Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 204
Invisible : 0
Total : 207
· Rose-Amélie · Terrafox · Cath'ia
13161 membres inscrits

Montréal: 3 avr 16:34:41
Paris: 3 avr 22:34:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: des nouvelles de la Terre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
1291 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
7 février
  Publié: 22 oct 2014 à 13:51
Modifié:  23 oct 2014 à 00:51 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Chère…
Comment vais-je ?
Je vais bien. Il y a peu de choses que je ne peux te dire, mais si je t’écris ce soir, c’est pour te parler du bonheur, de ce qui est bon, de ce que tu manques, de ce que tu manqueras.
Cela fait longtemps maintenant que toi et moi n’avons pu parler, ou même juste se voir.

Il y a deux ans jours pour jours je te voyais pour la dernière fois, et depuis , nous nous sommes parlers trois fois.

Je me souviens de tout, du temps qu’il faisait, de ce dont on parlait, de ce qui passait à la radio, du livre que je lisais… et de la chanson douce.

Comment te raconter tous ces évènements que tu n’as pas vus avec nous ?

Suzanne est devenue une jeune adolescente, elle est en ce moment en vacances chez son oncle, ton seul fils héhé.
En parlant de celui-là, tu seras surement heureuse d’apprendre qu’il a (enfin) épousé Emmanuelle ! Civilement, mais tout de même. Bon pap était très ému, et ils étaient magnifiques !

Louis est en prépa, il adore ce qu’il fait, il prépare les beaux-arts, et il va tout casser ! Il est toujours en couple, et je le crois heureux. Il parle enfin de son futur avec envie, et je crois qu’il sait où il va, et qu’il y arrivera.

Anna est en première année de FAC, et quand elle nous parle de ses profs, c’est toujours aussi drôle de voir à quel point elle peut rendre vivant le cours le plus chiant.
Elle est devenue magnifique, tu la verrais, elle a tellement changée !

Clémentine, après son année en Australie est enfin rentrée (enfin rentrée depuis Juillet !!!).
Elle a trouvé un travail dans une bibli, elle adore toujours ce métier et espérons qu’elle décroche un CDI !
Elle continue de porter des robes, même par les temps les plus froids ou seule une double couette semble te réchauffer (elle n’est vraiment pas humaine).
Elle a ré-emménagé dans le petit studio au fond de ton jardin. Elle a ramené toutes ses affaires, voire plus, et sa vie se poursuit.
J’étais avec elle hier, nous avons beaucoup pensé à toi.
Tu nous manques.
Tu nous manques à tous, mais seuls certains le diront, la pudeur ou le simple manque empêche souvent de se confier.

Bon pap ne dit pas grand-chose, je dois le voir cette semaine, il a la crève… tu verrais le bricolage qu’il fait, c’est incroyable ! Clairement il est doué de ses mains, et pour notre plus grand bonheur lorsque c’est nous qui profitons de ses créations héhé.

Mes parents sont au Brésil, cadeau pour la cinquantaine de ta fille aînée.
Le rêve de sa vie qui devient réalité (même si toi et moi on sait que j’étais le rêve de sa vie mais chut).
Je n’ai pas de nouvelles n’ayant pas un téléphone supersonique, mais plutôt un vieux machin qui ne sert pas à grand-chose.

Tu nous as manqué à cet anniversaire aussi, aux deux noël, aux nouvel an.. Mais je m’égare, je dois te donner des nouvelles, et non pas t’en vouloir de ne pas être avec nous.

De mon côté, il y a eu de grands changements. Je suis maintenant en deuxième année de ma formation, cela me plait toujours autant et me force à bosser plus dur que jamais.
Mais j’apprécie les défis et celui-ci représente tellement.

Je suis maintenant dans mon propre appartement, mais toujours sur mon lieu de travail. Eh oui, toujours dans ma communauté / travail, et cela me plait, oh que oui !

C’était ton idée le social, et je crois que sans toi je n’aurais jamais osé me lancer. Merci à toi de m’y avoir poussée délicatement, en me faisant comprendre que je pouvais moi-même apporter quelque chose de bien, si ce n’est de meilleur à d’autres.

La poésie aussi je continue, même si en ce moment c’est un peu dur.

Je n’ai jamais pris le temps de te montrer ce que j’écris. Même les premiers mois où tu m’as dit que je pouvais écrire, je n’ai jamais osé.
Je le regrette aujourd’hui, mais je me dis aussi que tu dois surement être au courant.

Je suis souvent venue te lire mes poèmes, ou en tout cas, j’en ai souvent fait la démarche.
Mais je me suis arrêté avant même de rentrer chez toi. Je n’en avais pas le courage, je ne l’ai toujours pas.

J’ai un chat maintenant, Parapluy, et toi il y a toujours les deux tiens chez toi. Ils sont devenus adorables même si ton mari persiste à les séparer pensant qu’ils ne s’entendent pas bien. Alors que se sont justes deux chats qui font les couillons.

Je sais, je te parle de tout le monde et je reste sur la surface, et tu vas sûrement encore râler.
Mais en même temps il y a tellement de choses que tu as ratées, pas parce que tu le voulais mais simplement parce que le choix t’a été imposé. Mais je sais que tu aurais aimé voir tout cela, et pouvoir continuer à vivre ton futur avec nous.

Moi aussi j’aurais aimé que tu me vois avoir mon diplôme, évoluer, que nous puissions encore aller au cinéma tous ensemble et te faire peur avec les films que l’on choisissait… j’aurais aimé te voir à mon mariage (parce que je compte bien me marier un jour), ou bien encore simplement te voir pour que tu me chantes une chanson, ou que tu me parles du temps d’avant.

Je vais devoir te laisser, car il faut tout de même que je finisse de travailler, mais sache qu’il ne se passe pas un jour sans que tu me manques, et que nous ne pensions à toi.
J’aurais aimé entendre ta voix, mais je ne m’en souviens plus… cela m’a fait un choc de m’en apercevoir, j’en étais surprise.

Cela fait deux ans jours pour jours que je ne t’ai pas vue, et tu me manques chaque jour un peu plus.
Je te dois tellement.
J’ai des photos de toi… comme si cela suffisait… mais quand c’est tout ce qu’il reste, on fait avec hein !

Voili voilà, je m’arrête là pour ce soir, je te ré-écrirai sûrement l’année prochaine… ou alors j’irais sur ta tombe.
Les lettres, c’est bien, mais rien ne vaut une visite à domicile non ?

Enfin, je t’embrasse fort fort fort, et je te dis à la prochaine bonne ma.

Je t’aime.

  ZZ
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
2537 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
3 avril
  Publié: 22 oct 2014 à 14:54 Citer     Aller en bas de page

Emouvant.

 
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 22 oct 2014 à 15:07 Citer     Aller en bas de page

Qu'il repose en paix, et vu l'amour que tu lui portes, je crois qu'il le sait et le ressent.

Prends soin de toi

sincèrement,

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
1291 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
7 février
  Publié: 22 oct 2014 à 17:42 Citer     Aller en bas de page

ilizia chaim,

Je te remercie pour ton message, il me fait plaisir ce soir.
La connaissant, je crois qu'elle aurait aimer savoir tout cela.. et en un sens j'aime penser qu'elle le sait.

Amicalement, Ossette.

Didier,

Un mot simple, mais puissant.
Je vous remercie,

Zoé.

  ZZ
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14984 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 22 oct 2014 à 18:40 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Osette,

Tes mots sont très touchants.
Sois sûre que ta présence pour elle a été précieuse.


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
1291 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
7 février
  Publié: 25 oct 2014 à 06:08 Citer     Aller en bas de page

sybilla,

Je te remercie pour tes mots, ils me font très plaisir.
Je crois, en effet, que nos présences lui ont fait du bien, et pour être entouré, elle l'était.

  ZZ
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 880
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0304] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.