Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 41
Invisible : 0
Total : 42
· valise
13272 membres inscrits

Montréal: 21 oct 18:56:25
Paris: 22 oct 00:56:25
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2019 (semaine 7) : "Quand arrive l'été" :: Tree Planters Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
186 commentaires
Membre depuis
19 mars
Dernière connexion
8 octobre
  Publié: 12 août à 19:47
Modifié:  13 août à 05:49 par Franck
Citer     Aller en bas de page



" Tree Planters "

(Marathon éphémères 2019 - semaine 7)


Quelques jours avant l'été, il s'était retiré des réseaux sociaux...
Aux chiottes son ordi, sa télé, son canapé et son neuf mètres carrés.
Visant ainsi l'immensité - lui et lui seul face à la nature - il fit peau
Neuve: vivre à fond pour cette vibrante promesse, sa liberté.


Adieu sa vie rectiligne transperçant de droites défaites au hasard.
Finies l'amertume, la mégalopole des pierres froides au coeur crade.
Au diable les sirènes de la nuit menées sur des chariots brancards.
Majeur levé contre les regards vitreux, leurs rides en briques et façades.


Désormais, il n'était plus l'ombre de ce faux ami, de cette petite amie
Ou de ce père exigeant des comptes... Il n'était l'ombre de personne,
Lui qui avançait et dont les rêves avaient la peau dure, la pensée infinie.
Un trou dans son ciel nuageux, il fallait que les oiseaux chantonnent…


Alors quand arriva l'été, il se trouva ce boulot, une aventure
Hors les murs; pliant bagages comme on expédie un courrier,
Courant à grandes enjambées, s'évadant de la mégastructure,
Il s'engagea loin, très loin de chez lui, dans ce job saisonnier.


D'Halifax jusqu'en Colombie-Britannique, un voyage sans fin
Qui l'emmena sur les zones de coupe aux lignes boueuses
En tant que "tree planters": marcher, creuser à l'infinie faim,
Des gestes répétés le long des forêts aux veines sinueuses.


Planter de jeunes arbres, reboiser après le passage des bûcherons
Et des engins d'abattage tels de puissants chars d'assaut déboulant
Sur un champ de bataille, puis s'activer de long en large sur les tronçons
Où les véhicules menacent de déraper, de s'embourber à tout instant.


À ses mains égratignées, ses ongles incrustés de terre et de sang séché,
Il était à deux doigts d'abandonner, chargé d'une trentaine de kilos de plantules.
Mais chaque mouvement lui permettait de voir grandir son ombre sur d'éclatantes réalités:
S'observer un peu plus vivant chaque jour, sentir ses cellules se renouveler au crépuscule.


Malgré l'effort demandé, les tendinites aux poignets, les piqûres d'insectes
- Avec le soutien de la communauté dans la beauté sauvage des aires boréales -
Il comprit que l'ombre qu'il a fallu caresser pour soigner ses maux les plus abjects
Était là à participer avec lui, accompagnant chacun de ses pas. Un pas, un acte peu banal.



Franck (12/08/2019)



Les Tree Planters (planteurs d’arbres) exercent l’un des jobs saisonniers les plus durs au monde. Le Canada fait partie des nations qui exploitent le plus leurs forêts. En 2017, l’industrie forestière a rapporté vingt milliards d’euros à l’économie. Mais, depuis la fin des années 1960, sous la pression des mouvements écologistes, le gouvernement, qui possède 90 % des parcelles, pousse les compagnies d’exploitation forestière à replanter systématiquement. Ces planteurs d'arbres reboisent donc après le passage des bûcherons, qui œuvrent essentiellement dans les zones boréales de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, de l’Ontario, du Québec et du Nouveau-Brunswick.



 
Akim

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
60 commentaires
Membre depuis
8 mai
Dernière connexion
8 octobre
  Publié: 13 août à 02:34 Citer     Aller en bas de page

Merci pour le témoignage
Mais au moins ils replantent ce qui n'est pas le cas en Amazonie en Malaisie ou ailleurs

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
5069 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 14 août à 09:32 Citer     Aller en bas de page

Se déconnecter quitter pour un temps la modernité pour aller replanter des arbres et de la biodiversité.
Le rêve sans doute de beaucoup

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
2545 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 16 août à 14:09 Citer     Aller en bas de page

Très intéressantes lecture! À mon tour de te remercier pour l'effort de conscientisation.

 
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
186 commentaires
Membre depuis
19 mars
Dernière connexion
8 octobre
  Publié: 19 août à 14:50 Citer     Aller en bas de page




* A vous 3, Akim, Lacase, SienKieWicz
Pour Lui & pour Eux
Merci d'y avoir planté votre commentaire!



* Merci à VOUS, oui VOUS!
Si seulement je pouvais convertir vos visites comme autant d'arbres à planter, cela nous ferait une bien belle forêt à sauver…

Franck














 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1080
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0286] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.