Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 50
Invisible : 0
Total : 54
· Cidnos · pirate24 · SHElene · Lucie Granville
13153 membres inscrits

Montréal: 8 déc 05:34:03
Paris: 8 déc 11:34:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Out of Rosenheim. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
637 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 17 oct à 08:14
Modifié:  18 oct à 08:06 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

À cinquante miles de là, au cœur de la nuit sur la « 66 », on peut voir briller les enseignes du motel comme un ilot de lumières.
Quand le jour se lève, il ne reste que le ciel si bleu, le vent du désert, la ligne sans fin de la route, le motel poussiéreux.

Arrivé au « Red Carpet », on se gare devant la caravane de Rudi, lui c’était un artiste, un magicien des couleurs, il ne vivait plus que pour Jasmin la fée des lieux. Brenda qui a pris sa retraite est partie rejoindre sa fille Phyllis, à Las Vegas.
Le nouveau propriétaire a déjà changé l’enseigne, il ne lui aura pas fallu mille et une nuits.

À l’autre bout du parking la citerne se rouille à nouveau, reste quelques lettres où l’on peut lire « dad Café ». Hormis le jappement de quelques coyotes, on entend certains jours le flop flop flop d’un boomerang, c’est un campeur qui s’amuse.

Quand vous entrez au bar, il faut goûter ce nectar, le percolateur magique est toujours là, Jasmin l’a laissé. Dans la grande salle vous pourrez voir encore accrochés aux murs, les tableaux de Rudi, il y a même celui où Jasmin est nue. Oui, c’était elle la fée du motel, jusqu’au dernier jour elle a « putzé » les lieux, — kein Schmutz mit mir ! * disait-elle. Jusqu’au jour de son départ pour leur voyage de noces, elle a servi le café et enchanté le monde.

Allez vous asseoir près de la fenêtre, regardez ce désert à perte de vue, le ciel toujours bleu ; et si le vieux Jukebox se met en route, vous pourrez entendre cette chanson qui envoûte :
« I’m Calling You ».

*pas de poussières avec moi

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
4439 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 17 oct à 08:39 Citer     Aller en bas de page

BAGDAD CAFE

 
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
637 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 17 oct à 08:52 Citer     Aller en bas de page

Yes!

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
2037 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 17 oct à 14:04 Citer     Aller en bas de page

Fried pour ce retour en 1988 ! Magnifique film, fort en émotions avec une très belle interprétation. Reprise faite l'an dernier pour ses trente ans... ( Ouille, je l'écris en lettres pour passer inaperçu !, chuttt !)

Ben... ça ne nous rajeunit pas trop tout ça, même si c'est bien beau et le reste, car effectivement, ce Bagdad café est toujours un petit restau qui voit affluer nombre de nostalgiques, notamment des Français !

Merci Fried et merci QUOIQOUIJE pour le lien de cette superbe chanson !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
EmikoLian


Tant que l'ouir, le hanter et le voir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
24 mai
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 19 oct à 10:10 Citer     Aller en bas de page



Hello Fried!
On s'y croirait "route 66, café, l'héroïne venue" d'ailleurs" j'ai moi aussi adoré ce film, son atmosphère...
Merci c'est un plaisir et beau partage littéraire.

Lian, bisous

  Lian, aussi vive que l'eau, née au coeur d'un lotus!
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
637 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 20 oct à 02:27 Citer     Aller en bas de page

Merci Mawr, c'était un film très original qui m'a marqué et sa chanson j'ai toujours du plaisir à l'écouter.
Merci Lian, bisous

 
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
855 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 20 oct à 06:56 Citer     Aller en bas de page

Merci Fried de ce chouette road-poésie en partage ^^ Vous savez, ça me fait un peu penser aux tribulations d'un certain Bartholomé, la même fantaisie ds l'écriture et le même plaisir à lire, en tout cas Bonne journée à vous et à bientôt au fils des mots !

 
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
637 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 21 oct à 03:18 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci Miette, et tu me rappelles l'histoire de Bartholomé que j'ai laissé en plan. J'avais écris une deuxième partie je ne sais pas si tu l'as lu. Il faut absolument que j'écrive la dernière. J'ai quelques idées mais flanche un peu pour decrire avec humour une rencontre romantique. Si tu as des idées...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 163
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0336] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.