa carte d’identité
Sachez que ce brave limaçon
Pour parfaire sa reproduction
Injecte à sa partenaire* des sécrétions
Dans la région de son front
(Pas des neurones non…)
Transfert céphalo-traumatique
Les limaçons sont fantastiques
C’est le cerveau de leur partenaire
Qui fait office de préliminaires

Tout ça pour dire chers amis
Qu’un limaçon en l’absence de cédille
Traité bassement de « Lime à cons »
A dans la tête bien des protéines
Qui font parfois défaut à la gente masculine…

Mais j’aime trop les garçons
Pour les moquer ainsi
Et je leur laisse leur cédille
Quand du cerveau des filles
Ils ne font abstraction
Sinon…


*les limaçons sont hermaphrodites, plus d’info sur https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/sexe-les-limaces-visent-aussi-la-tete

  SHElene
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
209 poèmes Liste
11589 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 11 nov à 07:01 Citer     Aller en bas de page

Bon eh bien merci SHElene pour cette leçon de français et de SVT

  ISABELLE
Allantvers


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
140 commentaires
Membre depuis
3 novembre
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 11 nov à 11:06 Citer     Aller en bas de page

Une friandise, que ce poème..
Me suis régalée, merci

  MariePaule
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
4441 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 11 nov à 11:07 Citer     Aller en bas de page

Ouf ! on garde toujours notre cédille.
Faut dire qu'elle intéresse les filles.
C'est dit les gars; ne faites pas les cons.
On la garde dans notre 'calecon' !

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22199 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 11 nov à 14:46 Citer     Aller en bas de page

Très drôle !
Le saviez vous ?
La cédille est un reliquat de l'écriture merovingienne. Tout ce qu'il en reste...

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
357 poèmes Liste
3720 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 12 nov à 01:19 Citer     Aller en bas de page

Bonjour SHElene,
avec cette cédille tu as mis un point d'honneur à disserter sur notre virgule !
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
642 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 12 nov à 02:24 Citer     Aller en bas de page

C'est drôle et tant pis pour les garcons
ton poème m'a fait rire et ça fait du bien

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
188 poèmes Liste
4939 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 12 nov à 04:22 Citer     Aller en bas de page

Je dirais simplement... À chaque amour sa "rancon".
Quant au cerveau des filles... (Ah non, ce n'est pas applicable. )

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
219 commentaires
Membre depuis
19 mars
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 12 nov à 05:34 Citer     Aller en bas de page

Belle inspiration sur le thème du mois, originale, instructive et vraiment marrante! Sache que Mylène Farmer, elle, a préféré garder la cédille "puisque sans contrefaçon, je suis un garçon", bon OK je vais aller plier bagage... A++SHElene




















 
Adria d'Orances


Recueil de poésies érotiques édité ...... (voir mon profil)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
780 commentaires
Membre depuis
9 mars 2016
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 12 nov à 05:49
Modifié:  12 nov à 05:49 par Adria d'Orances
Citer     Aller en bas de page

Bel humour sur ce sujet bien mené.

Citation de SHElene
... un limaçon en l’absence de cédille .../...
A dans la tête bien des protéines
Qui font parfois défaut à la gente masculine…


Je ne vais tenir ici un cours de biologie mais pour les protéines des garçons, visez plutôt la séminophagie. Une éjaculation contient en moyenne 150 mg de protéines et même des acides gras de la famille des oméga-3 (n'en déduisez pas pour autant que ça remplace le beurre ou l'huile)

Adria

 
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
508 commentaires
Membre depuis
12 février 2017
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 14 nov à 08:01 Citer     Aller en bas de page

Bonjour SHElene
Texte humoristique apprécié.

Merci.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
288 poèmes Liste
5175 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 14 nov à 12:48 Citer     Aller en bas de page



Yvon


  YD
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1017 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 14 nov à 15:20 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir et merci à tous, et bien je suis CONtente de vous avoir fait rire ou réagir

Maschoune, des leçons qu'on n'aurait pas oublié si on nous les avait amenées avec humour

Allantvers une CONfiserie dont tu as raison de ne pas te priver

Aude, merci, pauv'cédille, elle devait avoir meilleure allure que dans mon poème

Adria, j'y penserai plutôt que de casser les noix (riches en Oméga 3) de ces messieurs

Les garçons, Quoiqouije, Pichardin, LUcas, Fried, JB, FRanck, Yvon, Merci pour vos jeux de mots sympathiques, votre cédille vous va superbement ,votre sourire à ces vers le confirment

Lee Tchi Doo et Akim, je ne connaissais pas cette chanson, ça me fait sourire d'apprendre que mes cheminements d'idées peuvent rejoindre des textes actuels


à tous

  SHElene
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
309 poèmes Liste
17853 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 15 nov à 07:03 Citer     Aller en bas de page

Quel humour savoureux et en plus on se couche moins bete, une pierre deux coups

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
188 poèmes Liste
4939 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 15 nov à 10:46
Modifié:  15 nov à 13:33 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Citation de Akim
Si c'est vrai soit tu étais atteinte de surdité temporaire soit tu étais en Patagonie de fin juin 2007 à mai 2008 car pendant cette période c'était impossible de rater la chanson qui a été programmée sur toutes les radios de France et de Navarre à haute dose et s'est classée n°1 pendant tout l'été 2007

"Garçons" ou "Gare aux cons" chanson de Koxie
Rappel
https://youtu.be/Kgz3w-Mzzm4



Cher Fakir !

Je n'étais pas en Patagonie (quoique j'en rêve) mais je n'ai jamais entendu cette chanson à la radio. Il faut dire que je n'écoute que France-Culture, donc ça calme.
Je viens de l'entendre, et franchement, elle ne casse pas trois pattes à un canard, ni par sa musique ni par ses paroles.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1017 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 15 nov à 12:55 Citer     Aller en bas de page

Merci Bestiole contente que tu te rallies à la cause de ce brave limaçon

Akim, merci pour ce lien qui n'aura effectivement pas eu d'écho dans le fond de ma vallée, pourtant les ondes hertziennes y passent presque toutes Disons que je suis plutôt de le génération "Garçons Bouchers", alors je n'ai pas encore réussi à faire le grand écart entre la musique de comptoirs et la psychologie de trottoirs

JB, veux tu laisser les canards tranquilles

  SHElene
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
715 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 16 nov à 15:33 Citer     Aller en bas de page

Et pour un trio, y'a les colimacons
(Bon, euh ... je m'éclipse)
Merci pour le sourire, SHelene.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 27 nov à 04:07 Citer     Aller en bas de page

Beaucoup d'humour et d'inventivité, un cocktail très réussi qui me fait débuter mes lectures de la meilleure des façons. Tu montres toute l'étendue d'un thème d'écriture.
Amicalement.
pyc.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 232
Réponses: 17
Réponses uniques: 15
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0744] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.